Quake II (X360)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 2005
Développeur : id Software
Adaptation Xbox 360 : Raven Software
Editeur : id Software
Genre : FPS

Support : 1 DVD
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Moteur graphique : id Tech 2
Difficulté :
Prix au lancement : en bonus avec Quake 4
Score des ventes : 1 Million (PC)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Quake II









Cette adaptation
La prise en mains a parfaitement été adaptée au pad. Un plaisir
de Quake II n'est pas réellement sortie sur Xbox 360, c'est en fait un bonus fourni avec le très bon Quake 4 (un peu comme Ultimate DOOM pour le DOOM 3 : Resurrection of Evil sur Xbox). Certaines mauvaises langues disent même que ce Quake II est meilleur que le 4... personnellement je dirais que c'est différent. Même si le 4e opus suit le scénario du 2, techniquement ils n'ont rien à voir et 8 ans séparent les 2 jeux. Mais je ne résiste pas au plaisir de vous reparler plus longuement de ce jeu génialissime, à la fois pour son ambiance, sa réalisation, sa nervosité et une prise au pad soignée. Je commencerai par vous parler de ce fameux disque bonus inclus à Quake 4, qui propose diverses vidéos : making-off, présentation à l'E3 et autres sujets vidéos autour du développement de Quake 4. Intéressant ? Dans un sens oui puisque je suis l'un des rares à avoir vraiment apprécié le jeu mais les concepteurs de ce disque ont été un peu fumistes. En effet la qualité des vidéos est assez minable (c'est encore plus flagrant sur écran HD), et sans dire qu'il fallait doubler les voix, ils auraient au moins pu sous-titrer les dialogues. Evidemment ce n'est pas le cas, ce qui rend l'intérêt du tout complètement caduc si on n'est pas un anglophone aguerri. Le DVD n'a donc de valeur réelle que pour notre Quake II ci-présent. Suite directe de l'impressionnant (bien que peu original) Quake, Quake II est paru 16 mois après le premier épisode et apportait avec lui pas mal d'innovations sur un concept resté identique. Et la première grosse mise à jour fut l'implantation d'un véritable scénario. Tout commence par une intro en images de synthèses. En plein jeu, plutôt que de bêtement chercher des clés pour ouvrir les portes, on a des objectifs de missions à remplir. Il est vrai que ce n'est que le masque d'un ancien procédé mais l'idée est louable. Au fil du jeu ne comptez pas revoir la moindre cut-scène (tout juste une évolution de la carte façon DOOM), mais on aura tout de même un bref épilogue. Voici l'histoire : un générateur de trou noir menace directement l'humanité en permettant aux troupes Stroggs d'accéder à la Terre. Les chefs du monde planifient une Operation Alien Overlord calquée sur le débarquement de Normandie de 1944, à savoir débarquer de nombreuses troupes sur Stroggos (la capitale Stroggs) où se trouve le fameux Big Gun qui empêche un largage à plus grande échelle (au lancement de la partie s'affiche à l'écran un ordre de mission très similaire à celui distribué aux soldats américains en 1944, à ceci près qu'il se termine par la phrase: « So go forth and kick ass soldiers ! »).


De gros navire-porteurs
Les graphismes datent de 1997, donc ça peut paraitre vide, voire moche. Mais avec un peu d'humilité...
assaillent donc Stroggos, par ce qui semble être un vortex géant, et débarquent de nombreuses capsules personnelles. Le joueur est à bord d'une de ces navettes, et dans la cinématique d'introduction, il survole la ville, décrit un large cercle autour du monstrueux Big Gun, avant de s'écraser dans une banlieue reculée, mais tout de même gardée. Au début de l'aventure on a qu'une arme dérisoire (un blaster) et on doit se débarrasser de ses ennemis qui heureusement, ne sont que de faibles troupes de maintien de l'ordre. On découvre au fur et à mesure que d'autres compagnons ont eu moins de chance que nous et on pourra croiser ce qu'il en reste dans les couloirs de cette grande ville militaire. Tout en progressant vers le centre névralgique de la ville (le pied du Big Gun, et le centre de contrôle du générateur de Trou noir), on va recevoir de nouveaux objectifs et devoir se heurter à une résistance de plus en plus consistante jusqu'au combat contre le Makron, chef des Stroggs. La suite, vous la découvrirez en jouant à Quake 4... Les niveaux sont parfois interminables ! Tellement vastes que les développeurs les ont morcelés en plusieurs loadings. Comparé à Quake, le gameplay est plus fin, plus abouti avec par exemple, l'apparition des premières échelles. Et oui, ça parait tout bête aujourd'hui mais avant Quake II, il n'y en avait pas (ou très peu). Question prise en mains, Raven a fait du bon boulot pour cette adaptation. Initialement, Quake II est l'un des premiers jeux à se jouer en "free look" grâce à la souris, et la jouabilité a été bien adaptée au pad. Même si on garde une certaine imprécision, la visée reste malgré tout confortable et on peut configurer les touches à sa convenance... comme sur PC. D'ailleurs, toujours comme sur PC, on a accès à une quick-save qui rendra bien service (le jeu sauvegarde quand même notre avancement à chaque loading). Seul petit regret : on doit passer par un menu alors qu'il aurait été tellement plus simple de pouvoir configurer 2 touches dédiées (style LB pour la save, RB pour le load) mais c'est impossible. Un peu moins rapide et donc plus jouable que les jeux qui l'ont précédés (Quake, Hexen, DOOM...) le titre s'enrichit aussi d'une belle panoplie d'armes, dont la gattling de Wolfenstein 3D et le fameux BFG de DOOM.


A ce propos,
La bande-son déchire un max ! Montez le son et faites tout péter !!
il est appréciable (et réaliste) que les armes aient un réel impact sur la visée, dû au recul. Une belle nouveauté. Violent, limite gore, on appréciera le fait que les ennemis se dégradent en temps réel (en saignant par exemple), qu'ils essaient toujours de vous mettre quelques balles dans le buffet avant de rendre l'âme ou encore qu'une fois mort, ils soient couvert de mouches. Il est aussi agréable d'avoir une variété d'ennemis plus étoffée que dans le premier Quake et non cette horde de clones qui nous assaillait. Tout d'abord découvert sur PlayStation puis retesté sur la superbe version PC, Quake II sur Xbox 360 n'a rien à leur envier, bien au contraire. Car la partie technique est évidemment reprise de celle sur PC, adaptée à nos écrans 16:9 et bien entendu avec le meilleur rendu possible de l'id Tech 2. Reprenant les graphismes "accélérés" en OpenGL, les textures sont lisses ce qui nous évite la démesurée pixellisation du "mode software". Evidemment la Xbox 360 se promène à nous fournir un rendu aussi pauvre, puisque les graphismes n'ont pas changés depuis 1997. En contre-partie, aucun bug ne sera à déplorer, aucune baisse de framerate (si seulement ça pouvait être pareil sur Quake 4...) et la luminosité est parfaitement réglée (ce n'était pas le cas sur ma version PC). Sur la partie sonore, si ma version PC refusait de me livrer les musiques (que je me souvenais exceptionnelles sur PlayStation), ici ce ne sera que du bonheur. Du bon gros Rock huileux entrainera nos combats, ce qui dynamise l'action de la meilleure façon qui soit. Encore une fois, j'aurais vraiment aimé que Quake 4 réitère une telle bande-son, car de nos jours les musiques sont de plus en plus discrètes et de moins en moins marquantes (à part peut-être dans les Halo...). Toujours est-il qu'ici vous allez pouvoir monter le son à fond ! Les compositions sont vraiment exceptionnelles en terme de rythmique et de mélodies à la gratte, ce qui, couplé à des bruitages puissants, donne vraiment une ambiance géniale.



Quake II Note
reste un FPS culte sous bien des angles. Décliné sur les supports les plus populaires de son époque, cette adaptation Xbox 360 est au moins aussi bonne que sur PC, si ce n'est meilleure. En effet, pas de problème de luminosité, pas de problème de son et une excellente prise en mains au pad. Pour un jeu gratuit, livré en bundle avec un autre bon jeu, moi je dis banco ! Voilà pourquoi je lui ai consacré un article entier rien que pour lui, car si vous accrochez aux FPS "old school", pas trop difficile, nerveux et avec une bande-son qui déchire, alors Quake II est fait pour vous !! Maintenant si des graphismes antédiluviens vous rebutent (voir les screenshots), réfléchissez-y à 2 fois mais vous risquez de passer à côté d'un grand moment.



Test réalisé par iiYama

avril 2010