Project Sylpheed (X360)

 








Note générale


Sortie du jeu : juin 2007
Développeur : Game Arts
Editeur : Square Enix
Genre : space opera - shoot-them-up

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 128Ko (saves)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Project Sylpheed : Arc of Deception
Prix au lancement : 70€





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Project Sylpheed








Après avoir enflammé
Les vidéos semblent sortir d'un autre âge (PS2 ?) et le doublage anglais ne colle absolument pas au design
le Mega-CD avec un Silpheed absolument fabuleux techniquement mais bien trop difficile pour être apprécié à sa juste valeur, après être passé avec brio au tout 3D lors du Lost Planet sur PS2, Game Arts revient une ultime fois avec son jeu de guerre spatiale, troquant son -i- pour un -y-, sans doute parce que cette fois, c'est Square Enix qui édite le jeu. Dire que Project Sylpheed est une bonne surprise n'est pas un mensonge. Dire que c'est un bon jeu, mérite par contre des coups sur les doigts. Anciennement simple shoot-them-up en 3D, aujourd'hui Sylpheed devient un jeu de combats aériens. Véritable Ace Combat de l'espace, on retrouve une jouabilité un peu bizarre et surtout une configuration des touches sacrément biscornues (par exemple, le tir principal se trouve sur LB, c'est peu pratique). Bien sûr Project Sylpheed nous propose tout ce qu'un Ace Combat-like offre, à savoir un hangar pour choisir son vaisseau, un briefing, un arsenal à composer soi-même et bien évidemment, des missions. Si vous ne comprenez rien aux commandes, passez faire un tour vers les tutos, ils sont assez détaillés pour faire de vous l'as de l'espace. Notre appareil dispose d'un verrouillage multi-cibles comme dans Rebel Raiders, d'un bouclier qui se recharge tout seul comme dans Halo et on retrouve bien les sensations d'un Star Fox 64, les scènes épiques ne manquant pas. On ressent bien l'immensité de l'espace grâce à des graphismes bien retranscrits mais comme il est difficile de remplir un champ si vaste, forcément on peut trouver ça un peu vide. Heureusement on peut relier 2 points assez vite grâce à l'hyper-vitesse, qui brûle votre bouclier mais fournie un très bel effet graphique, ainsi qu'un déplacement bien plus véloce.


Après c'est
Dans l'ensemble c'est beau mais c'est aussi saccadé, ça ralentit et globalement, l'action est molle...
du déjà vu avec des croiseurs à abattre, des escadrons ennemis, des cibles type base, etc. Dans ce pot-pourri de bonnes idées, finalement le vrai problème c'est que le jeu est assez difficile et pas vraiment maniable. Les vidéos en images de synthèses semblent sortir de cette bonne vieille PS2 (comprenez que des vidéos qui ont cette gueule, c'est dépassé) et les voix en anglais ne collent absolument pas au design "manga" des personnages. Graphiquement c'est vraiment pas mal, si ce n'est que le moteur graphique passe son temps à saccader et à ralentir. Et on finit en apothéose avec le son. Game Arts n'a jamais disposé de grands musiciens et avec cet opus-là, ils vont encore plus loin dans la médiocrité. On a effectivement quelques pistes sympas lors des menus ou des vidéos mais en plein jeu, les développeurs nous balancent à la gueule une sorte de bouillie technoïde infâme, pire encore que dans Ridge Racer. C'est dire le niveau ! Une seule solution : couper les musiques dans les options, c'est une question vitale pour la santé de vos oreilles ! A côté de ça vos collègues passent leur temps à vous taper la causette (on commence à être habitué avec le genre), tout en anglais sinon c'est pas drôle et la plupart des voix sont sous-samplées pour leur donner de l'effet. Seulement moi j'ai peine à croire que dans un monde aussi avancé technologiquement et aux commandes d'un appareil à 3 milliards, on ne puisse pas avoir un son clair.



Project Sylpheed : Note
Arc of Deception (son nom US) porte assez bien son nom car oui, je suis déçu. Que le jeu passe d'un shoot à un combat aérien je trouve ça sympa, que les graphismes soient vraiment bien fait c'est une bonne chose, qu'il reprenne les bonnes facettes de pas mal de jeux, je dis "pourquoi pas"... seulement Project Sylpheed est un jeu sans âme. Il n'est pas très attractif, il est bugué, ses vidéos sont datées (je rappelle que le jeu est sorti en 2007 tout de même, on ne parle pas d'un titre du line-up) et pire que tout, on se lasse très vite de refaire sans cesse les mêmes niveaux, les mêmes actions. Cet ultime opus aurait pu profiter de la sympathie engendrée par ses prédécesseurs, mais il est trop cher pour ce qu'il offre (au format XLA, à 10 ou 15€, on aurait dit "oui" tout de suite) et il ne plaira finalement qu'à un groupe restreint de joueurs, la preuve avec des ventes très décevantes.



Test réalisé par iiYama

juin 2009