R-TYPE (PCE)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mars 1988 (Japon/Part I) - juin 1988 (Japon/Part II) - 1989 (USA)
Développeur : Irem
Adaptation : Irem
Editeur : Irem
Genre : shoot-them-up

Support : 2 HuCard de 2Mb (version JAP) / 1 HuCard de 4Mb (version US)
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

R-TYPE

part I & II



En 1987 est sorti
Cette version PC-Engine existe en 2 versions : version japonaise sur 2 HuCards ou en version US dont les 2 épisodes sont réunis sur une seule cartouche
sur Arcade l'un des meilleurs shoot-them-up de tous les temps, l'un des plus difficile aussi, j'ai nommé R-TYPE. D'une réalisation très avance sur son temps (y'a qu'à voir la gueule du premier Raiden pour se convaincre de l'avancée technologique, alors que ce dernier est plus récent), le mythique jeu d'Irem aura par la suite été adapté sur presque tous les supports. Et moi en tant que fan absolu de cette guerre contre l'empire Bydo, j'en ai déjà testé quelques-unes. Aujourd'hui, c'est la version PC-Engine qui passe au banc d'essai et la première chose qui va vous choquer, c'est que le jeu est sectionné en 2 parties, en 2 HuCard. Au départ, je ne comprenais pas bien la dénomination Part I et Part II, pensant à tort que je retrouverais aussi R-TYPE II. En fait, on se retrouve avec 2 cartouches de 2Mb en lieu et place d'une seule de 4Mb. Etant donné sa date de sortie très lointaine (1989), je ne vois que 2 raisons à ce phénomène : soit Irem a voulu se faire plus de fric avec 2 jeux au lieu d'un, soit il était encore techniquement impossible de créer des HuCard de 4Mb. Les 2 théories se tiennent et il est même possible que la seconde version est servie d'excuse à la première. Heureusement les 2 jeux étaient généralement à bas prix ou dans une boite contenant les 2 HuCards. Quant à la version Turbografx-16 (la version américaine), généralement on la retrouve sous la forme d'une unique cartouche, qui elle, fait belle et bien 4Mb, et réunit les Part I et II. Le jeu faisant 8 niveaux, dans sa version découpée, chaque HuCard contient donc 4 niveaux. Extrêmement court, le jeu se finit en 20 minutes maximum mais pour ça, il faudra arriver à surmonter sa difficulté. Si le premier niveau semble assez tranquille, dès le niveau 2 c'est l'horreur. L'autre avantage de cette double cartouche, c'est que vous pourrez commencer le jeu au niveau 5 mais attention, ce n'est pas parce qu'on est sur console qu'il s'est adouci, R-TYPE restant l'un des jeux les plus difficile jamais créé. Totalement élitiste, totalement infaisable aussi, cette version est étonnamment rapide et fluide. En résulte des ennemis aux mouvements nerveux et très difficile à anticiper. Dans la première partie du jeu, en s'accrochant vraiment bien au pad (à noter qu'on a seulement 3 crédits pour le finir), on peut visionner une petite fin intermédiaire, spécialement conçue pour cette version. Y parvenir ne sera pas facile mais reste dans le domaine du possible.


La 2e partie
L'adaptation est très fidèle à l'Arcade
est par contre intouchable puisque rien que finir son premier niveau (le niveau 5 donc) est un véritable défi. Ainsi voir la vraie fin vous demandera des réflexes surhumains et énormément de patience. J'ai par contre noté un détail bizarre : lorsqu'on finit la première partie, le jeu nous donne un code (type DLK-9734-NI) mais à première vue, on ne sait pas quoi en faire. Cette version de R-TYPE, très proche de l'Arcade, n'a aucun menu d'options et encore moins de sous-menu de passwords. C'est la grande question, à quoi peut bien servir ce code ? Et bien en cherchant sur le Net, j'ai appris qu'en lançant le Part II, on peut simplement presser "Start + Select" pour y entrer ce code, retrouver son score et ses armes, au lieu de partir de zéro. Sympa, mais ça n'empêche pas que les 3 maigres crédits pour finir cette seconde partie, sont vraiment frustrants, trop juste, car cette partie du jeu est vraiment difficile. Ensuite, on retrouve bien évidemment tout le gameplay du jeu d'origine, à savoir que le moindre coup subi vous fera perdre une vie avec pour "punition" de recommencer à partir du dernier checkpoint et ce sans l'armement durement acquit. La vitesse de déplacement du vaisseau est assujettie à la récupération d'option "S" (speed up) ce que j'ai toujours trouvé aberrant ainsi que les globes additifs, les missiles et le fameux drone qu'on peut placer à l'avant comme à l'arrière du vaisseau. Dans notre version PC-Engine, le drone réagit quand même bizarrement par moment. Par exemple, il m'a été impossible de placer le drone sur l'oeil du boss au niveau 2, alors que dans n'importe qu'elle autre version, ça a toujours été faisable. A part ça, les ennemis comme les techniques contre justement ces boss, restent à l'identique. Ce qui n'a pas changé non plus, ce sont les graphismes. Si la PC-Engine est un hybride 8/16-bits, elle n'offre évidemment pas le magnifique rendu de la version originale mais s'en approche de très près. Les couleurs sont bien choisies et on réentre très vite dans l'ambiance fabuleuse du jeu d'Irem. Seuls bémols, R-TYPE a toujours eu des coups de mous et cette adaptation n'échappe pas à la règle : il y a de gros ralentissements et de gros clignotements. Mais si on se met dans le contexte, c'est évidemment impressionnant. La PC-Engine est loin d'être aussi puissante que le M72 (l'Harware Arcade) et pourtant, la transposition est d'une fidélité étonnante. Enfin, la partie son n'est pas en reste. On retrouve bien entendu les mythiques musiques qui ont fait la renommée du titre mais aussi les bruitages, qui commencent un peu à vieillir car ils manquent un peu d'énergie, surtout pour les explosions.



R-TYPE Note
sur PC-Engine est sans réfléchir l'adaptation la plus fidèle que j'ai vu sur console, tout du moins jusqu'à la sortie de R-TYPES sur PlayStation. Bien supérieure à la déjà très bonne version Master System (Super R-TYPE sur Super Nintendo n'entre pas en comparaison puisque c'est le remake d'R-TYPE II), au final que ce soit une astuce marketing ou un problème technique, on aurait pardonné à Irem le fait de scinder son jeu en 2 parties s'ils avaient inclu systématiquement les 2 HuCards en une même boite pour éviter toute confusion (comme quoi, il semblerait bien que ce soit plus un problème de gros sous qu'autre chose), ou alors procurez-vous la version US qui, en doublant la taille de sa ROM, propose les 2 parties en une seule cartouche. Ce partage du jeu original sera apprécié par certains (car ils pourront accéder au niveau 5 sans trop forcer), ce que d'autres décrieront. Personnellement je ne m'arrête pas à de telles considérations et j'estime que ce double R-TYPE est une adaptation très sérieuse du hit qu'on connaît bien sur Arcade. Bien sûr il subsiste des bugs (comme dans l'original), c'est hyper difficile (et nous n'avons qu'un trop maige quota de crédits pour finir le jeu) mais quelle claque, quelle réalisation de maître ! Ainsi je me permettrai de vous conseiller d'acheter le Part I, qui reste malgré tout accessible, le Part II étant réservé à l'élite. Sinon rabattez-vous sur R-TYPE Complete CD sur Super-CD², qui réunit les 2 parties et possède en plus une bande-son remasterisée.



Test réalisé par iiYama

mars 2009