KILLZONE HD (PS3)

 





 


Note générale


Sortie du jeu : octobre 2012
Développeur : Guerilla Software
Adaptation : Guerilla Software
Editeur : Sony Computer
Genre : FPS

Support : inclus dans la compilation KILLZONE Trilogy ou en téléchargement individuel sur PSN
Version logicielle : 1.0
Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 3.2Go (install)
Moteur graphique : Deferred Rendering Engine
Définitions HD : 720p
Compatible 3D : non

Difficulté :
Multi-joueurs : oui
Abréviation : KZ HD
Prix au lancement : 15€ sur PSN


Aussi disponible sur :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

KILLZONE HD








Sorti en
La première vidéo est de très bonne qualité. Les suivantes sont vraiment minables...
décembre 2004 sur la brave PlayStation 2, le premier KILLZONE aura longtemps fait parler de lui. En effet, la communication autour du jeu a été mise en place très en amont, ce qui a suscité une grande attente autour du titre de Guerrilla. La tuile, c'est qu'à l'image d'un certain Duke Nukem Forever, plus on attend, plus on risque de tomber de haut. Alors certes KILLZONE est tout de même meilleur que l'ersatz de FPS qui a couté la vie à 3D Realms, mais la pompeuse appellation de "Halo-killer" avait de quoi nous faire espérer le meilleur, étant donné que Halo reste (même à l'heure actuelle) l'un des meilleur FPS qui ait vu le jour. Malheureusement il fallait s'en douter, trop de markéting tue les jeux et Halo n'avait finalement pas grand-chose à craindre, car si le jeu édité en exclue par Sony avait pour lui quelques qualités, il avait aussi une liste longue comme le bras de défauts. Retour dans le présent, comme beaucoup de jeux PS2, KILLZONE a fini par se faire faire un lifting, via le formidable processus de la HD qui, généralement, n'apporte pas grand-chose. Disponible sur PSN (au prix un peu élevé de 15€) ou dans la compilation KILLZONE Trilogy, voyons en détails si se faire tirer la peau a donné une seconde jeunesse à ce titre qui restait, malgré mon indignation et mes railleries, un jeu sympathique. On retrouve donc cette jolie intro en images de synthèses, qui pour le coup a été upscalée. Le résultat reste de bonne qualité malgré son cadrage en plein écran mais on déchantera vite. En effet, c'est la seule vidéo à avoir été créé ainsi, les autres sont basées sur le moteur graphique, et là de suite, c'est plus la même chanson. Le résultat est sérieusement moche : déjà à l'époque (sur PS2) je trouvais ça vilain, mais là que la résolution est plus grande et quelques 8 ans après sa sortie initiale, je vous laisse imaginer la gueule que ça a ! C'est flou, c'est vilain, ça pique les yeux… donc ça a vachement vieilli (déjà que c'était pas terrible en 2004). Et question synchro, ne me lancez pas sur le sujet, c'est encore un coup à choper une crise. Bonne surprise, on peut toujours configurer les touches de son pad, ce qui est vraiment agréable et bien trop rare de nos jours. D'ailleurs, pour ce que ça coute à faire, je ne comprendrai jamais pourquoi les développeurs nous "imposent" leurs configurations qui parfois, sont loin d'être idéales.




Malheureusement,
La visée est toujours aussi imprécise... c'est agaçant
comme le pad PS3 n'est pas mieux lotis que celui de la PS2, on se retrouve avec exactement la même jouabilité. Comprenez par là que la visée est toujours aussi imprécise ! Alors certes on s'y fait à la longue, mais quand on a mangé pendant des années des FPS sur Xbox 360 avec son contrôleur hyper précis, croyez-moi que la "visée flottante" de KILLZONE est imbuvable ! L'une des originalités du titre, c'est de proposer 4 personnages jouables. Malheureusement on ne pourra pas "switcher" entre eux : on fait son choix au début du chapitre avec l'impossibilité d'en changer. On retrouve donc Templar, le soldat de base, Luger qui est la reine de l'infiltration, Rico qui est le bourrin de service, et Hakha un mutant humain/helgast qui pourra traverser certains pièges. Une fois les chapitres passés, vous pourrez recommencer avec le personnage de votre choix même si je vous l'avoue, ces bribes de passages ne changeront pas grand-chose au déroulement du level. Au final on en vient vite à prendre son préféré et ne jouer plus qu'avec lui (ou elle). Notez tout de même que ce concept de multi-personnages ne sera pas reconduit dans les autres épisodes, ce qui rend ce premier opus quelque peu marginal face au reste de la série. Question gameplay, KILLZONE est le FPS couloir par excellence ! C'est vrai, parfois on aura des maps ouvertes, mais ça reste très rare puisqu'en général, on suit les sentiers battus. De même, si le jeu se veut déjà tout sauf original, imaginez que vous allez vous trainer le pire des boulets qui puisse exister. Votre personnage ne sait rien faire sans qu'on lui tienne la main, pas même sauter par-dessus un muret de 50cms, passer une fenêtre (au rez-de-chaussée, qu'est-ce que ça craint ?) et pire encore, seul Templar sait monter les échelles. Les autres restent à leur place, comme des handicapés mentaux, incapables de réaliser les actions les plus simples. De plus, si en 2004 on pouvait saluer l'action, de nos jours on trouve clairement le jeu mou du genou. Les ennemis arrivent par vague mais l'ensemble manque vraiment de punch, avec en plus une IA ennemie complétement débile ! Le plus souvent on lance une grenade (dont l'efficacité est souvent à revoir) et le gars attend que ça lui pète à la gueule ! Et dire qu'on critique les jeux actuels… Bref vous l'aurez compris, la jouabilité est désagréablement imprécise et le gameplay remonte aux antipodes du genre. Que du bonheur…


A l'origine
Le lifting HD est finalement très timide et les musiques sont toujours aussi absentes. Dommage, KILLZONE aurait pu avoir une véritable seconde jeunesse
c'est un jeu PlayStation 2, qui déjà à l'époque, ne faisait pas de miracles (on était très loin d'un Shadow of the Colossus ou d'un God of War). Et comme la mode du lifting HD ne consiste qu'à appliquer de nouvelles textures (plus fines et détaillées) sur une ossature vieillottes et dépassées, vous vous doutez bien qu'on retrouve des angles mal dégrossis, des couleurs très ternes, des animations qui manquent de fluidité… en somme les standards ont changés, d'autant que sur cette 7e génération, ce sont bien les FPS qui ont réalisés le plus de prouesses techniques. Pas de miracles donc, ce serait même tout le contraire. Les textures sont légèrement floues, on retrouve ces mecs qui nous parlent sans ouvrir la bouche (bon sang ce que c'est ridicule !!), ces corps qui s'effacent plus vite que de la craie sur un tableau… en résumé, si certains jeux liftés s'en sortent avec les honneurs, KILLZONE a gardé ses tares génétiques et en plus, le processus HD a été bâclé. Je vais vous dire mieux : ma PS3 a même planté en plein milieu d'un niveau ! Aaahhh la PS3, quelle merveilleuse bouse technologique, conçue par des incapables parkinsoniens, bouffés par l'arthrose. D'ailleurs, je ne sais pas si chez vous c'est pareil, mais chez moi il n'y a "que" cette console-là qui me fait des coups pareils (et ne venez pas me chanter des histoires de mises à jour, puisque je vais régulièrement sur le PSN). Au final il ne reste qu'un univers attrayant et un design toujours aussi réussi, pour y trouver un quelconque attrait. Terminons par le son qui nous propose un doublage certes français, mais dont la qualité est au rabais, des bruitages tout à fait corrects mais des musiques totalement absentes. C'est d'ailleurs un regret, car lorsqu'on sait ce que la musique apporte à l'action, ici on se retrouve avec une "aventure nue", dénuée de toute aspiration épique. Une déception de plus…



KILLZONE Note
est un jeu assez atypique. Il offre un univers vraiment fort, et même un scénario assez sympathique. Cette édition HD profite en plus d'un framerate < enfin > potable ainsi qu'un lot de Trophées offert à la moindre occasion. De même, le concept des 4 personnages jouables part d'une bonne idée qui malheureusement, ne sera pas reconduite dans les opus suivants. Dommage aussi qu'on ne puisse pas switcher entre eux, en plus de se farcir un gameplay misérable où on contrôle des handicapés moteurs, incapables des actions les plus élémentaires. Le jeu manque toujours autant de rythme et de musiques, la visée est d'une imprécision agaçante et la refonte graphique est une vaste blague. Alors au final, si KILLZONE n'est au fond, pas un mauvais jeu, en réalité il jouit surtout d'une aura, d'une clémence qui le dépasse. Car avec un peu d'objectivité, il suffit d'y jouer 30 minutes pour noter les nombreuses tares de naissance dont il souffre, comme ces personnages qui nous parlent sans ouvrir la bouche (!). Même en 2004, ça faisait longtemps que ça ne se voyait plus ! En bref, KILLZONE n'a jamais été un grand jeu et ce n'est pas cette réédition faussement HDisée qui changera la donne, d'autant que vu le travail fourni par les développeurs, le tarif de 15€ (sur PSN) me parait un peu élevé.



Les -

  • Mine de rien, le jeu a beaucoup vieilli
  • Musiques désespérément absentes
  • Lifting HD vraiment timide
  • Toujours aussi peu précis
  • Doublage minable
  • Gameplay limité
  • Les +

  • Design toujours aussi excellent
  • Rejouabilité correcte
  • Bonne durée de vie
  • Enfin fluide !

  • Test réalisé par iiYama

    décembre 2013