Trouble Witches Neo (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : avril 2011
Développeur : Studio SiestA
Adaptation : Studio SiestA
Editeur : SNK-Playmore
Genre : shoot-them-up

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : JAP ou US (au choix)
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 95Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Compatible 3D : non
Compatible Kinect : non

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en coop'
Titre alternatif : Trouble Witches - Episode 1 : Daughters of Amalgam (PC/ARC)
Prix au lancement : 10€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Trouble Witches
Neo








Visiblement je ne dois
Le gameplay n'est pas super original mais il se révèle efficace et agréable
pas être fait de la même "matière" que les autres joueurs. Alors que je n'ai pas spécialement accroché au remake de Radiant Silvergun, j'ai par contre adoré ce Trouble Witches. A l'origine Trouble Witches est un shoot-them-up paru sur PC en 2007 (uniquement au Japon), puis sur Arcade en 2008, d'abord sur l'archipel nippon puis en 2009 à l'international. Cet "ordre de parution" est quelque peu étrange car généralement, c'est l'inverse. Il est ensuite sorti sur le Xbox Live Arcade de la Xbox 360, en s'affublant du suffixe "Neo" (dont le titre se sépare également de son chapitrage) en 2011. Sur Arcade, le jeu tourne sous le puissant hardware Taito Type X (qui a déjà vu naitre des jeux majeurs comme Raiden III, Gigawing Generations ou encore King of Fighters 98 : Ultimate Match), et ce premier épisode devait avoir une, voir plusieurs suites mais par manque de succès (puisque l'Arcade est en grave perdition depuis plus de 10 ans), les séquelles ne sont jamais sorties. Essayons de faire simple, Trouble Witches est un shoot horizontal assez classique dans son approche, bien loin des twin-sticks shooter qui pullulent ces dernières années. Avec son design mignon, un peu dans la trempe d'un Cotton 100%, Trouble Witches fut vite rangé dans la case des "cute'em up". On y contrôle une sorcière sur son balai et sa magie va envoyer des salves de tirs sur les ennemis. Nous avons 3 personnages au choix (la version XLA propose même 2 nouveaux personnages supplémentaires par rapport à la version PC/Arcade), pour 3 configurations en fait : forme du tir principal, performance de l'animal accompagnant (pet), rapidité de déplacement. En effet, notre sorcière est accompagnée d'un "pet" et ce dernier, lorsqu'il est activé, va créé une sorte de champ de force qui va ralentir les tirs ennemis. A la limite du manic-shooter, cette particularité de Trouble Witches est très appréciable. Chaque ennemi abattu rapporte plus ou moins d'argent (plus encore si ses tirs étaient dans la bulle de protection), qu'on pourra ensuite dépenser dans les magasins qui se baladent en plein milieu des niveaux. L'originalité, c'est que pour récupérer cet argent il faut lâcher le bouton de tir (comme dans Guwange ou Triggerheart Exelica) et faire du shoping c'est avoir l'opportunité de récupérer de la mana (elle sert à activer la bulle du pet), booster ses armes, acheter des vies ou des cartes. Les cartes sont un peu les armes spéciales du jeu. Chères et/ou rares, elles permettent elles aussi de booster ses armes, de créer une bulle de protection, d'avoir un rapide-fire... bref elles nous aident bien. Pour nous inculquer les bases d'un gameplay au demeurant simple et un peu déjà-vu, nous disposons d'un tuto mais ce dernier expédie l'enseignement et pas le temps de lire ou de bien d'apprécier les effets de tel ou tel item que déjà il passe à autre chose (de toute façon, seule la version XLA est traduite, les versions PC et Arcade sont essentiellement en japonais). Dommage...


Il n'empêche que
C'est beau, coloré et l'animation est irréprochable malgré des centaines de sprites à gérer. Belle performance !
nous avons un petit développement scénaristique avec une courte intro pas terrible (quasiment que du texte) mais aussi des personnages qui dialoguent (notamment les boss). Encore une fois, si la version PC est uniquement en japonais et que la version Arcade internationnale est rare, à contrario la version Xbox Live Arcade nous laisse le choix entre voix japonaises ou anglaises (cependant, comme je le dis toujours, quitte à lire des sous-titres, autant choisir les voix originales, qui sont en plus bien marrantes... sauf peut-être celle du magasin dont la timidité est irritante). Malheureusement, l'adaptation XLA ne propose pas de traduction intégrale et seules les options et les items du shopping sont traduits. L'intro (avec tout son texte) et les dialogues entre personnages... non ! Du coup c'est débile, on y comprend pas plus que sur Arcade ou PC. Bon, vous me direz, il n'y a pas grand chose à comprendre non plus... mais quitte à convertir un jeu, on le fait jusqu'au bout, ou on ne le fait pas du tout ! 2 ans après sa sortie sur Arcade, Trouble Witches revient donc en version "Neo" et apporte quelques petits plus. Tout d'abord on peut choisir de jouer à la version originale de l'Arcade, telle qu'elle était à l'époque, mais aussi à une version "Arrange" qui apporte des graphismes un peu plus fins (des sprites 2D affinés, un cadrage 16:9 et une 3D retravaillée). Egalement au programme, on pourra choisir sa difficulté et son nombre de vie, ainsi que configurer son pad à sa convenance, une option qui manque de plus en plus à la plupart des jeux. Comme sur Arcade, on pourra jouer à 2 en coop' sur le même écran (ou via le Xbox Live) ce qui est une bonne chose et qui rendra le jeu encore plus facile. Car c'est un fait, nous avons enfin un shoot abordable. En mode facile, le jeu est facile (ceux qui veulent un bon gros challenge tenteront naturellement le mode hard). Ça fait vraiment plaisir de se dire qu'on achète un jeu sur lequel on verra la fin. Enfin la partie technique est fort agréable. Les artworks sont mignons tout plein, le jeu est bourré de mimiques fendardes (surtout celles des pets) et l'animation est irréprochable ! Ça pète de partout, il y a des centaines de sprites à l'écran et pourtant, aucun bug ne sera à déplorer. Une vraie performance. Quant aux graphismes, ils sont colorés, très sympathiques et surtout le ton est à la bonne humeur. Ça peut d'ailleurs être une critique selon le point de vue : le design est un peu niais, un peu "cul-cul la praline" mais personnellement, ça ne me dérange pas (sauf, j'en remets une couche là dessus, la vendeuse du magasin qui personnellement m'énerve !). Dernier point : le son est également de qualité avec des musiques rythmées et mélodieuses, ainsi que des bruitages calibrés. Rien à redire, c'est nickel.



Pour moi Trouble Witches Neo Note
est un excellent shoot, je dirai même le meilleur de cette année et sans réfléchir l'un des meilleurs jeux XLA de 2011. Tout le monde s'est agenouillé devant un Radiant Silvergun que j'ai personnellement trouvé sans plus et vous le savez, je supporte mal qu'on mette trop avant un jeu qui ne le mérite pas. Et si Radiant Silvergun est un titre sympa, il ne méritait pas qu'on le porte aux nues comme ça. Trouble Witches Neo non plus, mais il a l'avantage de s'être fait un peu plus discret (un peu trop même), en plus d'être selon moi bien meilleur. Seul bémol : l'aventure est très courte (surtout si on joue à 2 en "easy", la durée de vie excède difficilement les 30 minutes) mais à côté de ça, ce sera un plaisir de le refaire encore et encore, un peu comme hypnotisé par ce design mignonnet et cette ambiance particulière (et pour les férus de challenge, les modes "hard" et "scoring" sont également de bonnes motivations). Bref, c'est le genre de titres dont seul le XLA dispose et vous vous doutez bien que moi, j'ai déjà fait chauffer la carte bleue.



Les -

  • Traduction FR incomplète
  • Un tuto raté
  • Trop court
  • Les +

  • Graphiquement joli et coloré
  • Animation en béton armé !
  • Bande-son mélodieuse
  • Gameplay agréable
  • Difficulté équilibrée

  • Test réalisé par Aquel & iiYama

    juin 2012 (mise à jour : mai 2016)