Serious Sam HD SE (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : septembre 2010
Développeur : Croteam
Adaptation : Croteam
Editeur : CDV
Genre : FPS

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 820Mo (install)
Moteur graphique : Serious Engine 3
Définitions HD : 720p - 1080p
Compatible 3D : non
Compatible Kinect : non

Difficulté :
Multi-joueurs : coop' à 4 + multi online
Abréviation : Serious Sam HD SE
Titres alternatifs : Serious Sam HD Second Encounter / Serious Sam HD 2
Prix au lancement : 1200pts (15€)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Serious Sam HD

Second Contact



Si je trouvais
La seule véritable déception de ce remaster HD : où est passée l'intro ?
que le premier épisode de "Sam le Sérieux" était un bon jeu sans plus, Croteam m'a vite remis à ma place avec la sortie de son remake HD. Proposant des graphismes revus, fonctionnant sous leur nouveau moteur graphique (le Serious Engine 3), les développeurs ont réussis à ajouter cette petite touche qui manquait au jeu original, pour que je devienne un vrai fan. Quelques mois plus tard, revoilà Sam le Sérieux dans la seconde partie de ses premières aventures. Toujours au même prix, toujours aussi déjanté, proposant toujours les mêmes options de difficulté et de sauvegarde, cette suite directe se paye même le luxe d'être encore plus belle et variée. Un peu d'histoire ? Alors que Sam se dirigeait vers Sirius, le vaisseau de Mental est abattu par le bus des programmeurs à grosses têtes (?) et Sam doit à nouveau se battre. Lorsque le vaisseau se fit abattre, il s'écrasa en Amérique centrale chez les Mayas. Sam part alors à la recherche d'un portail qui lui permettrait de voyager dans le temps. Il doit encore combattre les forces de Mental téléportées sur Terre et voyager dans 3 époques différentes : les Mayas avec leurs temples et leurs pièges, Babylone avec sa Tour de Babel, et enfin la Pologne à l'époque du moyen âge, afin de retrouver le Saint Graal pour empêcher Mental de le voler... Super scénario ? Je ne crois pas non, d'autant qu'une grosse faute de gout vient immédiatement surprendre le fan de la première heure : mais où est passée l'intro ? Dés les premières minutes de jeu, on voit clairement qu'on n'est pas arrivé ici par hasard (il suffit de voir la carcasse du vaisseau en flammes) mais la petite scène d'intro, autrefois bien déjantées, n'est plus. Il faudra donc se contenter des explications de NETRICSA. C'est un regret (d'autant qu'elle faisait aussi un petit résumé du premier opus) mais à l'opposé, Croteam a cherché à détailler les choses. NETRICSA nous donne encore plus de renseignements et mélange des faits bien réels, écrits dans l'histoire de l'humanité, avec la fiction totalement à l'ouest du jeu. Fini l'Egypte, comme on vient de le voir Sam va voyager à travers le temps et l'espace pour se retrouver à 3 lieux et 3 époques différentes. Bien sûr chaque "monde" est composé de plusieurs niveaux (4 par monde soit 12 niveaux).


Premier bémol,
Le moteur graphique est toujours aussi performant et fluide
à chaque fois qu'on change de monde, tout notre arsenal repart de zéro. Mais ce n'est pas trop grave puisqu'on refait le plein assez vite et pour compenser on a 4 nouvelles armes : la tronçonneuse (DOOM ?), le lance-flammes, le fusil de sniper et plus rare, on trouve aussi la "bombe fatale" qui rase tous les ennemis de l'écran. A côté de ça on retrouve les habituels items (bouclier, santé, munitions) ainsi que des nouveaux : le power-up qui booste les dégâts des armes (qui deviennent tellement puissantes qu'on croirait avoir activer un "one hit kill"), les chaussures qui accélèrent drastiquement la vitesse de marche et le bonus d'invincibilité. Puisqu'on en est dans les nouveautés, finissons le travail : dans cette suite, on a quelques nouveaux monstres et le gameplan va beaucoup plus loin qu'avant. Il y a quelques phases de plate-formes (parfois irritantes à passer), des pièges qui demandent beaucoup d'adresse et quelques phases de jeux sacrément originales. Tout ça pour sans doute nous faire oublier à quel point le titre est bourrin. Bourrin oui mais Serious Sam s'enrichit de quelques labyrinthes et autres clés à dénicher, histoire d'être légèrement plus subtil qu'autrefois. Car au final, c'est bel et bien son aspect le plus attractif qui est aussi sa pire critique. Au bout de 4h de jeu, on s'aperçoit que les mécaniques sont toujours les mêmes : à chaque pièce la porte est fermée et il faut dessouder des troupeaux entiers d'ennemis. C'est toujours pareil et en plus les hordes d'ennemis sont de plus en plus longues, de plus en plus imposantes, ça n'en finit jamais... A noter aussi que chaque fin de monde vous opposera à un nouveau boss à la fois original et franchement coriace. Dommage par contre qu'on ne se batte pas seulement contre lui. Déjà pas facile en soi, il faut en plus assumer l'assaut de toute une armada d'ennemis "classiques". Ce gameplay de barbare en vient à nous taper sur le système jusqu'au point où, la bave aux lèvres et le regard vitreux, on régresse psychologiquement. Défaitiste ? Non, juste un peu gavé d'être revenu à l'âge des cavernes du FPS. Si à l'époque j'ai jugé Second Encounter bien meilleur que son prédécesseur, c'est parce que si son gameplay pour ours mal-léché n'avait pas du tout évolué, tout le reste du jeu avait pris une certaine envolée, preuve que Croteam n'avait pas fait une simple suite, mais avait bien planché sa copie. Et ça se vérifie une fois de plus dans ce remake HD.


Je commencerai par l'humour,
Quelques nouveautés viennent enrichir le plus bourrin des gameplays...
un humour bien barré dans le premier opus et qui est, ici aussi, fantastique. Trouver des cabines anglaises pour passer des coups de fil à je n'sais qui, tuer des mecs qui ont des tronçonneuses et une tête de citrouille, avoir un Père Noël black qui sème des cadeaux, voir afficher sur une colline Crollywood (Croteam + Hollywood), des grosses références comme le SSS Centerprice (comprenez l'Enterprise de Star Trek) ou encore East Clintwood, "célèbre auteur du XXe siècle"... c'est dire le niveau (et cette fois encore tous les textes sont Français). Comme pour le premier charcutage en règle, le mysticisme des lieux traversés, créés par des civilisations disparues, est vraiment attrayant. Véritable Tomb Raider-like pour ce qui est de nous faire voyager et découvrir des endroits magnifiques, ça nous change des vaisseaux spatiaux, des labos hi-tech, des sous-terrains poisseux, des villes, des déserts, des portes de l'Enfer et j'en passe. Cette aventure est bien plus longue que la première (comptez au moins 7h) et surtout, bien plus variée, notamment pour la Pologne qui change vraiment d'atmosphère avec ses châteaux médiévaux et son ambiance à la Return to Castle Wolfenstein. Il y a plus d'objets destructibles et les décors sont encore plus beaux. A croire que le Serious Engine 3 n'en finira pas de nous surprendre. Et c'est vrai que Serious Sam HD : Second Contact, est vraiment très beau. La qualité des textures, ce moteur imperturbable malgré des dizaines d'ennemis affichés, ces éclairages somptueux, une distance d'affichage monstrueuse... le moteur du futur Serious Sam 3 nous en met plein la gueule. Enfin la partie son est de bonne qualité. Au doublage de Sam, on n'a plus les voix française mais celles d'origines (c'est pas grave, les élocutions n'en sont que plus authentiques). Et si les bruitages sont identiques au précédent volet, les musiques sont désormais mieux composées. Elles sont en petit nombre (généralement 2 par monde) mais la qualité et le rythme sont bien présents (à noter que celle des boss est vraiment excellente). Une bonne surprise sauf peut-être pour un petit truc : la musique s'emballe à chaque fois qu'un ennemi apparaît et il arrive très souvent qu'elle démarre puis s'arrête, reprend puis s'arrête aussitôt, etc. C'est un peu gonflant, il aurait été préférable qu'une fois lancée, elle ne s'arrête pas puisque de toute façon, on n'a pas la paix 2 minutes dans ce jeu.



Tout comme le premier opus HD, Note
je suis littéralement emballé par cette suite à la formule transcendée (bien que franchement classique et barbare). Le gameplan va beaucoup plus loin que dans le premier opus en matière de labyrinthes et de pièges, c'est plus beau, on a un meilleur son, on a quelques nouveautés pour le moins bienvenues, un jeu plus varié et plus long. Et pour ne rien gâcher, on retrouve naturellement le "super mode easy" qui permet enfin de finir le jeu sans tricher, ainsi que les quicksaves. Difficile de bouder son plaisir. Pourtant il reste une petite chose à critiquer : pourquoi l'intro a-t'elle disparue ? Avouez que c'est quand même bizarre et que ça casse un peu la mise en ambiance. Maintenant il ne reste plus qu'une question : Croteam va-til nous faire le plaisir de "HDiser" Serious Sam II, ou va-t'on directement passer à Serious Sam 3 (qu'il commence à me tarder de tester) ? A ce rythme-là, moi je vote pour que lorsque sortira le 3e épisode, on ait déjà re-parcouru toute la saga. De toute façon vous le savez, j'accorde rarement plus de crédit à un remake qu'au jeu original et pourtant, avec les 2 opus de Serious Sam HD, je me suis franchement éclaté. Je ne sais pas si c'est le plaisir d'avoir une réalisation largement rehaussée, une difficulté plus accessible ou simplement le plaisir de jouer au pad (et avec une jouabilité parfaite), ce qui fait de moi le roi du strafe... toujours est-il que je vous conseille de vous ruer sur ces 2 chef-d'œuvres du FPS bourrin, à moins que vous ne vouliez pas enrichir votre culture tout en "éteignant votre cerveau".



Test réalisé par iiYama

juillet 2011