Garou (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 1999 (MVS) / février 2000 (AES)
Développeur : SNK
Editeur : SNK
Genre : combats

Support : cartouche de 688Mb
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : JAP
Textes à l'écran : JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : MOTW
Titres alternatifs : Fatal Fury 4 / Fatal Fury : Mark of the Wolves
Prix au lancement : 1450Frs


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Garou

Mark of the Wolves



Garou est l'un des plus gros jeux d'SNK, sans réfléchir l'un des 5 meilleurs, sorti à une époque où personne ne l'attendait. Pour lui trouver un rival à sa taille, il aura fallu attendre le grand King of Fighters 2003, paru 4 ans plus tard. Garou est aussi l'un des jeux les plus chers de la vente d'occasion avec des prix oscillant entre 300 et 500€. Certains le considère comme le plus grand jeu combat de la Neo-Geo, voire même, le plus grand jeu de baston 2D de tous les temps. Une fois n'est pas coutume je ne vais pas faire mon chieur, je vais me contenter de confirmer cet état de fait.



Développement scénaristique

Garou fait suite
Comme toujours, on a petit bout de scénario qui agaye les combats
à la série des Fatal Fury/Real Bout (Garou est officieusement un Fatal Fury 4). Terry Bogard met la branlée à Geese Howard et prend sous son aile le frêle Rock Howard, qu'il éleva comme un frère. Afin de lever le voile sur le passé de son père, Rock va participer au tournoi organisé par le nouveau parrain de Southtown : Kain. Mais un certain Grant, âme damnée des enfers, se mettra sur sa route, tout comme Terry, qui ne veut pas que son "petit frère" se fasse tuer... L'ambiance est de mise, la mise en scène aussi. Le jeu propose 2 intros, une classique à la King of Fighters et une autre plus explicative, plus scénarisée. Comme d'habitude, la trame se découd au fil du jeu au travers de scènes particulièrement soignées. Tournant autour d'un héros principal (Terry), la fin est plus ou moins bonne selon le personnage choisi. Dans tout les cas, pour un jeu de combat, c'est du tout bon.



Jouabilité & Gameplay

Laissant de
Jouabilité et gameplay sont absolument fantastiques. Garou est le jeu le plus jouable de la machine
côté les combats sur 2 ou 3 plans des Fatal Fury, Garou propose en échange un système avancé de parades, de contres et de feintes. 14 personnages dont les 2 boss qui sont cachés (même manipulation que pour Art of Fighing 3), la panoplie des combattants ne comporte aucune fausse note. Tous les fighters ont une bonne prestance et certains ont même un charisme énorme. Terry, Rock, Gato ou encore Tizoc, les persos sont tous excellents. On retrouve même un certain Freeman, qui fait carrément penser à The Crow. Niveau gameplay, il n'y a plus comme je le disais, de combats sur plusieurs plans. C'est certes un peu dommage mais la jouabilité en est d'autant plus instinctive. Les coups sortent facilement, les enchaînements sont violents et vont bon train, les parades avec (on peut renvoyer une boule de feu à son expéditeur). A chacun ses coups propres mais la maniabilité ne sera jamais mise à mal. De plus, la difficulté est très bien dosée (en -easy- c'est facile, en -hard- c'est dur), la prise en main est rapide et le jeu offre divers modes : histoire, versus (1 contre 1), entraînement et même un mode survival. Etant donné que chaque fin est différente, ça donne en plus envi de finir le jeu avec chacun d'eux. Pour être franc, jamais un jeu Neo-Geo, si bon soit-il (comme Fatal Fury Special ou Art of Fighting 3) n'a eu une jouabilité si parfaite. C'est un must du genre, encore reconnu aujourd'hui.



L'image

Que dire si
La qualité des décors et des animations est ahurissante pour une simple 16bits
ce n'est parfait ? Presque 700Mb de ROM, ça donne une foultitude de détails, un graphisme sans pareil sur 16bits (même sur 32bits je dois dire) et une animation détaillée au possible. Ayant reprit le moteur graphique de Last Blade 2, SNK a prouvé une fois de plus son savoir-faire en matière d'ingéniosité et de capacité artistique. La Neo-Geo au mieux de sa forme nous offre un jeu véritablement impressionnant. Même en 2007, faut le voir pour le croire ! Les niveaux sont magnifiques et il y a même des sprites en 3D qui viennent égayés les décors. Difficile à croire qu'on est sur une machine vieille 9 ans (à la sortie du jeu), et pourtant... De plus les personnages sont particulièrement réussis et les coups spéciaux spéciaux s'accompagnent d'effets haut en couleurs. C'est sans doute l'un des plus beaux jeux de la console, ayant aussi l'une des animation les plus fluides. Tout ça, sans bug. Que voulez-vous ajouter à ça ? Parfait... ? Ben oui, c'est de circonstance.


Le son

Reprenant les
La partie son est irréprochable
formidables bruitages des King of Fighters, on peut le dire, ça envoie grave. La violence des coups est parfaitement retranscrite et les voix digit' sont d'une qualité irréprochable. Même les musiques sont de bonnes factures. Dans des thèmes assez variés, on retrouve même dans le level de Rock (le personnage), une reprise de la mélodie de Children, la célèbre musique Dream de Robert Miles. Finalement y'a-t-il quelque chose qui n'aille pas dans ce jeu ? Je crains que non...





Note générale

Et bien c'est gentil d'être passé mais je ne pourrai ériger aucune critique solide envers ce jeu. Bon, en faisant vraiment le fouineur on pourrait râler sur des voix (lors de l'intro) un peu trop faibles, un défilement du texte un peu trop rapide lors des scènes scénaristiques et après... c'est des défauts notables ça ? Je crois bien que non. 8 ans après sa sortie, Garou fait encore parler de lui comme étant l'un des meilleurs jeux de combats 2D sorti à ce jour. Personnellement, je ne pourrai pas dire le contraire. La qualité de la réalisation, qui passe par des graphismes somptueux et une animation hyper fluide, est en béton. Le gameplay est simple d'accès tout en étant étoffé, la jouabilité est parfaitement réactive, les coups sont vifs et impressionnants... Moi je vois pas trop quoi dire de plus, si ce n'est qu'on tient là, l'un de mes jeux de combats préférés. Je n'avais pas testé de jeu Neo-Geo depuis août 2006 et je suis bien content de ressortir ma vieille Neo-Geo pour lui offrir un tel jeu. Difficilement trouvable à un prix raisonnable sur le Net, si vous le pouvez, faites chauffer la carte bleue, vous ne le regretterez pas. Sur ces bonnes paroles, je retourne faire voler quelques dents...



Personnages et décors : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

avril 2007