Worms (PC/PSX/SAT/JAG/MD/SNES)

 











Note générale



Testé sur :



Sortie du jeu : juin 1995 (MD) - octobre 1995 (PC) - décembre 1995 (PSX) - septembre 1996 (SNES) - mars 1997 (SAT) - juin 1998 (JAG)
Développeur : Team17
Editeur : Ocean Software
Genre : stratégie

Version testée : Euro / US
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Support : 1 CD (PSX/SAT) - cartouche (JAG/MD/SNES)
Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs en local

Titres alternatifs : Total Wormage / Hogs of War
Prix au lancement : 400Frs (MD) - 450Frs (SNES) - 350frs (PSX/SAT)


Aussi disponible sur :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Worms








Ahhh Worms,
Worms n'est pas un beau jeu (son intérêt est ailleurs) mais étonnamment, c'est la version Jaguar la plus jolie
où la définition du meilleur jeu en multi-joueurs de tous les temps ! Worms (de l'anglais worm = ver), originellement nommé Total Wormage, fut crée par Andy Davidson, un génie un peu foufou, puis Team17, studio développeur et éditeur indépendant, en prit les rênes et on les en remercie car depuis, la licence accouche majoritairement de bons titres… A l'origine sorti sur le micro-ordinateur Amiga, le jeu fut vite porté sur presque tous les supports de son époque. Graphiquement, Worms fait pâle figure, quelque soit la version. En clair, c'est moche ! Précisons que Super Mario Bros 3 et sur une console 8-bits, semble faire mieux. Les vers ne sont que des bouillies de pixels et les décors sont vides, mais restent sympas. Au rang des différences, la version Mega Drive est la pire d'entre toutes, puisque les décors sont vides et en plus, très sombres (le manque de couleurs affichables n'aide pas). La version Super Nintendo est un peu meilleure, avec des tons plus clairs et des couleurs plus nettes, plus franches. Ensuite les versions 32-bits et PC sont déjà un cran au dessus, avec quelques dégradés et même des vidéos en images de synthèses sur les supports CD-Rom. Enfin la version Jaguar, dernière sortie (quelques 3 ans après l'original !), est clairement la plus jolies de toutes avec des graphismes plus fins et plus colorés que toutes les autres. Cependant, on ne criera pas au miracle pour autant… non en fait, tout le sel de Worms, c'est son gros fun ! Allez hop, parlons donc du gameplay. Vous contrôlez une équipe de 1 à 4 vers de terre, et vous devez massacrer les équipes ennemies. Pour ça, vous disposez de plusieurs armes, qu'on va énumérer ici. Il y a tout d'abord le bazooka : en plus du tir direct, la trajectoire peut être affectée par le vent, ce qui vous permettra de toucher un ver inaccessible normalement (si vous prenez bien en compte le vent et sa puissance). La grenade par contre, n'est pas affectée par le vent et elle explose votre paramétrage de minuterie (de 5 à 1 sec). La bombe à fragmentation donne la même chose que la grenade, la différence étant le fait que l'explosion est moins puissante et qu'elle diffuse des fragments explosifs. Pratique pour causer des dégâts sur une grande zone.


La bombe
Si le jeu est cracké en solo, il est aussi extrêmement fun en multi !!
banane est l'arme ultime du jeu ! Même chose que la bombe à fragmentation, si ce n'est le fait que l'explosion de la grenade et des fragments (des bananes à propos) est aussi dévastatrice que l'explosion d'une dynamite. Fallait faire fort... Tiens en parlant de dynamite, on la pose, on se casse, on attend 3 secondes, et booom !!! La dynamite explose de façon dévastatrice ! Le pistolet tirer jusqu'à 5 balles : pratique pour attaquer plusieurs ennemis. Le mouton kamikaze saute joyeusement dans le décor, et on peut (presque naturellement ^^) le faire exploser. Difficile à emmener à l'endroit prévu, mais l'explosion et les dégâts causés sont plus puissants que ceux de la dynamite. Enfin il y a le raid aérien qui largue plein de bombes à un endroit prévu. On a aussi droit à des outils pour se déplacer, comme le téléporteur et le parachute dont les noms donnent déjà leur utilité. Chaque ver a 100 points de vie. Ils perdent des points de vie en prenant des dégâts, lors d'une attaque ennemie ou en s'écrasant. Un ver meurt dès qu'il n'a plus de points de vie, qu'il va plus loin que l'extrémité gauche ou droite de la map, ou tombe dans l'eau (non, les vers ne sont pas amphibies :). Le jeu se déroule au tour par tour, de la même manière qu'un jeu de stratégie, à la différence qu'ici la vue est de profil, et non de dessus. Un ver peut se déplacer et utiliser des armes et des outils. Le tour d'un ver est terminé dés que celui-ci prend des dégâts, utilise une arme ou un outil, ou meurt. Il est donc clair que le gameplay est complexe et très bon. A part cela, le ver peut aussi sauter et se déplacer. S'ils sont un peu lents à diriger (après tout un lombric n'est né pour la vitesse… à part peut-être Earthworm Jim ^_^), cela reste correct, en ce qui concerne la maniabilité. La bande-son est très bonne, quelque soit la version (sur Saturn et Playstation, c'est magistral, CD oblige !). Les voix digits sont de très bonne facture et sont à mourir de rire, donnant au titre une ambiance décalée et drôle. En ce qui concerne la durée de vie, le solo est composé de plusieurs missions et il est malheureusement pourri par l'IA ! Car cette IA est carrément crackée. Elle arrive à tirer avec une précision qu'on n'atteindra jamais, rendant ainsi chaque partie extrêmement difficile. Cette IA overcrackée vous frustrera, ce qui fait que vous vous tournerez très vite vers le multi, qui est d'ailleurs d'une durée de vie infinie ! Le fun crée opère en permanence !



Worms Note
est le jeu le plus WTF que j'ai jamais joué de ma vie ! Bombe banane... mouton kamikaze !! Moche au possible quelque soit le support, finalement il n'y a que son IA crackée et tricheuse pour vous pourrir solo plus dur que Tintin au Tibet ! Heureusement Worms pallie ces défauts par un gameplay de malade, des musiques sympas, des bruitages à mourir de rire et une durée de vie infinie en multi. Culte à plus d'un titre, voilà un jeu à essayer absolument.



Les -

  • Le solo impossible à finir
  • Les graphismes
  • L'IA crackée
  • Les +

  • Les musiques, bruitages et voix digits
  • La durée de vie en multi
  • Le multi-joueurs
  • Le gameplay

  • Test réalisé par Idris2000

    septembre 2014