Zero Gunner 2 (DCAST)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : septembre 2001 (Japon)
Développeur : Psikyo
Adaptation : Psikyo
Editeur : Psikyo
Genre : shoot-them-up

Support : 1 GD-Rom
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : JAP
Textes à l'écran : US/JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Prix au lancement : 50€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Zero Gunner 2









Découvert
Un shoot pas trop difficile... c'est rare. Zero Gunner 2 est de ceux-là
sur Arcade à sa sortie en 2001, il fut très vite adapté sur la dernière console de SEGA. Il faut dire que le système NAOMI qui faisait tourner le jeu est similaire à la DreamCast, c'est pourquoi on retrouve ici plus que dans aucune autre conversion, une adaptation très fidèle. Fidèle au point de ne proposer rien de plus que le jeu original. Un ranking, un système de save et le choix de la difficulté, après on se croirait debout avec un stick dans les doigts, prêt à jeter ses deniers durement acquis (travailler plus pour gagner plus et jouer plus :), les doigts crispés, le yeux hagards, les pieds traînant dans les mégots et la tête dans la fumée des piliers de bar. Même si la santé en prend un coup, les souvenirs en sont impérissables. Psikyo le spécialiste des shoots à grand à spectacle, nous livre ici un jeu peu original (à part une petite subtilité) mais fort bien construit. La subtilité c'est qu'on aura le choix de prendre l'un des 3 hélicoptères et en jeu, on aura la possibilité de tourner sur soi-même à 360°. Une innovation qui donne toute sa force à un gameplay classique. Evidemment chaque appareil a son armement propre, qui sera upgradable. On récupèrera aussi des items E (Energy) qui gonfleront votre jauge de puissance. Lorsqu'une barre est pleine (il est possible d'en avoir 6 d'avance) il est alors possible de déclencher une attaque spéciale limitée dans le temps mais à laquelle les ennemis et les boss ne résistent pas longtemps. Très inspiré par la culture Manga, les boss ont généralement 2 formes dont la seconde est toujours de type Mecha. Les niveaux sont généralement très courts, on arrive presque de suite sur le boss et le jeu n'est pas du tout difficile puisqu'en easy, je l'ai fini en 30 minutes.


Un grand
La réalisation est impressionnante
désespoir pour les puristes du "shoot sadique" à la Last Hope, ça permet aussi aux novices d'en profiter, sans pour autant être rebuté. Selon mon point de vue c'est une très bonne chose et ceux qui veulent du challenge, n'ont qu'à jouer jouer en Hard. Mais tout n'est pas parfait. Trop court comme on vient de le voir, on pourra aussi rebeller sur le fait qu'on ne puisse pas configurer son pad. Et c'est vraiment dommage car la configuration de base est à chier. Le jeu ne prend pas en charge le stick analogique (on est obligé de jouer avec la croix et ça c'est franchement con !) et plutôt que d'appuyer sur X pour pivoter, il aurait été tellement plus agréable de le faire en pressant L et R. En plus, on est obliger de garder son appareil jusqu'à la fin du jeu, même si on perd un continue. C'est débile. Plus optimiste, avec le fait de tourner sur soi, les développeurs en ont profités pour nous faire des scrollings qui partent dans tous les sens et des affrontements contre les boss, pour le moins originaux. Fini les scrollings verticaux statique, place à quelque chose de plus dynamique. Véritable festival visuel, le jeu est tout en 3D et n'accuse aucun bug. Belle programmation ! Graphismes léchés, détaillés, peu d'aliasing, des explosions énormes et des sprites de partout, c'est du beau boulot. Finalement la partie technique ne sera qu'un peu décevante sur une bande-son très moyenne. Les bruitages sont efficaces mais auraient pu être plus explosifs et si les musiques sont de qualité, elles ne seront en aucun cas mémorables.



Zero Gunner 2 eNote
st un grand moment de shmup. Graphismes somptueux, animation béton, gameplay (un peu) innovant, on ne pourra regretter qu'une conversion trop rapide de la part des développeurs qui auraient pu faire certains efforts (configuration des boutons, niveaux ou modes supplémentaires). Avec ça, si on avait un jeu légèrement plus long et un peu plus fignolé, on tenait là l'un des meilleurs shoot de la machine. Mais la DreamCast est sans doute la console la plus disposée en la matière et la concurrence est rude. Pourtant je ne peux m'empêcher de penser que Zero Gunner 2 est un excellent titre de part son approche originale de la jouabilité et sa difficulté ouverte à tous (jouez en Hard et il sera franchement dur, jouez en easy pour vous faire la main). Une très belle adaptation qui aurait mérité plus en note finale, si elle offrait plus...



Test réalisé par iiYama

octobre 2008