A la découverte de la PlayStation 4

 






Abréviation : PS4
Génération : 8e
Sortie US : 15 novembre 2013
Sortie EU : 29 novembre 2013
Sortie JAP : 22 février 2014

________________________________________


Les charactéristiques techniques :


Processeur principal : Jaguar
Développé par : AMD
Spécifications : 8 cores - architecture x86-x64 (32/64-bits) - cadencé à 1,6Ghz - 2 x 2Mo de Mémoire Cache L2

Processeur vidéo : Radeon
Développé par : AMD
Spécifications : basé sur l'architecture GCNA (Graphics Core Next Architecture) - dérivé des Radeon HD 7870 de dernière génération - cadencé à 800Mhz - 18 unités de calculs - 1152 GPU Cores - 72 unités de Texture Mapping

Note : le CPU, le GPU et les mémoires caches (L1 et L2) sont implantés sur le même Die

Processeur additionnel 1 : Auxiliary Processor
Développé par : ARM
Spécifications : processeur dédié au système d'exploitation et aux fonctions auxiliaires (Share) - équipé de 256Mo de RAM dédiée

Processeur additionnel 2 : AMD TrueAudio
Développé par : AMD
Spécifications : processeur dédié au son - possibilité d'effets audio 3D, compression, décompression et reverb à la volée - gestion du Dolby Digital et DTS 5.1 - sortie digitale optique et HDMI

RAM : 8Go unifiée - type GDDR5 - bus de 256-bits - bande passante de 176Go/s
Puissance en crête : 1,84 TFLOPS rien que pour le GPU - Pixel Fillrate de 25 GP/s - Texture Fillrate de 57 GT/s - la PS4 est annoncée comme 10 fois plus performante que la PS3...

Supports : disque dur de 500Go à 2To (selon le modèle) - lecteur Blu-Ray 6x (débit max de 27Mo/s) supportant les DVD-Roms et les Blu-Rays double couche (50Go max)
Connexions : port HDMI 1.4 (Full HD/1080p et compatible pour les photos et vidéos au format 4K/Ultra HD soit 2160p) - connectivité Wi-Fi 802.11n, Bluetooth 2.1 et USB 3.0 (compatible USB 2.0)
Joueurs max : jusqu'à 4 joueurs en local + fonctionnalités en ligne (payante via le PlayStation Plus)








Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

A la découverte de la
PlayStation 4




5 : PSN et bouton Share




Vous n'êtes pas sans savoir que désormais, pour jouer en ligne, il faut être abonné au PS+, Sony rejoignant ainsi la politique payante de Microsoft. Est-ce un mal ? Ma foi, si c'est pour offrir (selon leurs dires) un service de meilleure qualité, je dis "pourquoi pas" ! D'autant que les abonnés PS+ ont régulièrement droit à des cadeaux (comme Resogun et Contrast, offerts gratuitement lors du mois de lancement) et des prix préférentiels. A noter également que si vous vous abonnez au PS+ via votre PS4, les avantages se répercutent sur votre PlayStation 3 et votre PlayStation Vita. Un compte = 3 consoles qui en profitent. Bien sûr cette utilisation multi-supports est soumise au fait que l'utilisateur doit être le même partout, mais c'est malgré tout une bien belle option car payer 50€ par an pour une console, c'est peut-être un peu cher, mais pour 3 consoles, là c'est déjà nettement plus avantageux, surtout en terme de jeux gratuits. Le PS Store justement, s'ouvre bien plus vite que sur PS3. Au départ, je pensais que c'était parce qu'il était vide mais après relecture de ce dossier et après 2 ans d'utilisation de la console, il est clair que Sony a fait de gros efforts pour rendre son Store le plus rapide possible (même si bien sûr, tout ceci reste assujetti à la vitesse de votre connexion Internet). L'interface et le design sont très proches de ce qu'on connait déjà sur PS3, et ce n'est pas plus mal. Tout ce qu'on télécharge se retrouve naturellement mis en avant dans l'interface principale de la console, avec en prime une petite barre de progression du téléchargement. Très belle initiative, Sony a abandonné ses installations de jeux et démos, ce qui est logique. Car je vais être franc avec vous, je n'ai jamais compris pourquoi il fallait "installer" ses jeux dématérialisés (ou ses démos) sur PS3… c'est absolument absurde de voir ça, d'autant que des PlayStation 3 il n'y en avait qu'une ! Ils se sont crus où là, sur PC ? Bref, à l'image de la Xbox 360, les jeux téléchargés sont utilisables tels quels et comme on l'a vu dans le précédent chapitre, parfois même avant d'être totalement downloadés.





Seulement voilà, comme chez Sony on aime faire des trucs bizarres, il faut savoir qu'à l'origine, tous les téléchargements se lançaient en même temps ! En clair, tant qu'un seul téléchargement était en cours, il était le seul à monopoliser la bande-passante mais si vous faisiez des emplettes massives sur le PS Store, par exemple en téléchargeant 6 jeux différents, et bien les 6 se téléchargaient simultanément. "Super" se disent ceux qui n'y comprennent rien, "débile" rétorqueront ceux qui savent comment ça marche. En effet, plus il y a de téléchargements simultanés, plus ça plombe la bande-passante de votre Box Internet et surtout plus la vitesse est lente. Heureusement une mise à jour (encore une) a corrigé en quelque sorte le problème, puisque désormais les téléchargements se limitent à 6 items simultanément et on peut individuellement les mettre "en pause", pour limiter la consommation de la bande-passante ou simplement pour privilégier un jeu sur un autre. De plus on retrouve comme sur PS3, la possibilité de "programmer" la console pour qu'elle télécharge ses fichiers et s'éteigne automatiquement une fois fini. C'est pratique de laisser sa console allumée et d'aller bosser ou de la laisser toute la nuit afin qu'elle télécharge les volumes parfois abusifs des jeux actuels (plusieurs dizaines de Giga-Octects !), qui mettent des heures et des heures à être downloadé (et oui, tout le monde n'a pas la fibre). Autre bonne nouvelle, la console automatise d'elle-même les mises à jour. Les updates de tous vos jeux et même du firmware de la machine, se téléchargeront en tâche de fond, pour être appliqués ultérieurement. Si le PSN exige toujours d'avoir une console à jour, autrement les mises à jour se font désormais de façon transparente et c'est une bonne chose. D'ailleurs, vous pouvez très bien lancer un jeu sans qu'il soit à jour. Généralement ça vous prive du multi-joueurs, mais vous pourrez toujours profiter du solo. C'est d'autant plus pratique car une fois encore, sur cette génération les mises à jour pèsent très lourd (plus de 5Go sur Wolfenstein : The New Order par exemple !) et sur Xbox One, il est (en tout cas pour l'instant) impossible de lancer son jeu solo si ce dernier n'est pas à jour. Au moins pour ça, la console de Sony est moins restrictive.





Autre sujet, le fameux bouton Share (situé en haut à gauche du pavé tactile) permet de prendre des vidéos et des screenshots de son activité sur la console. Qu'on regarde un film, qu'on reste sur l'interface machine, qu'on soit sur le PS Store ou bien sûr dans un jeu, il est donc possible de faire partager au monde entier ses expériences. Maintenant je pose une question : est-ce vraiment utile ? Personnellement, j'en doute. Quand on sait que les fermes de serveurs pullulent, qu'elles sont un puits à courant et qu'elles polluent par leur dégagement de chaleur, je ne veux pas jouer les écologistes, mais ce n'est pas très "vert" tout ça. Bref hormis ça, il est donc possible de partager ses vidéos sur UStream, Twitch et Youtube (qui est arrivé bien après, avec une énième mise à jour). On peut partager son jeu, montrer à ses potes comment passer une zone ou simplement se la raconter en montrant comment on a "zlatané" un gars sur Fifa. Grâce à la PlayStation Camera il est même possible d'y adjoindre sa fenêtre de chat, ce qui a déjà donné quelques idées aux exhibitionnistes en manque. Le petit soucis, c'est que la console enregistre 15 minutes de vidéo et que pour montrer un court passage, net, précis, il faudra passer par le logiciel de montage inclus, ce qui réclame un peu de patience, malgré une utilisation relativement simple. Enfin on peut également partager ses screenshots, pris instantanément en pressant simplement le bouton Share.





La console compressera un peu l'image mais la qualité est tout à fait honorable. De là vous pourrez partager cet instant immortalisé, sur Tweeter et Facebook. Une idée sympathique même si au lancement, il était tout simplement impossible de poster ses screenshots (le problème a, évidemment, été réglé depuis). Pour envoyer un screenshot sur Facebook par exemple, la console doit se synchroniser avec le PSN (et il faut aussi préciser ses identifiants Facebook, ça va de soi). Cependant, il aurait été tout de même bien sympathique de pouvoir transférer ses photos et vidéos sur clé USB, histoire de garder ce qui nous intéresse et/ou faire nos propres montages. Mais non, c'était trop beau pour être vrai, le système est 100% hermétique ce qui rend l'utilité du bouton Share sans grand intérêt (toujours selon moi).






Sommaire

1 : Introduction
2 : Bilan de la PlayStation 3
3 : Génèse et design extérieur
4 : L'interface (dashboard)
5 : Le PSN et le bouton Share
6 : Le pad DualShock 4
7 : L'hardware
8 : Conclusion

Article réalisé par iiYama

janvier 2014 (mise à jour : septembre 2015)