R-TYPE Dimensions (X360)

 






 


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : février 2009
Développeur : Irem Software
Adaptation : SouthEnd Interactive
Editeur : Tozai Games
Genre : shoot-them-up

Support : en téléchargement sur Xbox Live Arcade
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 150Mo (install)
Définition HD : 720p
Difficulté : (en mode classique)
Multi-joueurs : 2 joueurs en coop offline et online
Titre alternatif : R-TYPES HD
Prix au lancement : 15€ / 1200pts


R-TYPE est aussi disponible sur :



R-TYPE II est aussi disponible sur :



R-TYPE Dimensions est aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

R-TYPE

Dimensions



Comme chacun sait,
Les 2 premiers R-TYPE sont des jeux légendaires qui ont une difficulté tout aussi réputée
il y a toujours eu des jeux qui sont restés dans les anales, des jeux de référence comme on dit, même si ces derniers temps, la "tendance à la normalité et aux concepts qui vendent" prennent le pas sur les jeux originaux. Faut dire qu'en ces temps de crise (et oui on est en plein dedans), il est difficile de blâmer les développeurs qui évitent les risques sinon ça peut très mal finir pour leur société. Trêve de blabla, la grosse de référence que je rappelle sans cesse est bien sûr le très grand, le ô combien puissant, le majestueux R-TYPE (c'est pas vrai, j'en fait pas trop :). Un shoot-them-up mythique, sorti sur Arcade en 1987 (le second épisode a vu le jour en 1989). A l'époque il a relégué toute la concurrence au rang de Galaga-like tant le jeu d'Irem était en avance sur son temps, que ce soit sur le plan technique comme ludique. Et si Irem a tendance à se faire discret en ce moment (puisque la société s'est tournée vers le pachinko, dommage...), le valeureux R-TYPE de son côté continue son bonhomme de chemin. Ancienne exclusivité XLA (puisque ce titre est également sur PS3, quelques 5 ans plus tard !), c'est SouthEnd Interactive qui reprend les rênes de la licence pour l'adapter aux consoles du moment. Au lieu de nous sortir le jeu tel qu'il était à l'époque, soit plus de 20 ans auparavant (bon sang ça nous rajeunit pas tout ça), les développeurs nous ont fait un très joli tour de passe-passe. En effet on n'a pas seulement le premier R-TYPE, on a aussi R-TYPE II (un peu comme l'a fait R-TYPES sur PlayStation) et tout un tas de sympathiques options comme un classement online, une notice qui explique les bases du gameplay (normal pour un jeu dématérialisé) mais aussi et surtout, un mode 2 joueurs. Les R-TYPE sont connus pour leur aventure solo et leur difficulté légendaire mais pour la première fois on peut jouer à 2 en coop' sur la même console ou online, ce qui le rend bien évidemment moins difficile (c'est d'autant plus pratique pour la fin du premier R-TYPE ou pour R-TYPE II dans sa globalité). Mieux encore, on a le choix entre un mode classique, avec ses lois frustrantes (si on se fait toucher on perd une vie, à chaque vie perdue on reprend au dernier checkpoint et on perd tous ses items, même le bonus speed) et on a un mode infini. Dans ce mode, si on se fait toucher on perd une vie mais celles-ci sont infinies (donc pas de soucis), on reprend de suite le jeu sans revenir en arrière et surtout on garde une partie de son acquit. Certains dirons que ça gâche la nature même du titre puisque ainsi on n'a plus de réel challenge. C'est pas faux...





La remasterisation HD est vraiment superbe, et switchable à la volée


Seulement il faut bien
Le nouvel habillage 3D est somptueux, la preuve avec ce mythique boss
comprendre qu'au prix où on paye les jeux, il est tout de même plus sympa d'en voir la fin un jour ou l'autre. C'est d'autant plus vrai pour R-TYPE II, qui est colossalement difficile ! La jouabilité est vraiment excellente. Le vaisseau est très réactif et petit bonheur, en pressant la touche RT on obtient un tir rapide, ce qui est très agréable. Je regrette juste qu'avec le stick analogique on n'ait pas un déplacement progressif selon l'inclinaison, l'interprétation du mouvement restant comme à l'origine, en tout-ou-rien. Sur la question de la durée de vie, on retrouve bien entendu les 8 niveaux de R-TYPE et les 6 niveaux de R-TYPE II, pour un total de 14 levels à la difficulté croissante. Finir le jeu en mode normal vous demandera énormément de patience et de doigté alors qu'en mode infini, vous torcherez les 2 jeux en 1 heure. Les affres du god mode... Mon conseil est donc de commencer le jeu en mode normal et lorsque vous arrivez au point de vous lasser, juste avant que la coupe ne déborde, jouez en mode infini pour avoir la récompense de votre précédent labeur. Le clou du spectacle c'est évidemment la totale refonte graphique des 2 jeux. R-TYPE Dimensions s'offre donc une toute nouvelle robe, entièrement en 3D et en haute définition. Le résultat est tout bonnement somptueux. Le game-design n'a pas changé d'un pouce, les ennemis sont identiques et aux mêmes endroits, mais le tout a fait un considérable bon en avant en terme graphique. L'aliasing est quasiment invisible et le moteur graphique assure un max, puisqu'aucun bug n'est à signaler. C'est beau et en plus, c'est fluide. Les développeurs sont allés encore plus loin, avec la possibilité de littéralement switcher en temps réel et à volonté, entre le visuel Arcade (en 2D et datant de 1987/89) et les nouveaux graphismes. Un pur régal qu'il aurait été sympa d'avoir sur Super Street Fighter II Turbo HD Remix, qui ne propose pas l'ancien visuel. C'est donc un plus pour R-TYPE Dimensions. Avec ça, les développeurs nous offrent aussi quelques options graphiques, au demeurant inutiles mais qui peuvent vous amuser un temps : on peut rendre les couleurs baveuses (encodage 8-bits), et/ou rendre les graphismes pixellisés, afin d'avoir un rendu entre celui d'origine et la HD.



La 3D offre un point de vue atypique et même attrayant pour ceux qui veulent "des formes"


On peut aussi choisir
Si on ne triche pas, R-TYPE II est affreusement difficile. La durée de vie n'en est que plus longue
entre un cadrage "full screen" et celui d'origine, qui prend nettement moins de place (à peine la moitié de l'écran). Seule question qui reste en suspend : pourquoi a-t'on 2 bandes noires sur les bords de l'écran ? En mode 3D, on peut aussi incliner l'image, ce qui donne du relief aux niveaux et aux ennemis. Une option sympathique. Enfin, si l'image a totalement été refaite, le son n'a que partiellement reçu le mettre traitement. En switchant entre les 2 visuels, les musiques passent de celles d'origine à des remixes certes un peu timides, mais tout à fait respectueux des oeuvres d'origine. Malheureusement les bruitages n'ont pas reçu la même transformation. En mode classique, comme à l'origine, les bruitages ne sont pas top qualité. Certes ils font l'affaire, mais un peu plus de dynamisme n'aurait pas fait de mal, surtout sur Arcade (mais je suppose que la borne d'antan, la Irem M-72 ne permettait guère mieux). Maintenant il est clair qu'en 3D et plus de 20 ans après, les bruitages auraient dû être correctement refaits et offrir quelque chose de nettement plus véloce. Or il n'en est rien, dans un mode comme dans l'autre, les bruitages sont décevants, ce qui est bien dommage car à l'image des musiques, les bruitages dynamisent l'action. Si les tirs et autres babioles passent encore bien, les explosions sont vieillottes, voire même minables pourraient dire certains. Finalement le son ne s'accordent plus vraiment à l'image, notamment lorsqu'on joue en 3D haute définition. Et on pourrait très bien continuer sur cette lancée en dénonçant le manque total d'innovations de cette adaptation. En effet, ce double portage ne propose même pas d'intro, pas de nouveaux ennemis, pas de nouveaux levels, pas même de nouvelles armes et il manque encore une fois R-TYPE III et R-TYPE Leo. Si pour R-TYPE III (ancienne exclusivité Super Nintendo) on peut le comprendre, je n'ai jamais compris pourquoi Irem lui-même boude le fantastique épisode Leo. Et pour finir de divulguer les mauvaises facettes de cette version, elle coûte pas moins de 1200 points, ce qui fait la bagatelle de 15€. Entre nous c'est un peu cher pour la durée de vie proposée...



Entre son prix Note
un peu élevé, sa bande-son un peu décevante, son manque d'innovations et de contenu (bon sang, pourquoi manque-t'il R-TYPE III et R-TYPE Leo ?), R-TYPE Dimensions rate la case du portage "indispensable". Alors évidemment, le néophyte va s'arrêter à ces défauts-là, en se disant que le remake de 2 vieilleries, ne mérite pas autant d'argent. Mais pour le connaisseur, difficile d'être tout à fait objectif lorsqu'on évoque R-TYPE. La mise à jour graphique est absolument magnifique (les effets lumineux sont somptueux), c'est détaillé, superbement animé (le switch à la volée entre "classique" et "HD" est agréable et vraiment bien fait, l'effet 3D étant tout aussi sympa), les jeux sont parfaitement jouables, praticable à 2 en coop' et on peut (enfin !) les finir grâce au mode infini. Et puis R-TYPE reste R-TYPE : un shoot mythique qui inspire encore les quelques rares jeux du genre qui sortent de nos jours. Au final, R-TYPE Dimensions est loin d'être parfait, d'être complet et il est un peu cher, mais si vous dépensez sans compter (ou en promo), alors vous allez vous éclater !



Test réalisé par iiYama

février 2009 (mise à jour : septembre 2015)