Quantum Theory (X360)

 








Note générale


Sortie du jeu : septembre 2010
Développeur : Tecmo
Editeur : Tecmo Koei
Genre : TPS

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 1Mo (saves)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 8 joueurs online
Prix au lancement : 60€


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Quantum Theory









Si Tecmo garde une certaine
Quantum Theory copie tout de Gears of War... tout sauf le génie et le fun
aura auprès des joueurs, c'est surtout pour des jeux comme Dead or Alive ou Ninja Gaiden, car depuis sa fusion avec Koei, le groupe s'est enrichi de certaines licences comme Romance of the Three Kingdoms, Dynasty Warriors ou Crimson Sea. Bref des noms qu'on connait tous mais à part les 2 premiers cités, certains diront qu'on est loin des grands hits de Capcom ou Konami. N'empêche que dans leur ludothèque, il manquait à cette petite société un bon gros TPS de derrière les fagots. Il faut dire que ces dernières années, entre Lost Planet, Resident Evil 5, Uncharted (dans une certaine mesure) et Gears of War, il ne restait plus beaucoup de place. La preuve, à chaque fois qu'un concurrent se pointe, généralement il s'y casse les dents (WET, Mercenaries 2 et WANTED en tête de liste). Mais voilà que les Japonais de Tecmo, un peu jaloux du succès des amerloques en la matière, ont décidés de remédier au problème et de proposer leur vision des choses. Le premier constat est d'ordre technique. S'il n'y a pas grand-chose à redire sur le son (doublage US très correct, musique un peu Electro pas tout à fait dans le truc mais suffisantes, bruitages eux aussi corrects), à contrario les graphismes semblent un peu dépassés. A l'origine, uniquement prévu pour la PS3 (il a été ensuite prévu sur Xbox 360… le PC étant définitivement écarté), on trouve les textures trop unies, trop lisses et trop peu détaillées à la fois pour un jeu de 2010 et pour une machine aussi performante. A croire que le développement a d'abord commencé sur PS2. Là je parle bien sûr des décors car de suite les protagonistes semblent être largement mieux faits. C'est un peu dommage car justement le design, l'ambiance graphique qui lorgne méchamment sur le gothique, se rapproche d'un Devil May Cry. Original certes mais cette faiblesse technique pourrait en fâcher plus d'un et le coup de crayon des protagonistes est souvent douteux. Le héros est vilain, pataud, les ennemis sont moches, parfois même ridicules... c'est difficile de s'y retrouver dans tout ça. Il reste bien Filena qui est mignonne comme tout, mais on ne fait pas un jeu rien qu'avec ça (sinon Bullet Witch serait un bon titre :). L'histoire nous raconte qu'un jour, une mystérieuse tour est sortie du sol et en son sein, vit une flopée de monstres : les Gillskins. Ces êtres venus d'on ne sait où, doivent également faire face à une menace interne, une autre race qui les attaque : les Nosferatus. En parallèle, les Humains envoient Syd, qui dés le départ va faire la connaissance de Filena. Syd veut détruire la tour alors que Filena est là pour la protéger. Mais pour arriver au sommet de la tour, ils vont d'abord devoir faire équipe…


Avec son gameplay
Le jeu n'est pas beau et le design est franchement douteux. Difficile de séduire dans ces conditions
et son héros à la Gears of War (2 ans après la sortie de l'épisode 2), Syd ne trompe personne : ce n'est qu'une pâle copie de l'ami Marcus. Gueule balafrée, gros muscles, voix roque, armure et flingues énormes, personne n'est dupe. Bien entendu, pour équilibrer tout ça, il fallait un pendant féminin, un joli minois qui fait fantasmer les plus crédules d'entre nous. Au début de l'aventure, on ne peut contrôler que Syd mais par la suite, on prendra aussi le contrôle de la douce. Sacrément bourrin et totalement pompé sur le jeu d'Epic, on retrouve toute la panoplie de mouvements et d'attaques qui sévissent sur le genre depuis quelques temps : utilisation de tourelle, tir au jugé ou de précision, attaque au corps à corps, possibilité d'emporter 3 armes et surtout mise à couvert simplifiée font qu'on se retrouve vite en terrain connu. Petite précision tout de même : lorsqu'on se met en joue, la visée automatique est assez sympa, surtout pour les débutants. Quantum Theory apporte quand même sa petite nouveauté bien à lui : il est possible de réaliser des combos avec Filena. Il est ainsi possible de "lancer" la donzelle sur un ennemi pour qu'elle le découpe ou même de réaliser de véritables enchainements. Je sais, ça fait un peu maigre mais c'est uniquement ce qu'il y a de vraiment nouveau dans ce jeu. Bien sûr on pourrait parler d'un arsenal assez sympa et au design convaincant, on pourrait parler d'une action assez nerveuse (pas trop quand même), d'une ambiance graphique assez originale… mais il faudrait alors parler d'une IA sobrement débile (souvent les ennemis nous tournent le dos ou nous passent à côté sans nous voir) ou encore du fait que lorsque un ennemi meurt, il explose "comme un flood" (les fans d'Halo comprendront… allez disons comme un ballon d'eau pour que tout le monde cerne le phénomène) et donc disparaissent instantanément (comme ça pas besoin de gérer des corps).



Si dans les Note
studios de Tecmo règne la célèbre Team Ninja (responsable des très bons Ninja Gaiden), l'autre grosse équipe se nomme la Team Tachyon, et on sent de suite compte qu'ils ont moins de talent. Quantum Theory reste malgré tout un jeu sympa et pas trop mal fait, mais je crains qu'il ne subisse de plein fouet la comparaison avec Gears of War, ou plus dans la même période de sortie, avec le très prometteur Vanquish. Etant donné la super disette à laquelle on a été confronté durant cet été 2010, à mon avis il aurait été plus judicieux de le sortir à cette période-là (avant juin), pour qu'il ait un minimum de succès. Mais que voulez-vous, tous les ans c'est pareil, les bons titres se mêlent à d'autres infiniment moins bons, et noyés dans la masse, dans le raz de marée des fêtes de fin d'année, ils arrivent à se vendre tant bien que mal, souvent achetés par des joueurs trop peu informés et qui craquent juste parce que "la boite à la classe". Pour les autres, même s'il est vrai qu'on a parfois du retard par rapport aux sorties, nous sommes là pour vous aider dans vos choix… tel est le but de notre site.



Test réalisé par iiYama

novembre 2010