Zero Wing (PCE-CD)

 



Cliquez pour agrandir



Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : septembre 1992 au Japon uniquement
Développeur : Toaplan
Adaptation : Naxat Soft
Editeur : Naxat Soft
Genre : shoot-them-up

Version testée : NTSC japonaise
Voix dans le jeu : anglaises - japonaises
Textes à l'écran : japonais

Media : 1 CD-Rom
Support : CD-ROM²
System Card : version 2.1

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Zerowing


Aussi disponible sur :









Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Zero Wing









Zero Wing
Si le scénario ne change pas, le support CD a été bien exploité avec entre autre, des animés de bonne qualité
c'est avant tout un jeu d'Arcade paru en 1989. Il sera ensuite adapté 2 ans plus tard (en 1991) sur Mega Drive, puis sur PC-Engine CD-ROM² l'année suivante (1992). Vous noterez d'ailleurs qu'en 1992 le Super CD-ROM² et son System Card 3.0 existaient déjà mais visiblement les développeurs ont préférés se suffire d'un système de base. Ceci dit, si vous trouvez que sa réalisation date un peu, il faut avant tout penser à l'année de sa sortie initiale. Avant toute chose, Toaplan était un développeur japonais assez réputé pour ses shoots et ses jeux d'Arcade tels que Snow Bros, Hell Fire, Tiger Heli, Sky Shark, Twin Cobra ou Out Zone. Fermé en 1994, même si ce nom ne vous dit rien, sachez que les membres de cette fine équipe ont ensuite créés d'autres sociétés tels que Cave (DoDonPachi, Guwange, Mushihime-sama), Takumi (Giga Wing, Mars Matrix) et 8ing (Terra Diver, Bloody Roar, Golgo 13 et ils ont co-produit le 1944 de Capcom). Et là je suis sûr que ça vous en dit plus long. Zero Wing est plus connu pour avoir été l'un des meilleurs shoots de la Mega Drive à ses débuts, plus que sa version Arcade ou PC-Engine. Pourtant, si cette dernière est arrivée 3 ans après l'Arcade, elle est aussi superbement remaniée. Toute l'intro a été refaite pour nous sortir une séquence type manga, avec dialogues et animations. Autant dire que c'est la grande classe. Bon évidemment, comme le jeu n'est sorti qu'un Japon, vous aurez tous les dialogues dans leur langue et sans sous-titre… mais les intentions suffisent amplement. Ce type de mise en scène est assez rare pour le genre et Naxat Soft (le développeur responsable de cette adaptation) a bien profité du volume de données offert par le CD-Rom. Par contre, je regrette vivement que le menu des options ait disparu alors que sur Mega Drive il est quand même bien pratique. Du coup nous n'avons qu'un seul niveau de difficulté. De son côté le gameplay est ultra classique : sur un scrolling horizontal, on contrôle notre "Zig" (un engin au coup de crayon un peu moche) et repris d'R-TYPE, la moindre touchette ou tir encaissé nous fait perdre une vie et repartir au dernier checkpoint.


Au passage
Le gameplay n'est pas super original mais reste sympa. Par contre, les options sont étrangement absentes
on perd son armement, mais pas ses items de speed-up. Personnellement, ce principe d'item pour augmenter la vitesse, est à mes yeux totalement absurde, bien plus encore que le genre du shoot-them-up lui-même. Pire, une fois au max, notre appareil trace comme un dingue et impossible de le ralentir puisqu'on conserve ces bonus-là ! Heureusement pour nous, si la difficulté est assez élevée, le jeu n'est pas hardcore pour autant. On n'est jamais noyé sous le feu ennemi et avec un peu de patience, il est tout à fait possible de le finir. Au départ nous n'avons que le tir de base (pas très efficace donc) mais très vite on obtiendra de nouvelles armes. Au maigre nombre de 3, chaque item d'arme nous octroie 2 nacelles qui se positionnent au dessus et au dessous du vaisseau. Leur rôle est assez classique : absorber les tirs ennemis et décupler la puissance de feu. Les 3 armes sont, elles aussi, très banales. On a le tir vulcain, le tir laser et les missiles à tête chercheuse… qui sera comme on s'en doute, la plus efficace des 3. Upgradables sur 4 niveaux, à pleine puissance ça dépote quand même pas mal. Mais la vraie nouveauté de ce titre réside dans le rayon tractant. Avec lui on chope ses items et surtout, on peut "capturer" un ennemi. Celui-ci se place devant le Zig, ce qui nous permet (tout en continuant à tirer) soit de se protéger d'un tir frontal, soit de s'en servir de projectile. Un principe déjà vu dans d'autres jeux mais qui a sans doute dû être conceptualisé avec Zero Wing (je vous rappelle qu'on parle d'un jeu de 1989). Il est d'ailleurs marrant d'être moins mobile une fois chargé, ou de subir une attraction plus forte si on capture un gros vaisseau. Techniquement, ce shoot est très correct. Pour sa sortie sur Arcade, étant donné l'époque un peu technologiquement arriérée, il était difficile d'en demander beaucoup plus.


Fonctionnant
Un peu plus coloré que sur Mega Drive, le jeu a subi quelques modifications. La nouvelle bande-son (CD) est géniale
sous un hardware à base de Motorola 68000 (16-bits), on comprend pourquoi le jeu a fini sur la console de SEGA (puisqu'il utilise la même base de composants). Mais en arrivant sur PC-Engine, il a subi quelques modifications. Le jeu est légèrement plus coloré que sur Mega Drive (c'est pas dur) mais les sprites sont plus petits (le Zig, les ennemis, les boss) et en plus, on subit quelques ralentissements. De plus les environnements ne sont pas super détaillés et sont tous figés. Au contraire, on appréciera un design des ennemis et des boss assez sympa. Enfin le son nous distille de magnifiques musiques, vous vous en doutez sûrement, directement lues à partir du lecteur CD. Toutes ont étés réorchestrées et nous offrent une qualité sans pareil. L'intro et les 8 levels que compte le jeu, disposent donc de musiques vraiment mélodieuses, assez punchy et très bien instrumentées (j'ai juste trouvé bizarre qu'on ait aucun thème spécifique aux boss). Autant dire que vous allez monter le son. A côté de ça, les bruitages ont été rectifiés depuis l'opus Mega Drive, et sont nettement plus dynamiques, même s'ils manquent encore un peu de mordant. A titre comparatif, en 1992 la PC-Engine et ses concurrentes ne manquaient pas de shoots. Axelay sur Super Nintendo, R-TYPE Leo sur Arcade, Alpha Mission II sur Neo-Geo et la PC-Engine était assez vernie dans le genre avec de gros hits comme Rayxanber III, Soldier Blade ou Gate of Thunder. Il faut dire que 3 ans pour un titre c'est énorme et dans le jeu vidéo, les standards évoluent vite.



On retiendra Note
de Zero Wing une très bonne ambiance, une action soutenue sans jamais devenir abusive, un gameplay simple, un poil original et surtout efficace, une intro géniale ainsi qu'une fabuleuse bande-son remasterisée. Alors peut-être que les mauvaises langues vous diront que si "c'est pas beau, c'est pas intéressant", dans ce cas vous pourrez leur dire que les jeux vidéos ce n'est pas que des graphismes et que pour le coup, ce sont eux qui sont inintéressants. Car s'il est vrai que graphiquement le jeu a perdu depuis l'Arcade (pensons également que la PC-Engine n'est qu'un hybride 8/16-bits, loin des performances d'une Mega Drive), même s'il est vrai qu'on a perdu le mode 2 joueurs et qu'au final nous n'avons pas là un hit tout puissant, difficile de bouder son plaisir, avec une adaptation tout à fait réussie.




Test réalisé par iiYama

aout 2011 (mise à jour : juillet 2020)