Street Fighter II (ARC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mars 1991
Développeur : Capcom
Genre : combats (versus fighting)

Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US/JAP
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Hardware : Capcom CPS1
Support : PCB de 80Mb
Orientation de l'écran : horizontal
Commandes : stick 8 voies + 6 boutons
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviations : SFII / SF2


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Street Fighter II

The World Warrior



Je fais énormément référence
Street Fighter II a posé les bases de la plupart des jeux de combats contemporains
à ce jeu et pour cause, il a marqué au fer blanc le jeu vidéo de ce début '90. Dans l'univers vidéo-ludique qu'est le notre, on peut clairement le dire : il y a eu l'avant et l'après Street Fighter II car pour la saga de Capcom, c'est ici que les choses sérieuses commencent. Après 4 ans de gestation intensive, Capcom remet sur les devants de la scène son Street Fighter dans une version qui va faire mal, très mal ! Jeu de combats ultra performant et développé sur le maitrisé hardware maison CPS1, Street Fighter II use toujours de combinaisons sur 6 touches (3 poings, 3 pieds) mais pousse le concept à son rendement optimum. 8 personnages au choix (Ryu, Ken, Honda, Blanka, Chun-Li, Dhalsim, Zangief et Guile) et 11 combats à remporter à travers le monde. On trouve dans cette version une petite intro (très controversée puisqu'un "blanc" pète la gueule à un "noir"... les Japonais étant moins touchés qu'en occident par les problèmes de racisme), des bonus-stages cette fois intéressants (destruction d'une voiture, de tonneaux en bois et de tonneaux enflammés) et même des éléments destructibles dans les niveaux. L'action est nerveuse, le gameplay est hyper complet avec en moyenne pas moins de 4 coups spéciaux par perso et plus au moins 20 coups normaux plus 2 projections. Comble du bonheur, la jouabilité est d'une précision démoniaque. Démoniaque à tel point que la concurrence mettra longtemps avant d'égaler le fun et la précision de ce premier Street Fighter II. Je vais même vous dire mieux, c'est cette jouabilité hyper précise et ce gameplay très riche qui donneront ses lettres de noblesse au genre et à Capcom.


Techniquement,
La réalisation est exceptionnelle, la jouabilité est sans faille, le gameplay est exemplaire !
le CPS1 emballe. Les 12 décors proposés (un par personnage) sont vraiment beaux et variés. Immédiatement reconnaissable, le design est fantastique, on retrouve quelques animations en fond (pas du tout fluide mais ça donne de la vie au décor) et petite prouesse technique : les lignes du sol tournent selon les déplacements. Un bien bel effet mode7 pour un Hardware qui n'en possède pas. Particulièrement bien designés, les 12 protagonistes du jeu imposent un charisme inné et leurs animations (à quelques exceptions près) sont parfaitement fluides. Enfin le son n'est pas en reste. Si la qualité est loin de celle entendue sur l'adaptation Super Nintendo (ce qu'on regrettera tous), on retrouve avec un réel plaisir les musiques qui ont fait la renommé du jeu. Rythmées, mélodieuses, même si ça crachouille un peu, c'est un vrai régal acoustique. D'ailleurs les voix sont de grande qualité pour le support et les bruitages ne manquent pas de puissance. Il subsiste quand même une petite différence entre les versions Japonaises et World et la plus connue, la plus notable d'entre toutes est le changement de nom des boss. Au Japon, Sagat reste le même mais Balrog devient M. Bison, Vega devient Balrog et M. Bison devient Vega. A part ça, les versions sont identiques. Tout à l'heure j'évoquais l'intro du jeu, mais on a aussi des petits intermèdes entre chaque combat et les fins, qui sont individuelles signalons-le, sont assez sympas.



Street Fighter II Note
est une pièce d'anthologie à lui seul. Avec Final Fight, il est "le jeu" qui a révélé Capcom en tant que grand développeur et Street Fighter II fut considéré comme le meilleur jeu de combat pendant plus de 5 ans. Cette époque marque le début d'une grande épopée pour Capcom, pour la saga et pour les amateurs de versus fighting. Même si le développeur nippon abusera de ce premier et inestimable succès, il est difficile de le renier : Street Fighter II est un monument, l'un des jeux les plus cultes de la jeune histoire du jeu vidéo.



Test réalisé par iiYama

mars 2007