Ghost Recon Future Soldier (PC/X360/PS3)

 






   


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : mai 2012 (consoles) / juin 2012 (PC)
Développeur : Ubisoft
Editeur : Ubisoft
Genre : TPS tactique / infiltration

Version testée : Française
Version PC : 1.2
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : DVD (X360-PC) / Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 25Go (PC) / 1Mo (X360) / 6.5Go (PS3)
Moteur graphique : YETI Engine
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D (consoles) : oui (PS3 uniquement)

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : oui
Compatible Move (PS3) : oui
Multi-joueurs : 4 joueurs en coop' / 12 joueurs en multi online
Titre alternatif : Ghost Recon 7
Prix au lancement : 50€ (PC) / 70€ (consoles)
Score des ventes : 2.6 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Quad Core 2Ghz
RAM : 3Go
VIDEO : vidéo avec au moins 512Mo de VRAM et compatible avec les Shaders 4.0 (GeForce GTX 460 ou Radeon HD 5850 recommandées)

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1280x720 (16:9)
Niveau de détails :


D'autres versions de Ghost Recon Future Soldier sont disponibles sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Ghost Recon

Future Soldier



Je ne suis pas
Il est dommage qu'avec un tel pédigrée, les vidéos ne soient pas de meilleure qualité
un grand fan des Ghost Recon, et encore moins des scénarios de Tom Clancy. Pourtant en 2006 et 2007, j'ai vraiment apprécié les Ghost Recon : Advanced Warfighter 1 et 2 (GRAW pour les intimes), notamment dans leurs versions PC. Pourtant, la vue FPS est ici remise au placard, et à l'image de ces mêmes jeux issus des versions consoles (PS3 et Xbox 360), on retrouve une vue à la 3e personne. D'ailleurs, je me suis toujours demandé pourquoi les versions PC et consoles de GRAW étaient si différentes alors qu'on va de plus en plus vers l'uniformisation des développements et des rendus graphiques, sur tous les supports possibles... Quelle idée a eu Ubisoft de créer une version dédiée au PC (développée par GRIN), en sachant pertinemment quelle serait la moins vendue des 3 ? Allez savoir... Toujours est-il que Future Soldier sort pas moins de 5 ans après GRAW 2, et si Advanced Warfighter signait le début de la 7e génération de machines, Future Soldier en signe joliment la fin. Entre temps GRIN (le développeur des 2 épisodes de GRAW sur PC) a disparu, Kinect est né et fut très vite relégué dans la même case que la Wii par les gamers, l'Amérique a connu son premier président noir, nos PS3 et Xbox 360 ont fait leur vie, et voilà que Ghost Recon repointe le bout de son fusil de sniper. Pour la petite histoire, on nous raconte que lorsqu’une bombe volée explose et emporte avec elle une équipe complète de Ghosts, une nouvelle unité est formée pour retrouver les coupables et remonter un réseau de trafiquants d’armes jusqu’à sa source. Kozak (notre personnage), Ghost Lead, Pepper et 30K se lancent alors dans une traque aux 4 coins du monde. Mais très vite, ils s’aperçoivent que la menace est bien plus globale, et qu’ils sont désormais le dernier rempart à un conflit qui pourrait devenir mondial. En somme c'est du Tom Clancy tout craché ! Après c'est vrai, tout le monde n'est pas Kojima-san avec ses scénarios de dingue et sa mise en scène à faire pâlir toute la concurrence. Tien en parlant de ça, si l'écriture sent le déjà-vu, la mise en scène elle, est vraiment pourrie. Comprenez par là que les quelques cut-scènes "in game" sont plutôt réussies, mais que pour le déroulement de l'histoire nous n'avons que 2 options : les briefings (plutôt bien faits, je l'admets) et surtout des vidéos à la qualité médiocre.


Ubisoft ne sait
Autant jeu d'infiltration que tactique, il est pénible de recommencer plusieurs fois une scène parce qu'on se fait anormalement repérer
toujours pas développer ses histoires via des scènes gérées en temps réel, donc on se farcit encore des vidéos. A la rigueur, si elles étaient éclatantes de beauté je n'aurai pas dit non, mais n'est pas Square Enix qui veut (preuve encore avec Final Fantasy XIII et ses vidéos de ouf !) et lorsqu'on arrive à la fin d'une génération et qu'on nous offre des cinématiques aussi laides, je me demande comment le développeur franco-canadien n'a pas honte de gâcher ainsi sa scénarisation. Heureusement le fond reste malgré tout sympa et noyé dans la masse, on n'y fera plus trop attention. A côté de ça, on va voyager : Nicaragua, Zambie, Daystan, Pakistan, Russie, Nigeria... et ce en alternant les situations et les décors comme la forêt, le désert, la neige, un camp militaire ou encore la ville. Difficile de trouver les environnements tous calqués sur un même modèle. Et pour accompagner cet éclectisme, les situations sont également très changeantes : phase d'action survoltées, rail-shooter à bord d'un hélico (et oui, on n'y échappe pas), séance de snipe, infiltration... 2 phases de jeux sortent pourtant du lot, à l'image de ces "protections de VIP" en pseudo rail-shooter (très cinématographique !) ou bien entendu, ces phases d'infiltration où l'alarme ne doit pas être déclenchée. Mais ici j'aimerai pointer le 2e gros défaut du jeu, à savoir que bien souvent on recommence plusieurs fois une scène parce que soit disant, "un cadavre est découvert" (et donc l'alerte est donnée). Si on tire sans réfléchir, je veux bien mais lorsque le gars découvert était à l'abri des regards, bien caché derrière un mur et ce, sans que personne puisse pour le voir, là c'est chiant ! Si on ne réalise pas la mission comme "le jeu l'entend" on est bon pour recommencer. A la longue c'est d'autant plus pénible qu'il est impossible de déplacer/cacher les cadavres, alors que ça parait tout à fait logique (idem, ne cherchez pas à tirer sur les lumières, ça ne sert strictement à rien... on n'est pas dans Splinter Cell et ça se sent !).


A côté de ça,
Le GunSmith permet de configurer finement son arme. Cependant, à chaque mission l'arsenal est très limité
le plus souvent le jeu nous laisse aborder la mission comme on le souhaite et ça, c'est vraiment bien. Généralement on veut faire bien, la jouer fine avec des éliminations discrètes mais comme on se fait calculer un peu trop facilement, ça part vite en guérilla ! Là on range son sniper, on sort un gros fusil d'assaut et on se régale à défoncer tout le monde. Enfin défoncer c'est un bien grand mot car déjà nos 3 coéquipiers sont un peu trop efficaces (généralement ils ne nous laissent que les miettes si on ne va pas au charbon) et comme il n'y a pas de système d'ordres directs, on ne peut pas freiner leurs ardeurs. Ensuite on reste malgré tout dans un Ghost Recon (même si la formule a beaucoup évolué depuis le premier épisode qui date de 2001) et rentrer dans le tas, c'est le moyen le plus expéditif de se faire tuer. Non il faut se déplacer à couvert (d'ailleurs j'ai adoré le déplacement automatique d'une planque à une autre, juste en pressant une touche), viser correctement, se ravitailler et utiliser toutes les tactiques qu'offrent le terrain et la dotation. A ce propos, notre personnage ne peut porter que 2 armes et 2 gadgets. S'il est toujours agréable de pouvoir choisir son arsenal, j'ai par contre été frustré d'avoir si peu de choix. On a beau débloquer de nouvelles armes et de nouvelles upgrades, le jeu ne nous laisse finalement que peu d'options. Heureusement, on a quand même une compensation avec le GunSmith (une sorte d'atelier où on configure au détail près son arme) et au pire, on peut échanger l'arme en mains pour ramasser celle laissée par un ennemi. Future Soldier se passe, comme son nom l'indique, dans le futur et donc, on a aura avec nous des gadgets plus sophistiqués que d'accoutumé. Je commencerai par le camouflage optique où, accroupi, notre personnage devient presque invisible à moyenne et longue portée. Tel un Predator (décidément ce film est vraiment LA référence dés qu'on parle de camouflage optique :) on peut se déplacer sans trop être vu.


Seul bémol,
Bienvenu dans le futur où une guerre se gagne aussi grâce à la technologie
qu'on soit invisible ou pas, une fois découvert les ennemis savent toujours où on est. J'entends par là qu'en pleine guerre, on ne pourra pas contourner ses ennemis grâce au camouflage, puisqu'ils nous calculent direct... alors qu'en théorie on est indétectable. Ceci dit, ce gadget est vraiment pratique et il a ses avantages lors d'une infiltration. De son côté, la vue magnétique est une vision aux rayons X qui détecte le métal et nous permet de voir la position de nos ennemis même à travers les murs. C'est pratique. Il y a aussi la classique vue infra-rouge mais encore une fois, je trouve idiot qu'on nous impose l'une ou l'autre, alors qu'avoir les 2 à disposition aurait été préférable. Les drones sont la nouvelle fantaisie des Ghosts. Volants ou "transformable" en véhicules roulants, ils permettent de visualiser nos cibles, d'écouter aux portes ou même de libérer le passage. Enfin le warhound est une sorte de molosse d'acier proche du mecha, qui peut nous servir d'abris mobile et dont on peut prendre le contrôle de l'armement : missiles et mortiers sont infinis, alors autant dire qu'on fait un carton dans les rangs ennemis. Derniers détails du gameplay, si on ne peut pas donner d'ordres directs à nos coéquipiers (ils sont en auto-gestion) on peut tout de même désigner jusqu'à 4 cibles (la 4e est pour nous) afin de réaliser un tir synchro. Si on ne se fait pas repérer dans la foulée, il faut reconnaitre que l'option est ingénieuse. Pourtant, je regrette vraiment que Future Soldier soit si cloisonné. Les scripts je dis ok, mais il aurait été vraiment sympa qu'on puisse établir des tactiques différentes à chaque partie. Or dés qu'on s'écarte un peu de la zone prédéfinie, on nous remet vite à l'ordre. C'est vraiment dommage car au final, ça laisse peu d'alternatives. Techniquement, on retrouve le YETI Engine qui avait déjà sévi sur les 2 derniers Ghosts Recon (oui, ceux de 2006 et 2007), mais fort heureusement, il a été upgradé. Sur PC, le jeu est compatible avec DirectX 11 ainsi qu'avec des fonctions avancées telles que le Parallax Mapping ou la Tesselation. Le petit problème, c'est que le patch 1.1 (qui est énorme par ailleurs !) et le patch 1.2 n'ont pas réglé mes problèmes d'instabilité. Si mon PC assume parfaitement le jeu avec détails au max, de façon aléatoire il a planté comme un porc en faisant un freeze monstrueux en pleine partie. Que ce soit en plein combat, lors d'une vidéo ou autre... impossible de prédire quand ça allait tomber mais chaque partie a été perturbé. Ubisoft et la finition de leurs titres sur PC, ça a toujours été une grande histoire d'amour.


Mais là où c'est
Pas le plus beau jeu du moment, mais une réalisation agréable et convaincante
parfaitement débile, c'est qu'il faille sortir du jeu pour re-rentrer dans le menu des options. Changer sa résolution, reconfigurer ses touches ou simplement modifier les volumes vous demandera donc, beaucoup de patience. Ensuite, s'il est clair que la version PC apporte des petits plus par rapport aux consoles (merci DirectX 11) il n'y a vraiment pas de quoi s'emporter. Globalement, et c'est valable pour les 3 versions, si le jeu est beau, il n'est pas non plus exceptionnel. C'est joli, c'est fluide, c'est bien fait, le HUD holographique n'est pas nouveau mais reste agréable, pourtant au final, Future Soldier n'a rien d'extra-ordinaire. Pire, lorsque les cadavres s'évaporent sous nos yeux (!) on trouve que la liste des défauts commence à être longue. Au niveau du son, on reconnait bien la voix rocailleuse de Patrick Bethune (Jack Bauer dans 24h Chrono), ensuite le reste de l'équipe profite d'un bon doublage. Seules les vidéos semblent... d'un autre ordre. Les musiques quant à elles, ont tendance à se faire discrètes. Intervenant surtout lors des phases d'infiltration, pour souligner la pression, le stress du moment, généralement elles s'effacent dés que l'action prend le pas et ce n'est pas un mal. Les bruitages sont généralement de qualité, sauf pour des armes qui manquent cruellement de punch et de réalisme. Evidemment le bruit d'un sniper avec silencieux on s'en fout un peu, mais un AK47, un P90 ou un fusil à pompe ne font pas du tout ces bruits là ! Et encore, si c'était pêchu à défaut d'être ressemblant, je ne dis pas, mais on est loin du compte. Enfin bref, on ne va pas en faire une maladie non plus puisque dans l'ensemble, ça marche assez bien. C'est juste que je ne comprendrai jamais pourquoi les préposés aux bruitages sont autant zélés avec le bruit des armes, surtout dans des jeux à vocation immersive. Enfin ce 7e épisode de Ghost Recon propose sa dose de multi : jusqu'à 4 joueurs en coop', le mode guérilla nous oppose à des vagues d'ennemis, ensuite on retrouve 4 modes multi-joueurs plus classiques, où différentes classes (dont des Ghosts avec camouflage optique) peuvent s'affronter joyeusement.



Ghost Recon : Future Soldier est, Note
malgré quelques écueils, un excellent jeu. Très inspiré par Metal Gear Solid (le warhound, le camouflage optique) et par Call of Duty (script à gogo, linéarité, mise en scène), si l'expérience est entachée de quelques défauts (on se fait trop souvent repérer de façon "anormale", plantage sauvage sur PC, des vidéos bien moches, un scénario "banalo-clancyesque") il n'empêche qu'on profite d'un jeu agréablement réalisé et au gameplay franchement accrocheur. Car finalement, hormis lorsqu'on nous l'impose, la manière d'aborder la mission est laissée à notre jugement et ça, c'est vraiment agréable. Alors évidemment si ce gameplay n'est pas aussi prometteur que le suggérait le film promotionnel "Ghost Recon Alpha" sorti juste avant le jeu (où par exemple les drones pouvaient tirer), Future Soldier suit les traces des 2 épisodes d'Advanced Warfighter sur consoles, en nous laissant le choix simple de l'action brute ou de la finesse, tout en s'arrangeant à être le plus "grand public" possible. Car il est vrai que le contenu de l'aventure solo est assez conséquent, avec plus de 10 heures de jeu rien que sur la campagne principale. 10 à 12 heures c'est beaucoup, surtout dans le contexte actuel où un gros jeu Triple A dure à peine le temps d'une après-midi. Dans tous les cas Future Soldier reste un très bon jeu, qui aurait pu être plus futuriste, plus innovant, plus ouvert, plus beau, mais qui déjà en l'état, procure un plaisir vidéo-ludique grandement appréciable.



Les -

  • Des vidéos super moches pour un jeu d'une telle ampleur
  • Scénarisation banale et histoire qui sent le déjà-vu
  • Maps trop petites et aventure trop linéaire
  • On se fait repérer de façon anormale
  • Des plantages sauvages sur PC
  • Les +

  • Dans son ensemble la partie sonore est de qualité
  • Modus operandi laissé à notre convenance
  • La version PC apporte un plus graphique
  • Bon contenu et belle durée de vie solo
  • Un gameplay carré qui fait plaisir
  • C'est plutôt joli



  • Ghost Recon Alpha (le film) : cliquez pour ouvrir



    Test réalisé par iiYama

    octobre 2012