Radiant Silvergun (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : septembre 2011
Développeur : Treasure
Adaptation : Treasure
Editeur : Microsoft Studios
Genre : shoot-them-up

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 620Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Compatible 3D : non

Compatible Kinect : non
Multi-joueurs : 2 joueurs en coop' offline/online
Titre alternatif : Radiant Silvergun HD
Prix au lancement : 1200pts / 15€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Radiant Silvergun









C'est dingue
C'est rare pour le préciser : le jeu se pare d'une superbe intro
ce que la société actuelle peut être "formatée". Il suffit qu'une bande de clampins dise qu'un film est bon (même s'il est français… surtout s'il est français, comprenez ce que vous voulez) pour qu'il soit déclaré "film de l'année". Et pour les jeux c'est pareil, il suffit que des neuneus décident que tel ou tel jeu sera bon, et la "masse" s'agenouille devant le dernier hit à la mode. Je suis désolé de vous dire ça, mais vous êtes des moutons, des esclaves assujettis à l'opinion d'une poignée de meneurs et personne n'ose ouvrir sa gueule. Heureusement, il arrive que certains joueurs/testeurs sortent un peu des rangs et voilà sans doute pourquoi, une fois encore, je vais passer pour un impie, pour un lourdaud qui n'a rien compris mais je m'en fous, j'assume. Radiant Silvergun n'est pas aussi génial que le monde le prétend ! Voilà c'est dit ! Alors ok, je reconnais que le gameplay est particulièrement bon mais derrière il n'y a pas de quoi s'extasier. Et quand je vois des sites soi-disant professionnels coller des notes affolantes à ce simple portage, alors que le jeu d'origine n'est déjà pas exceptionnel, je me dis que ces mecs-là ne boivent pas que de l'eau à table. Bref, Radiant Silvergun tout le monde en fait tout un fromage comme quoi c'est l'un des gros hits de la Saturn mais une fois de plus tout le monde se met le pad dans l'œil, car avant d'être un jeu console c'est avant tout un jeu d'Arcade. Sorti sur le fameux STV, le SEGA Titan Video, le jeu de puces est assez proche de la Saturn ce qui fait que la conversion a été développée presque simultanément. Résultat, Radiant Silvergun est sorti sur Arcade en mai 1998 et la version console a vu le jour en juillet de la même année. Alors si j'accorde volontiers une grosse marge aux versions Saturn et Arcade, je suis par contre moins indulgent sur cette très tardive version Xbox Live Arcade. Le jeu propose malgré tout quelques nouveautés comme le coop' en ligne, ainsi qu'une remasterisation graphique. D'ailleurs les 2 types de visuels sont disponibles, avec d'un côté la façon rétro avec sa 3D de machine 32-bits (gros pâtés et gros pixels) et de l'autre une version HD nettement plus flatteuse. Mais HD ou pas HD, je ne trouve pas que ce titre soit si remarquable que ça. D'accord c'est joli, c'est fin et le moteur graphique tourne bien mais faut arrêter de s'extasier pour un oui ou pour un non. C'est pas non plus super génialissime, ça reste un jeu qui a 15 ans et qu'on a lifté. Je vous rappelle qu'une femme de 60 ans liftée, ça reste une femme de 60 ans. Et c'est bien là le problème...


On saluera
Le gameplay n'est pas fondamentalement original mais il se révèle très efficace
quand même une intro type anime japonais, superbe, réalisée par le studio Gonzo qu'on connait pour le très beau film Origine ou pour l'OAV d'Afro Samuraï. Par contre je n'accroche pas du tout à la bande-son réalisée par Hitoshi Sakimoto. Certes la qualité est bonne mais le flonflon orchestral pour un shoot, je trouve que ça ne ressort pas bien. A vrai dire, ça colle plus à un jeu comme Colony Wars ou Wing Commander. Question de goût avant tout... Car ce que personnellement j'attends d'un shoot, ce sont de gros riffs qui déchirent tout, un bon gros son qui claque, un rythme qui pulse… or là, on nous sort des sonorités digne d'un film mais qui ne sont pas en phase avec l'ambiance. Et encore une fois, les moutons ont décidés que ces musiques-là étaient géniales. Avec un peu de bon sens, prenez un jeu comme Thunder Force V et de suite c'est d'un autre niveau ! Il reste quand même un aspect de Radiant Silvergun sur lequel je ne cracherai pas : le gameplay. Là je reconnais que c'est pas mal, même si encore une fois, il n'y a pas besoin d'en faire toute une histoire. Sur Arcade on avait à disposition 4 touches de tir et en appuie simple ou en combinaison de touches, on obtenait l'un des 7 tirs. L'originalité est là. Pas de boost, pas de mega-bombe mais 7 attaques aux formes bien différentes. Il y a le tir classique (concentré vers l'avant), le tir arrière, le tir à tête chercheuse… il y a même le fameux coup de sabre qui, à courte portée, protège et fait très mal à l'adversité. Le gros plus de Radiant Silvergun est donc là et pour cette adaptation Xbox 360, comme le pad est farci de touches, vous vous doutez bien que chaque attaque a été réattribué (même si les combinaisons sont toujours disponibles). Il reste quand même 3 petits détails qui me chiffonnent. D'abord le jeu est extrêmement difficile (si on ne s'entraine pas, on crame déjà 3 crédits rien que sur le premier niveau !), ensuite Treasure s'est laissé aller à "une mode" que je n'aime absolument pas : les levels durent 2~3 minutes et paf! c'est déjà le boss. Un boss qui généralement, dure plus longtemps que le niveau. Alors c'est vrai qu'il est extrêmement difficile mais dans le fond, il est aussi très court. Enfin je trouve le prix de 15€ franchement cher pour un tel titre. Finalement je sais que je dépeins une image quelque peu défaitiste tout au long de ce test, mais c'est uniquement parce que j'en ai marre que des hordes de zombies lobotomisés hurlent à qui veut bien l'entendre, que certains jeux ont plus de valeur que d'autres, et ce parfois même à l'encontre du bon sens. Et le problème c'est que souvent ils dressent des drapeaux pour des jeux qui n'en méritent pas tant, comme Street Fighter III Online, Mega Man 9 ou Dead Island.



Oui je le reconnais, Note
Radiant Silvergun est un bon jeu, ses graphismes HD sont sympas et son gameplay, s'il n'est pas foncièrement original, au moins il a le mérite d'être efficace. Mais à côté de ça, la bande-son ne colle pas au jeu, c'est hyper difficile au point d'être lassant, c'est un peu cher pour une durée de vie trop courte et enfin, il n'y a pas besoin de faire toute une montagne pour un vieux shoot qui a 15 ans de bouteille et qui s'est fait "retendre la peau". Peut-être était-il culte à sa sortie, mais aujourd'hui c'est un simple shoot-them-up qui fait un peu trop de bruit à mon gout. Et puis je l'avoue, je n'ai pas spécialement accroché (même si je suis le premier à lui trouver des qualités) et au final, je lui préfère (et de loin) un Ikaruga ou un Trouble Witches (et encore c'est rien à côté de DoDonpachi). Plus beaux, plus fun, plus équilibrés, parfois plus longs et surtout moins chers… j'ai pas besoin de vous faire un dessin.




Test réalisé par iiYama

juin 2012