X-Blades (X360)

 








Note générale


Sortie du jeu : mai 2009
Développeur : Gaijin Entertainment
Editeur : Southpeak Interactive
Genre : beat-them-all

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Moteur graphique : Dagor Engine 3.0
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Compatible Kinect : non
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 70€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

X-Blades









X-Blades est le
Sa plastique hallucinante détourne notre regard d'un jeu bien creux
parfait jeu pour l'ado moyen, toujours entrain de jouer avec "son stick perso" et qui se satisfait d'un rien. Beat-them-all pompant ouvertement sur un certain Devil May Cry, on incarne la petite Ayumi, qui serait l'actrice parfaite d'un hentaï bien salace. Faut dire qu'elle n'a pas froid aux yeux puisqu'elle ne porte, pour ainsi dire, presque rien. Elle arbore le plus joli p'tit cul de toute l'histoire du jeu vidéo, petit cul à peine habillé d'un string ficelle façon brésilienne en chaleur, en plus d'être typée collégienne Japonaise. Et façon Dead or Alive, ses nénés ont une élasticité à toute épreuve. Autant dire que les fantasmes ne sont pas loin, la vulgarité du personnage aussi et pour le charisme, évidemment on repasse ! Equipée de 2 lâme-pistolets, façon Squall Leonhart de Final Fantasy VIII, ce beat-them-all nous propose évidemment de la castagne mais sans combos. Les flingues servent pour les attaques à distance et chaque ennemi tué ou objet détruit (certains éléments du décor sont destructibles) nous rapportent des âmes. Ces âmes on peut les échanger à n'importe quel moment contre des attaques spéciales relativement puissantes et au design non-moins bon. Et tout le problème vient de là : le gameplay est très limité. Lors des sauts, qui sont franchement abusés, on ne peut réaliser aucune attaque vers le sol (les flingues doivent toujours être lockés sur une cible), les petits ennemis qui finissent en kebab m'ont fait penser aux monstres de Serious Sam II et ce ne sont pas les 25 sorts à apprendre ou les 40 lieux à visiter qui varieront l'aventure. Franchement facile, même lors des boss, on bourrine et lorsqu'on est submergé hop!, une petite magie et on en parle plus. Les musiques, assez banales en soi, font place à du Rock de bas-étage lors des combats, ce qui est critiquable mais que j'aime bien (désolé). Les bruitages sont totalement effacés et pour le doublage, on est tombés sur des gars intelligents. En effet le jeu nous laisse le choix parmi 5 langues, dont l'anglais et le français, en plus de 9 types de sous-titres. Donc on peut très bien avoir des voix allemandes avec des sous-titres italiens si ça nous chante. Seul petit défaut à tout ça : le doublage est ridicule. En Français Ayumi a une voix stridante de pucelle sans culotte (et c'est pas le cas... du moins pour la pucelle), ce qui est atroce pour les oreilles mais qui colle finalement bien à ce personnage arrogant et impétueux. Et ne cherchez pas, dans les autres langues c'est plus ou moins pareil (oui, même en anglais). Il ne reste plus que les graphismes pour sauver le jeu (puisque le scénario est complètement bidon), de la 3D où les décors sont finalement assez classiques. En fait tout l'attrait graphique vient des personnages, réalisé en cel-shading avec pas mal de succès. Les cut-scènes ne manquent pas de punch mais sont saccadés, bien qu'en jeu ça semble assez stable...



X-Blades Note
est un Devil May Cry-like qui contentera les moins exigeants car à part mater Ayumi et reluquer sa plastique bien chaude, il n'y a presque rien à sauver dans ce jeu. Et même si elle est excitante, Ayumi n'a ni la classe, ni le charisme d'un Dante ou d'un Nero. Dommage pour toi mon p'tit mais faut reconnaitre que son scénario bidon, son gameplay un peu creux et ses graphismes sans grandes prétentions, en font un titre fort peu intéressant. Que voulez-vous, toutes les midinettes ne peuvent pas avoir le charme hypnotisant d'une Bayonetta...



Test réalisé par iiYama

octobre 2009