F-Zero (SNES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1991
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : courses

Support : cartouche de 4Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 450Frs
Score des ventes : 2.85 Millions


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

F-Zero








Etant donné que
C'est aussi rapide qu'injouable
la Super Nintendo est équipée du fameux processeur à effets Mode7, Nintendo en a profité pour promouvoir le super jouet de sa console et créer un jeu de courses pour le moins original. Puisqu'on parle technique, F-Zero utilise un ingénieux mélange de zooms et de rotations (plus l'inclinaison d'un plan 2D) afin de créer une perspective et de faire défiler le décor. Loin du rendu miteux des jeux du genre en ces temps-là, où même sur Neo-Geo nous avons encore une fois cette alternance de bandes rouges et blanches qui simule un scrolling, ici nous avons un vrai jeu de courses, avec un vrai scrolling, comme dans un jeu en 3D (à la différence qu'ici tout est en 2D). Alors bien sûr, à l'époque c'était une révolution mais déjà, il ne fallait pas s'attendre à de beaux décors. Eternellement plats, seuls vos adversaires ont un peu de forme. 2 modes de jeux sont proposés : Grand Prix et Practice (entrainement). Le mode Practice porte bien mal son nom car vous avez un unique opposant mais celui-ci est un acharné du pilotage et ne commet aucune erreur, ce qui rend l'affrontement très difficile. En contre-partie, vous pouvez vous entraîner sur les 7 pistes que compte le jeu. Le mode Grand Prix comporte 3 ligues sous 3 niveaux de difficulté. Les opposants sont nombreux et pas trop difficiles à battre dans les premières courses (ça se corse sauvagement ensuite). Votre appareil, au design très futuriste, possède une jauge d'énergie qui sera mise à mal à chaque fois qu'on jouera au stock-car ou en entrant en contact avec les bas-côtés qui semblent électrifiés.


D'ailleurs
Même si ça reste toujours "plat" c'est techniquement impressionnant !
on subit très vite les inégalités des règles car entrer en contact avec un autre véhicule vous met dans le décor alors qu'eux poursuivent leur route comme si de rien n'était. Pire, c'est parfois eux qui nous rentrent dedans mais c'est quand même nous qui sommes pénalisés ! Et étant donné la partialité du jeu, ils se permettent donc les pires bassesses. Heureusement qu'une zone de recharge existe, une idée qui sera reprise des années plus tard par WipEout 2097. Loin d'être de vulgaires circuits, les pistes proposent aussi quelques boost, zones à forte adhérence (donc vous perdez de la vitesse) et autres tremplins, qui peuvent être fatals si on n'atterri pas au bon endroit. A chaque tour, nous avons aussi un boost individuel qui peut se relever salvateur pour gratter quelques places au dernier tour. Malheureusement, le plus gros défaut du jeu vient d'une jouabilité assez imprécise. La croix directionnelle n'est pas très appropriée étant donné que les réactions sont clairement trop vives et ce, sur les 4 véhicules disponibles (qui ont chacun leurs caractéristiques propres). Si encore les pistes étaient larges je ne dis pas... mais en plus, les couloirs sont souvent étroits, ce qui nous oblige à frotter les bas-côtés ou entrer en contact avec un adversaire. Autre détail fâcheux, on dispose d'une carte mais seul notre appareil est représenté, ce qui la rend quasi-inutile. Techniquement enfin, ce n'est pas non plus le summum. Passé la surprise des premiers tours, on s'aperçoit que les niveaux sont un peu tous pareils, franchement fades et désespérément plats. Les 2 premières musiques sont sympas (je dis bien "sympas" et non "géniales") mais le reste de la bande-son est d'une banalité déprimante.



F-Zero Note
est peut-être l'un de ces titres cultes dont la Super Nintendo a accouché mais il n'est pas non plus le hit que certains prétendent. Le Mode7 est bien mis à contribution (les sensations sont bonnes même si l'effet de vitesse n'est clairement pas à son maximum) mais on a trop vite fait le tour du jeu d'autant qu'il manque le sacro-saint mode 2 joueurs en splitté pour l'apprécier à une plus haute valeur. Un jeu sympa, pas un hit.



Test réalisé par iiYama

mars 2008