Ghost Pilots (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juillet 1991
Développeur : SNK
Editeur : SNK
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 55Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Prix au lancement : 1450 Frs


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Ghost Pilots









Copiant
Ghost Pilots est tellement classique, qu'on s'y ennuie
honteusement les 1942 et 1943 de Capcom (Arcade), ce shoot d'SNK axé seconde guerre mondiale, n'aura pour originalité que ses boss de fin de niveau. Car plus classique que ce jeu, ça n'existe pas ! Les ennemis arrivent par flots, il y a des cibles au sol mais la redondance de ces derniers est assez pénible. Il faut à peine une heure pour finir le jeu (belle durée de vie par rapport aux autres shoot) mais on s'aperçoit vite qu'on fera toujours la même chose, qu'on descendra toujours les mêmes ennemis. C'est lassant à la longue. En plus, étant donné son classicisme excessif, je me demande encore pourquoi ce jeu porte ce nom. L'écran titre montre la faucheuse dans son état naturel mais dans le jeu, rien ne ramène à la Mort ou aux fantômes... Le gameplay est évidemment des plus simpliste. Une seule arme upgradable et une mega-bombe pour faire le ménage, voilà le menu. C'est un peu maigre non ? En plus, le jeu est tellement difficile, les ennemis sont tellement nombreux et acharnés, qu'il ne vous servira à rien de prendre le risque d'aller chercher votre upgrade, car vous ne pourrez pas en profiter, les vies tombant aussi vite que vos ennemis. Les niveaux sont hyper difficiles dés le 3e stage et à contrario, les boss sont d'une simplicité affligeante (seul le dernier vous résistera un peu). Le contrôle de votre hydravion est lourd bien que précis, ce qui occasionnera pas mal de perte au niveau de vos vies puisque les fous qui sont en face, cherchent à vous rentrer dedans ! Ni plus ni moins. Techniquement le jeu n'emballe pas. Les graphismes sont pixellisés à outrance, les couleurs sont fades et le tout manque cruellement de charisme et de détails. Comme les divers sprites que compte le jeu, les décors sont aussi très répétitifs, ce qui nuit carrément à la diversité de l'ambiance, déjà pas bien fournie sur ce plan là. Et pour le son c'est idem. Les musiques repassent sans cesse et ça devient vite énervant. Si encore elles étaient belles, je dis pas, mais non... Au mieux banales au pire grave pourries, elles finissent par saouler le joueur. Heureusement que les bruitages restent corrects pour le genre, sinon c'était la coupure directe ! Reste l'animation qui prouve encore une fois que SNK sait programmer son bébé car malgré le flot incessant d'ennemis et les tirs qui sifflent dans tous les sens, on ne comptera que quelques petits accrocs sur la fin du jeu.



Je sais Note
que je parais bien négatif envers ce jeu mais s'il à prit 11/20 au lieu de 04/20, c'est peut-être parce que je lui ai trouvé quelque chose. Certes classique à l'indigestion, le jeu n'en est pas moins sympa. L'action y est frénétique et exploser des dizaines de sprites en quelques secondes, sera toujours un plaisir. Ghost Pilots, à l'instar de ses confrères Aero Fighters et autre Alpha Mission, est un shoot en vue de dessus qui propose un mode 2 joueurs. Certes pénible sous bien des coutures, il n'en reste pas moins un grand classique de la Neo-Geo. Si seulement il était techniquement plus abouti et un brin plus original, Ghost Pilots serait devenu un incontournable du genre alors qu'il se cantonne au rang de petit jeu occasionnel.



Test réalisé par iiYama

juillet 2006