SSFII Turbo HD Remix (X360)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 2008
Développeur : Capcom
Adaptation : Backbone Entertainment
Editeur : Capcom
Genre : combats

Support : en téléchargement sur Xbox Live
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US/JAP
Textes à l'écran : FR/US

Espace disque nécessaire : 370Mo (install)
Moteur graphique : Reaper Engine
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en local ou online
Abréviation : SSFIIT HDR
Prix au lancement : 15€


SSFII Turbo est aussi disponible sur :




SSFII Turbo HD Remix est aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Super Street Fighter II
Turbo HD Remix







Ceux qui me connaissent le savent, depuis 1991 et la sortie du World Warrior, je suis un fan inconditionnel de la grande saga Street Fighter. Car malgré mon enthousiasme justifié envers certains concurrents, aucun jeu (et je dis bien aucun), pas même un Fatal Fury, un Art of Fighting, un Guilty Gear ou un King of Fighters, n'a jamais réussi a surpasser le maître incontesté de la baston, pas même Street Fighter III son successeur (bien sûr on ne parle pas de réalisation technique mais bien de fun et de maniabilité). Voilà pourquoi presque 20 ans plus tard, Street Fighter II est toujours la grosse référence en la matière. Référence tout d'abord technique car à sa sortie, les graphismes tuaient ! Ensuite référence en matière de gameplay et surtout de jouabilité, où Capcom a imposé "certaines lois" au genre ainsi qu'un maniement absolument parfait. Si on ne garde que les épisodes principaux, ceux qui ont vraiment fait évoluer la licence, on gardera la version Prime qui ajoutait les boss (Champion Edition), la version Turbo qui affinait le gameplay et apportait cet imbécile mode accéléré, le fabuleux Super qui ajoutait nouveaux 4 personnages et le Hyper qui, 12 ans après la sortie du World Warrior, a encore eu son mot à dire en fignolant encore un peu tout ce qui faisait la magie du jeu. Et voilà qu'en 2008 Capcom remet le couvert, quelques mois avant la sortie en grandes pompes de Street Fighter IV. Enfin je dis 2008 (novembre précisément) pour ce qui est de la version Xbox 360 car sur PlayStation 3 on aura attendu février 2009, soit 4 jours avant la sortie du 4e épisode, alors que le jeu est exactement pareil et au même prix. Sony Computer se foutrait-il de nous ? Il semblerait que oui puisque le jeu était prêt depuis longtemps mais c'est Sony Europe qui a freiné le processus. En voyant la sortie du dernier opus devenir imminente, ils se sont retrouvés au pied du mur et ont étés obligé de lâcher prise, sans quoi on attendrait encore. Et quand on voit la pauvreté du PlayStation Network face au marché Xbox Live, on se dit que Sony ne fait rien pour remonter la pente. Mais on n'est pas là pour polémiquer sur la minable politique de Sony, ouvrons plutôt le débat sur Super Street Fighter II Turbo HD Remix. Avec un titre inutilement à rallonge (ça ne sert à rien, à part faire chier les maquettistes), Capcom a licencié Backbone Entertainment (ceux qui ont déjà revisités 1942 et Commando 3) pour qu'ils adaptent sur nos consoles actuelles, leur valeureux jeu de 1994 (sorti bien entendu sur Arcade, sous Hardware CPS2). Si certains ont hurlés de joie en voyant resurgir le grand maître de son sommeil, d'autres, les fans les vrais, ceux qui connaissent le jeu sur le bout de leur pad, trouveront quand même à redire...


Développement scénaristique


Avec les Street Fighter
Le minimum syndical est de rigueur
on n'a jamais vraiment pu parler de scénario et ça se vérifie une fois encore. En plus Backbone n'a même pris la peine de faire une intro, c'est direct l'écran titre. Adieu la petite baston au pied d'un immeuble ou le beau Ryu qui nous balançait son hadoken en pleine tronche. Par contre bel effort, les textes sont écrit en Français et toutes les fins ont étés refaites. Elles sont plus longues et plus jolies qu'à l'origine, en plus d'être accessibles dés le niveau -easy-. Sympa les gars.


Jouabilité & Gameplay

Essayons de
On retrouve vite ses marques, surtout à 2 joueurs
procéder par ordre. A l'allumage du jeu, on tombe bien évidemment sur le menu principal. Ce menu nous propose de jouer en solo contre le jeu, à 2 en local ou à 2 en ligne. Les parties en ligne sont particulièrement bien filtrées, car lors de mes parties, je n'ai eu aucun lag. Par contre c'est au petit bonheur la chance, il arrive qu'on tombe sur de gros nazes qui ne savent pas se battre ou à contrario d'affronter des monstres qu'on approche à peine et déjà c'est le game-over. Les joies du on-line me direz-vous. Les options proposent tout d'abord de configurer son pad, via un sous-menu bien mal expliqué. Si les textes "in game" sont traduits en Français, les options sont restées en Anglais et la dénomination des 6 touches d'action est farfelue. On peut ensuite choisir parmi 4 niveaux de difficulté, sa vitesse sur 5 niveaux (on retrouve donc cet affreux mode Turbo... bin oui c'est dans le titre) ainsi qu'une notice (comme dans la plupart des jeux dématérialisés), qui nous explique les bases et les régles de Street Fighter II. On dispose d'un mode entraînement (avec un lobby) ainsi que de la liste complète des coups de chaque perso (dans le menu pause). Pratique pour... s'entraîner justement. Très fort aussi, le jeu nous propose des paramètres très poussés pour certaines fonctions et/ou certains personnages. Des options pointues dont parfois on ne comprend même pas l'énoncé. Juste avant de prendre son personnage, on peut choisir de jouer en mode Classique ou HD Remix. Le mode Classique garde le gameplay d'origine, celui de l'Arcade, alors que l'autre mode apporte quelques modifications. On commence donc une partie et on retrouve naturellement les 16 personnages du jeu original. Il y a aussi Akuma (Gouki au Japon), qui est un perso caché dont la manipulation pour y accéder est très simple (pour l'affronter en solo c'est tout de suite plus compliqué).


Evidemment, comme
Il est vraiment regrettable que certaines règles "immuables" à la série aient été changé... Comment Capcom a-t'il pu laisser faire ça ?
c'est l'une des dernières versions sorties à ce jour, les moins férus prendront parfois de nouveaux coups spéciaux par rapport à Street Fighter II Turbo ou Super Street Fighter II, comme les fameux "enchaînements Super" qui font des traînées bleues et qui font vraiment très mal à la barre de vie. Bien sûr je ne reviens pas sur ce formidable gameplay que Capcom a peaufiné au long de ses diverses suites, pour ça jetez un oeil à la catégorie Arcade, les principaux épisodes y sont testés. Mais cette nouvelle version assume aussi quelques boulettes de taille. Si sur Xbox 360 on peut de suite pénaliser un pad qui n'est pas du tout adapté au genre, ceux qui viennent ériger la même critique envers le pad PlayStation 3 ne savent pas de quoi ils parlent. Prenez un Hyper Street Fighter II ou un Street Fighter Alpha Anthology sur PS2, le pad DualShock 2 se montre tout à fait efficace. Sur PS3, dont le pad est quasiment identique je le rappelle, le problème ne vient donc pas de là mais plutôt du jeu. Réaliser les techniques les plus simples comme un Hadoken présente parfois des ratages et donc pour réaliser des techniques plus complexes comme le "Dragon Punch" ou le marteau-pilon de Zangief, c'est tout de suite une galère. Et c'est bien dommage car Street Fighter II c'est avant tout une jouabilité irréprochable. Attention, ce n'est pas une catastrophe non plus, c'est juste que certains coups peinent à sortir. Plus pénalisant, le jeu est par contre plus difficile qu'à l'origine. Dés le niveau "easy" le jeu se permet des entorses à ses propres règles (oui vous avez bien lu !!), en réalisant par exemple des enchaînements que personne ne peut faire. A ce titre, des persos comme T.Hawk, Honda ou Bison sont assez pénibles, en infligeant de terribles combos qui peuvent nous manger jusqu'à la moitié de la barre de vie. Mais on parle bien là du mode solo, en sachant que finalement, la vraie force d'un tel jeu c'est le "versus". Et là plus aucun souci de difficulté, c'est l'occasion de passer un très bon moment entre potes à se péter virtuellement la gueule et à se lancer des noms d'oiseaux à peine avouables. Toute la magie Street Fighter II en somme...


L'image

Super Street
Graphiquement, le jeu est magnifique mais le rendu est gaché par une animation baclée. Dommage :'(
Fighter II Turbo HD Remix, comme son nom l'indique, nous propose un visuel remit au goût du jour. Nous avons le choix (dans les options) entre un mode Classique et HD. Je pensais qu'à l'image d'un R-TYPE Dimensions, on aurait accès aux graphismes d'antan et aux nouveaux. J'ai même secrètement espéré qu'on pourrait jongler à la volée d'un rendu à l'autre, comme dans le jeu pré-cité. Et bien tout faux ! Le mode classique nous met les personnages de la version Arcade, à savoir bien pixellisé comme il faut, sur les décors HD de la version actuelle. Le résultat est sombrement dégueulasse, à tel point qu'on se demande même à quoi peut bien servir une telle option. On reprend donc le jeu en tout HD et loin de faire l'unanimité, s'il n'y a aucun bug, il n'y avait finalement pas de quoi soulever un tel buzz. Les protagonistes sont légèrement patauds (façon Street Fighter Alpha) et chaque personnage est détouré. L'effet ne se marie pas complètement avec le décor, qui lui est bien plus fin. Malgré tout c'est magnifique de voir comment le jeu est devenu et pour s'en rendre compte il suffit de jeter un oeil aux screenshots (bon point aussi pour les ombres portées qui suivent les mouvements). C'est joli oui, tant que ça ne bouge pas ! C'est presque choquant : une fois en jeu on croirait assister à une version en Flash de Super Street Fighter II. Evidemment l'image est adaptée à nos écrans 16:9, certains niveaux ont été améliorés (comme celui de Dalshim qui est désormais ouvert) et on retrouve avec plaisir les parallaxes en rotation qui auront tant fait parler d'elles en 1991. Mais dés que ça bouge, on trouve ça moins bien. Car l'autre mauvaise surprise de cette version, c'est l'animation. Backbone a volontairement conservé l'animation d'origine ce qui fait qu'avec la HD, ça manque cruellement d'images intermédiaires. C'est même minable par moment, avec par exemple les éléphants de Dalshim qui ne sont décomposés qu'en 3 images ou l'aurore boréale de Cammy qui est encore plus mal faite que sur Arcade. Les temps de chargement sont corrects (bien qu'on puisse trouver ça un peu long pour un jeu chargé depuis le disque dur) mais ce rendu graphique, même s'il respecte l'oeuvre originale diront certains, déçoit. Nos machines sont capables de bien mieux et c'est presque à croire que les développeurs ont pris le jeu d'Arcade et lui ont collés une simple skin HD...


Le son

Véritable carton acoustique,
Les musiques dites "classiques" sont superbes mais on regrettera fortement que les bruitages soient si minables
les musiques de Street Fighter II ont toujours étés des morceaux de choix pour les mélomanes que nous sommes. Bon point, les développeurs nous laissent encore le choix entre les musiques d'origines et d'autres remixées. Celles d'origine ont quand même été revues mais gardent vraiment leur valeur acoustique, leurs mélodies, leurs rythmes... tout quoi ! Le résultat est un véritable régal pour audiophiles, un gros plus pour le jeu. Par contre les remixes sont plus douteux. Si certaines musiques restent sympas, d'autres sont devenues complètement pourries : les sonorités Electro voire R'n'B pour certaines, n'étant pas du meilleur goût. Toutes les voix ont étés refaites. Si certaines, comme celles qui annoncent le pays de destination, semblent mal calibrées, celles des 17 protagonistes sont par contre excellentes. Cristallines, bien dans le ton (puisqu'elles reprennent celles de l'Arcade), c'est du beau boulot. Enfin évoquons ensemble les bruitages. Les développeurs ne sont plus sur CPS2 mais ils nous livrent quand même ses antiques bruitages qui ne donnaient aucune pêche aux combats. Je ne dis pas qu'il fallait récupérer les fantastiques bruitages des premières versions Super Nintendo (quoique, pourquoi pas ?) mais au moins faire un effort, essayer de dynamiser le tout, afin de rendre le jeu plus violent, plus incisif. Penses-tu ! On se retrouve avec les vieux FX tout pourris où les coups de poings donnent de vieux poufs tout moisis, les coups de pieds ne faisant pas mieux. C'est une grosse déception envers et contre cette version car quitte à faire du neuf avec du vieux, autant revoir tout ce qui n'allait pas.


Note générale

Super Street Fighter II Turbo HD Remix ne s'est pas donné les moyens de réussir là où d'autres ont échoués. Et puis une question se pose : pourquoi remettre au goût du jour Super Street Fighter II plutôt que Hyper Street Fighter II, qui est légèrement plus abouti ? Idem, pourquoi n'a-t'on aucun mode bonus, comme un simple "mode survival" ? Quoiqu'il en soit, le jeu est enfin là et il n'est malheureusement pas aussi bon que ce qu'on espérait. Issu du CPS2, le fabuleux Hardware Arcade de Capcom, Super Street Fighter II Turbo se voit agrémenté d'une robe HD qui aurait pu faire des ravages si seulement le détourage des persos n'était pas une fausse bonne idée, que le rendu global ne semble pas tourner sous Flash, que les bruitages ne soient pas si soporifiques, que les nouvelles musiques ne soient pas si "décalées", que la difficulté soit mieux dosée (le jeu se permet même quelques écarts de gameplay pour nous mettre la branlée), que la jouabilité soit plus réactive (un comble pour un SFII !) et surtout, surtout que l'animation soit plus fluide car là, c'est vraiment ridicule. Oui, ça fait beaucoup pour un jeu qui aura autant fait parler de lui. Après c'est vrai, on retrouve bien la magie Street Fighter II, après un temps l'animation ne dérange plus, on arrive à se faire à la dureté de la jouabilité, on peut choisir les musiques "dites classiques" pour retrouver avec plaisir des pistes d'antan, etc. Pour l'immense fan que je suis, je vous le dis : tout ce buzz, toute cette attente et un forfait de 15€, ça déçoit quand même un peu. Super Street Fighter II Turbo HD Remix est bon mais on s'attendait à mieux. Ceci dit, par dessus les détails techniques, les petites anicroches de la jouabilité ou les libertés prisent par l'IA, ce portage est une réussite. Disons juste qu'il aurait pu écoper d'un justifié 18/20 là où il se contente d'un 15. Et puis comme je le dis souvent, ce type de jeux ne trouve vraiment son essence qu'en versus et c'est bien là que vous retrouverez tout ce qui fait son charme : action nerveuse, coups spéciaux réglés au millimètre, manipulations des attaques simples, des jurons qui volent dans la pièce, des fighters heureux de passer du temps ensemble à se péter virtuellement la gueule… soit toute la magie Street Fighter II.


Test réalisé par iiYama

février 2009