Split/Second Velocity (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : mai 2010
Développeur : Black Rock Studio
Editeur : Disney Interactive
Genre : courses - action

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 3.7Go (install)
Définition HD : 720p
Compatible 3D : non
Difficulté :
Compatible Move : non

Multi-joueurs : 2 joueurs en local, 8 online
Titre alternatif : Split/Second (US)
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 1.5 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Split/Second

Velocity



Après nous avoir
Techniquement, il n'y a rien à redire. C'est beau, jouable, rythmé, bien fait...
invité à des ballades en plein air, le fessier dévissé de la selle d'un quad à cause d'un improbable saut dans PURE, le studio Black Rock (qui appartient à Disney Interactive) nous remet le couvert de la course, mais sous un aspect totalement différent cette fois. Ce coup-ci, on nous convie à un "reality show" où 8 cramés du volant doivent gagner une course. Jusque-là, rien de bien palpitant sauf que les circuits sont tous piégés. Histoire de faire de l'audimat avec un spectacle "à l'américaine", il est alors possible de littéralement broyer ses adversaires grâce à des pièges pyrotechniques qui vont démolir le décor. Pour se faire il faut en premier lieu charger une jauge, divisée en 2 portions, la plus petite pouvant activer les pièges de niveau 1, la grande pouvant activer les pièges de niveau 2. Pour la remplir il n'y a que 3 solutions : drifter, talonner un concurrent ou faire des sauts. Les petits pièges, qui sont déjà conséquents, sont du genre faire exploser un bus pour qu'il nous coupe la route, faire tomber un pan de mur ou faire exploser les voitures d'un garage souterrain, histoire qu'on perde le contrôle de notre véhicule. Ces accidents provoqués peuvent mettre de sérieux bâtons dans les roues mais ne sont rien en comparaison avec les gros pièges. Là on parle de réelles catastrophes comme une tour qui s'effondre, un pont qui s'écroule ou plus impressionnant encore, un Boeing en flammes qui s'écrase juste devant nous ! Autant le dire, ça nous rappelle les meilleurs moments de Stuntman, surtout que les meilleures scènes peuvent être admirées d'une vue aérienne (le jeu se met comme en pause pendant ce temps, nous permettant ainsi de mieux apprécier le ralenti et les effets dévastateurs du piège). D'ailleurs, selon qu'on enclenche (ou qu'on reçoive) un piège de niveau 2, ça peut ouvrir le circuit à toute une nouvelle parcelle. Ainsi on ne tourne pas en rond sur le même décor figé, ce dernier est évolutif (bon point par exemple au fait que les obstacles soient toujours présents d'un tour à l'autre).


Question prise
Split/Second apporte du fun et de grosses sensations. Mais le concept tourne en boucle une fois la découverte passée
en mains, jeu de course Arcade autant qu'on peut l'être, Split/Second se joue un peu comme un Ridge Racer. Autant dire qu'on prend les virages comme un bourrin, on ne lâche même pas l'accélérateur pour utiliser le frein... bref c'est tout de suite accessible. Autre bon point : l'interface est réduite au maximum puisque les seules indications qu'on a, sont réunies au niveau du châssis (position, tour et niveau de charge). Autant dire que le spectacle est total. Malheureusement, si le concept est assez génial dans les premiers moments, très vite on s'aperçoit que les pièges sont scriptés (on ne peut les déclencher qu'à des moments précis), on a beaucoup de mouvements de caméra afin de dynamiser l'image (mais ça peut finir par être pénible) et on n'a qu'une seule vue disponible : extérieure (une petite vue intérieure aurait bien sympa non ?). Ajoutons que finalement le concept se renouvelle peu, et sans dire que Split/Second est lassant, disons juste qu'on fait assez vite le tour de toutes les épreuves et de tous les pièges (il faut avouer que le nombre de circuits est en plus assez réduit). Et puis ça manque cruellement de boost. Il aurait été sympa que la jauge qui sert aux pièges, puisse aussi nous permettre d'accéder à une sorte de nitrous, ce qui aurait été bien pratique pour doubler plus facilement ses adversaires, ou les rattraper suite à un crash. Techniquement par contre, il n'y a rien à redire. Si le jeu n'est finalement pas très rapide, il se table sur d'autres sensations pour séduire. Et puis il faut le dire, c'est quand même super beau. Au milieu d'une piste déjà fort jolie, on a en plus des effets pyrotechniques somptueusement détaillés, ce qui rend le spectacle que plus attrayant. D'accord les crashes ne sont pas super bien fait, d'accord l'aliasing est peu présent mais comment ne pas apprécier un moteur graphique qui encaisse bien et qui reste fluide en toutes circonstances. Enfin le son est également de qualité : les musiques Electro sonnent bien, elles sont entrainantes et les bruitages sont explosifs (what else ?).



Split/Second Note
est un bon jeu de courses, largement pimenté par son gameplay "poseur de bombes". On se demande encore comment ils en sont arrivés à un tel nom (faut dire qu'il est un peu bizarre non ? d'ailleurs aux USA il s'appelle Split/Second -tout court-, ils n'ont pas le Velocity) et pourquoi certaines options sont si cruellement manquantes (boost, vue intérieure...). Mais globalement, sans dire que c'est le jeu de l'année, il a un bon potentiel de séduction et une bonbonne pleine de fun, pour que vous vous éclatiez. Beau, explosif à souhait et très sympa dans les premières parties, le jeu s'use sur la longueur par son manque de renouvellement mais garde un certain capital sympathie.



Test réalisé par iiYama

mai 2011