Omega Five (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : janvier 2008
Développeur : Natsume
Editeur : Hudson Soft
Genre : shoot-them-up

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 48Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Compatible Kinect : non
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Prix au lancement : 10€ (800pts)



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Omega Five









L'ancien éditeur
Beau mais difficile, ce jeu a été développé par 5 personnes uniquement. Belle prouesse :)
des grands shoot-them-up, j'ai nommé Hudson Software, nous revient avec Omega Five. Shmup horizontal entièrement en 3D et jouable à 2, Omega Five nous ressort le bon vieux concept de Forgotten Worlds, le jeu d'Arcade de Capcom datant de 1988. Dans celui-ci on contrôle un personnage et ses tirs peuvent être diriger sur 360°. Délaissant l'archaïque procédé de la double touche pour pivoter, aujourd'hui on vise/tire grâce au stick droit du pad, comme c'est le cas dans presque tous les shoots de ces dernières années. Ainsi les réactions sont plus vives et la prise en mains est plus agréable. Assez difficile en soi, Omega Five propose de parcourir des niveaux assez classiques mais avec un armement plutôt efficace. On a le choix entre 3 personnages (la pirate de l'espace, l'alien et le Samuraï, plus un à débloquer) qui auront bien sûr des facultés bien différentes. Evoquons les 2 persos de base : le gars tire avec une sorte de pistolet à gelée très puissant mais à courte portée, la fille plus classique, tire avec un fusil à plasma et possède un drone. Son drone peut être envoyé vers l'ennemi pour l'étreindre ou tout simplement entrer en contact (et détruire) de petits assaillants. Chaque bonus n'offrira donc pas les mêmes armes à l'un ou l'autre personnage, mais les 2 profiteront évidemment des power-up. On n'a pas de vies dans ce jeu mais une barre d'énergie et perdre signifie cramer un continue. Le jeu est très difficile, ce qui le reverse aux professionnels du genre mais cramer un continue ne nous fait pas perdre notre armement. Une bonne chose. Techniquement Omega Five est très agréable à regarder, il propose quelques séquences à grosses sensations contre des boss assez imposants et possède une animation assez propre. Enfin le son est assez classique, rien à vraiment reprocher, rien de bien marquant non plus.



Développé Note
par la petite équipe de Natsume (seulement 5 personnes, le titre rappelant certainement cet exploit à l'ancienne), avec Omega Five on retrouve les sensations pures et simples d'un bon vieux shoot d'antan. Ce n'est pas le jeu du siècle mais pour seulement 800 points (10€), on a quand même de quoi s'amuser un moment si un challenge corsé ne vous effraie pas (bien entendu en coop c'est tout de suite moins dur). A noter également que la réalisation est d'un très bon niveau et il est agréable de retrouver un shoot horizontal (en opposition aux shoots libres et à scrollings verticaux), vu que ce type schmup se fait étrangement rare ces derniers temps.



Test réalisé par iiYama

juin 2009