'Splosion Man (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : juillet 2009
Développeur : Twisted Pixel
Editeur : Microsoft Games
Genre : plate-formes

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 340Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs online
Prix au lancement : 800pts / 10€



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

'Splosion Man








Le pauvre Splosion Man
50 levels en solo plus 50 autres en multi dans des niveaux dédiés. Une durée de vie honorable
est le résultat d'une expérience un brin malsaine, qui a mal tournée. Enfin mal tournée, surtout pour ce pauvre bougre qui est devenu "splosif" (traduisez par explosif, faut se mettre au niveau :). Dés lors, le bonhomme devient la nouvelle "Torche Humaine" et se met à sploser tout ce qu'il touche. Ayant troquer son intelligence au profit de son pouvoir, son unique but sera alors de tout sploser et de s'amuser comme un petit fou. On le voit bien, le gars jubile à tout réduire en cendres, et s'éclate à se venger de ces cons de toubibs qui lui ont fait ça. Splosion Man est capable de réaliser 3 splosions successives, après quoi il s'éteint pour un bref instant (jusqu'à ce qu'il pose un pied à terre en fait). Grâce à ce pouvoir, il va arriver à franchir des obstacles verticaux (puisque chaque splosion le propulse et sur 2 murs opposés, ça lui permet de grimper), à tout péter sur son passage (la plupart des objets sont destructibles) et à réduire en morceaux de barbaques les docs du coin. D'ailleurs je signale tout de suite 2 bizarreries : les ennemis se font débités en vulgaire bouts de viandes, déjà pas cuits (?) et ensuite où est la logique puisque Splosion Man n'a pas de couteau, il brûle ! Prenant à contre-pied ces jeux à la prise en mains peu évidente, où toutes les touches sont utilisées, notre splosion guy lui, ne se sert que d'une seule et unique touche : celle pour sploser ! Ainsi il est clair que c'est on-ne-peut-plus simple non ? Finalement plus jeu d'adresse (car parfois il faut réaliser des sauts millimétrés) et de plate-formes qu'autre chose, le jeu propose tout de même des innovations à chaque level, histoire de pimenter de plus en plus le parcours : des barils pour sploser encore plus fort (sorte de boost), des sentinelles robotisés qui viennent défendre les docs ou encore des tourelles de défense qu'il faudra au préalable désactiver.


Bien entendu
Le concept est simple mais peut lasser. Idem pour des décors qui se renouvellent peu
on retrouve quelques boss (assez gigantesques !) et l'aventure se compose de pas moins de 50 levels. Une durée de vie honorable, qui peut être doublé grâce au coop' où 50 nouveaux levels vous attendent. Profitant de vos acquis sur le solo, jouer à 2 ou à 4 (en local ou online) ouvre le gameplay à tout un tas de nouvelles "fonctions" comme sploser ensemble pour atteindre les hauteurs. C'est vraiment sympa. Pour ce qui est de la réalisation, ne comptez sur aucune scénarisation mais comme je le disais, un humour bien plaisant. Notre splosion guignol arbore tout un tas de mimiques fandardes et la trogne des mecs qu'on grille est tout aussi rigolote. Entièrement réalisé en 3D, le gameplan reste pourtant en 2D même si la caméra prend parfois quelques aises pour accentuer une action ou un point de vue. Les décors sont par contre très redondants, ce qui est un peu dommage, en plus d'être sacrément épurés. Ce design un peu cartoon fait le boulot mais un jeu un poil plus varié et plus beau n'aurait pas été de refus. Pour accompagner le tout, Splosion Man nous balance quelques onomatopées bien senties, qui, avec d'expressives intentions, font qu'on se passe aisément de doublage. Les bruitages sont "normaux" (je ne sais pas trop quoi mettre d'autre) et les musiques, un peu typées feuilletons des années 70, sonnent un peu comme un No One Lives Forever... le sérieux en moins. Pas géniales en soi, elles apportent une ambiance assez particulière au jeu.



Splosion Man Note
n'a qu'un seul petit défaut : il finit par lasser. Sploser c'est bien beau, mais lorsqu'on ne fait que ça, ça peut devenir chiant. Bien sûr le gameplan évolue, les astuces et les pièges aussi, mais tout de même, après 10 niveaux à sploser comme un dingue, on commence déjà à sentir les limites du concept. Malgré tout on est en présence d'un jeu sacrément barré, à la prise en main exceptionnellement simple et au level design bien travaillé. Et les Xbox Livers ne s'y sont pas trompés puisque Splosion Man s'est tout de même bien vendu (plus de 325.000 unités en peu de temps), un score assez élevé quand on pense aux restrictions d'un gameplay, qui pourrait (notez l'emploi du futur conditionnel) lasser. Mais un prix juste de 800pts (10€) joue en sa faveur, d'autant que le solo est bien démarqué d'un multi qu'il est tout aussi agréable de pratiquer. Splosion Man est donc un jeu bien à part du XLA, le genre de productions bien fo-folles qu'on aime voir et qui ne sont possible que depuis l'avènement de nos consoles HD et de leurs portails en ligne.



Test réalisé par iiYama (alias maitre_de_jeu)

décembre 2010