Dishwasher : Dead Samuraï (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : avril 2009
Développeur : Ska Studios
Genre : action - beat-them-all

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 120Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Compatible Kinect : non
Multi-joueurs : 2 joueurs
Prix au lancement : 10€ (800pts)



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The Dishwasher

Dead Samuraï



The Dishwasher
Ultra gore et doté d'une ambiance bizarre, voilà un jeu qui ne plaira pas à tout le monde
(traduisez : le plongeur, le laveur d'assiettes) est un jeu XLA bien à part. Totalement à l'opposé des jeux calmes, doux et intelligents comme Braid, ici on la joue super bourrin. On incarne donc un plongeur, à qui on a arraché le coeur. Censé être mort, son fantôme se relève et n'a qu'un mot dans la bouche : vengeance. Une histoire qui, bien que sous-exploitée, se dévoilera via des vignettes façon BD. Déjà l'ambiance est de mise et c'est vrai que toute l'image assume un design très original. Toujours très sombre, limite lugubre, les décors allient le sommaire avec une image qualité et une animation très fluide. La 2D a encore son mot à dire. Car le jeu possède un certain cachet visuel, à la fois original et très sanglant. Notre plongeur porte (au début) 2 hachoirs de boucher alors autant dire tout de suite que c'est carnage ! "Boucherrriieee !!!" (ça fera plaisir aux connaisseurs :) Entièrement en vue de profil, comme un bon vieux beat-them-all d'antan, on retrouve dans Dishwasher quelques bonnes idées de Shinobi (comme grimper sur les murs), et une action très bourrine qui rappelle un peu ce bon vieux Altered Beast. Et il est vrai qu'on peut se la jouer de 2 manières différentes. Ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, rentre dans le tas comme on dit, les autres pourront profiter d'une liste énorme de combos et autres mouvements spéciaux. Car Diswasher est essentiellement axé sur l'action, comme dans ces anciens jeux d'Arcade qui ont brûlés nos économies (sinon on serait tous riches), les moments de répits étant peu nombreux, et généralement, le bourrinage paye bien. A ce propos, lorgnant plutôt du côté de Mortal Kombat (et oui, encore une référence), très souvent on pourra finir son adversaire d'une façon très sanglante. Voilà comment on tranche des têtes à tour de bras, on découpe du vilain et au final on repeint les décors de rouge. Plus fin quand même, les ennemis (en mourant) vous laissent des spirales, la monnaie du jeu, qui vous permettra d'acheter au "shop", de quoi vous revitaliser ou acheter de nouvelles armes (qu'on récupère aussi en tuant les boss).



Malgré son Note
aspect violent, potentiellement technique, son prix raisonnable (10€) pour son contenu (14 levels solo, 50 défis arcade) et sa patte graphique hors-pair, Dishwasher peine à séduire. Ce n'est pas un mauvais jeu, assurément non, il défoule, il est bien fait, il est jouable mais son ambiance est bizarre et question gore, c'est peut-être même un peu trop !



Test réalisé par iiYama

avril 2009