DRIVER Parallel Lines (Wii)

 







Développement scénaristique
Jouabilité & GamePlay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 2007
Développeur : Reflections Interactive
Adaptation : Ubisoft
Editeur : Ubisoft
Genre : action (GTA-like)

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Driver 4
Prix au lancement : 60€

Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :


DRIVER

Parallel Lines


Totalement repompé de GTA San Andreas, la chaotique série des DRIVER s'essaie à une ouverture du terrain de jeu encore plus grande que lors du décevant DRIV3R. Et c'est un fait, si on ne s'attend pas à retrouver le gigantisme mégalomane de San Adreas, le terrain de Parallel Lines est quand même bien vaste. Pour s'y retrouver, on dispose d'une mini-carte dans le coin inférieur droit de l'écran, ce qui permet de se repérer dans le jeu et d'accéder plus facilement aux points de missions. Des missions qui sont assez variées (tuer une cible en particulier, voler une caisse...), auxquelles se greffent des missions de course où les véhicules sont mélangés. Et bizarrement, c'est à croire que les développeurs ont manqués d'imagination car on ne compte qu'une poignée de véhicules différents. A croire que dans cette ville, tout le monde roule dans la même bagnole. Sommairement adapté du jeu sorti sur PS2 et Xbox en 2006, ce 4e DRIVER s'accommode comme il peut de la Wiimote. La visée profite de l'excellent système Wii (on vise directement à l'écran) mais pour le reste, c'est plus douteux. Les voitures se conduisent avec le Nunchuk (direction, accélération, freinage) car on pourra sortir la tête par la fenêtre et tirer avec la Wiimote. Un joli gadget, qu'on n'avait pas dans GTA et qui fait ici son petit bout d'effet. Toujours aussi accès sur la conduite, on appréciera la démolition progressive de son outil de transport au fil des accidents, la possibilité de voler n'importe quel véhicule (4x4, camion, bus, voiture, motos) mais aussi le fait de pouvoir démolir pas mal d'objets. Quoique,
Grosse ambiance '70
il est vrai qu'en voiture peu d'objets vous résisteront mais une fois à pieds, c'est fini. On a beau tirer sur n'importe quoi, rien ne casse. Il est par ailleurs idiot de pouvoir littéralement arracher les lampadaires à 40km/h et de se faire stopper net une fois à 30km/h. Idem, il est inconcevable de se faire stopper net par un muret d'à peine 40cms de haut alors qu'on est lancé plein gaz. Dans le même ordre d'idées, tuer des gens n'a que peu d'influence. La police nous poursuit mais laisse vite tomber, du coup on en profite pour faire n'importe quoi.


A l'image de GTA, il est donc plus facile de faire le mal, en écrasant des passants qui ne se poussent même pas à votre arrivée (et puis c'est tellement plus simple de rouler sur les trottoirs) que de rouler tranquillement sans créer d'accident. Car fait exprès ou pas, les points de missions nous obligent à parcourir de longues distances, ce qui s'avère vite pénible à la longue. Et puisqu'on parle des mauvaises facettes du jeu, je regrette aussi qu'un sale flash blanc intervienne lors de chaque crash (autant dire tout le temps !), ce qui occasionne des sérieux maux aux yeux. Autre donnée critiquable, si on tue à bout portant un gars qui veut nous filer une mission, la mission s'annule. Normal vous me direz. Mais alors il suffit de simplement s'écarter de 200 ou 300m pour que le gars "revive" comme si de rien n'était et vous propose la même mission. C'est réaliste ça ? Enfin, si le jeu gère un agréable cycle de jour et nuit, on ne peut pas dire qu'il soit beau, bien au contraire. Oscillant entre de la PSOne et de la PS2, je veux bien que la Wii n'est pas puissante mais là c'est se foutre de nous. C'est vilain comme c'est à peine permis, avec beaucoup de textures unies, de gros angles bien visibles, peu de détails, énormément de sprites identiques (voitures, passants, éléments du décor) et des bugs à la pelle, sans parler d'une gestion de la physique un peu bizarre. Niveau son, le doublage FR est mauvais (preuve qu'on peut faire un GTA-like et le doubler en français même s'il ne faut pas prendre ce jeu comme exemple) et les bruitages sont sans plus. Les armes détonnent peu mais le plus étonnant reste le fait que, à quelques variations près du pitch, tous les véhicules fassent le même bruit (pire les motos font un bruit de tondeuse à cheveux).
Graphiquement c'est très pauvre
Reste une plage musicale assez variée et de qualité pour rattraper le tout. En conclusion, après un DRIV3R décevant, Ubisoft (qui a racheté les droits) nous remet le couvert avec un jeu un plus abouti mais encore loin des standards de Rockstar. Entre une réalisation minable, même pas digne de la pire console de cette génération, et une jouabilité vacillante, reste le plaisir de faire n'importe quoi dans cet environnement ouvert, d'en rigoler 20 minutes puis de se lasser. Et même s'il aura fallu plus d'un an aux développeurs pour sortir cette pâle adaptation, ils n'ont même pas été foutus de corriger le tir.

Test réalisé par iiYama
février 2009