Mortal Kombat (X360)

 








Note générale


Sortie du jeu : avril 2011
Développeur : NetherRealm Studios
Editeur : Warner Bros. Interactive
Genre : combats

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Moteur graphique : Unreal Engine 3
Définitions HD : 720p - 1080p
Compatible 3D : non
Difficulté :
Compatible Kinect : non

Multi-joueurs : 4 joueurs / 8 joueurs en ligne
Abréviations : MK - MK9
Titres alternatifs : Mortal Kombat 9 - Mortal Kombat 2011
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 5.3 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Mortal Kombat








Derrière
Avec ses 30 personnages, enfin un Mortal Kombat offre un gros contenu
la série des Mortal Kombat se trouve 2 hommes : Ed Boon et John Tobias. Si toutes les déclinaisons qu'on a reçu depuis 1992 (et le mythique premier épisode) n'ont pas forcément marquées les esprits (notamment les derniers opus : Shaolin Monks, Armageddon ou le récent MK vs DC Universe, un peu à côté de la plaque), force est de reconnaitre que la licence vit encore. Si les 3 premiers Mortal Kombat ont toujours vécu dans l'ombre de Street Fighter II et ses déclinaisons, une fois encore ce reboot a une raison d'exister. En effet, c'est suite un grand succès de Street Fighter IV que les développeurs se sont remis au fighting 2D. Car si Mortal Kombat 4 (qui n'était pas terrible) fut le dernier opus à paraitre sur Arcade, il était aussi le premier à être en 3D. Mais on le sait, la combinaison de pseudo-liberté et le jeu de combats, ne vont pas très bien ensemble. Du coup la nouvelle formule c'est d'avoir un rendu 3D, dans les capacités de nos machines actuelles, mais avec le gameplay de la belle époque. L'exercice est particulièrement réussi pour Street Fighter IV et c'est avec un certain naturel qu'on retrouve Mortal Kombat. Un épisode qui veut avant tout retourner aux sources de la série, là où elle était synonyme de plaisir ludique (en gros les 3 premiers opus, avant que Mortal Kombat ne devienne une série qui s'éparpille au vent). On commencera par la liste des personnages jouables. Elle comprend 9 personnages du premier opus, plus 8 apparus dans Mortal Kombat II et on ajoute encore les 8 apparus dans Mortal Kombat 3. Quan Chi et Cyber Sub-Zero sont déblocables et le jeu comporte 3 personnages non-jouables : Goro, Kintaro (les sous-boss) et Shao Kahn, l'éternel boss final depuis la seconde itération. Bref, 30 persos ça fait du monde, d'autant qu'on retrouve avec grand plaisir, tous ceux qui ont fait la gloire de la série de Midway : Raiden, Scorpion, Sub-Zero, Johnny Cage, Sonya, Liu Kang, Reptile plus tous ceux qui sont arrivés après eux. Un casting de prestige, même si les mauvaises langues pourraient dire que ça manque de sang neuf.


Au niveau de la
La prise en mains est exemplaire et on dispose de plusieurs façon de jouer. La difficulté est en plus bien dosée
prise en mains, tout d'abord nous avons le droit de modifier ses touches et puis le jeu s'accommode aussi bien d'une jouabilité à la croix numérique qu'au stick analogique. Sans ça il n'y a rien à redire, c'est parfaitement jouable. Evidemment la base des jeux 16-bits a été modifié et désormais les touches principales sont au nombre de 4 (2 pour les poings, 2 pour les pieds). D'ailleurs Mortal Kombat 9 (car oui, c'est le 9e épisode) se laisse prendre comme on le souhaite. Soit on la joue bourrin, soit on la joue subtil et technique, soit on la joue attaque spéciale, soit on la joue aux combos. A noter aussi que les combats sont nettement plus longs qu'autrefois, notamment parce que 4 coups ne nous entament pas 90% de la jauge de vie. Ce n'est pas un mal et on profite un peu plus des affrontements (voire même, on peut arriver à retourner une situation dramatique). En plus de ça la difficulté a été adaptée au public actuel, ce qui est une bonne chose (difficile d'oublier les raclées qu'on a pris sur Mortal Kombat 2 et 3). Bien entendu on retrouve tout le plaisir de la licence, à savoir les effets gores (le sang coule à flots dans cet épisode) et les inévitables fatalities (au nombre de 2 par personnage). On découvre également le X-Ray et comme son nom l'indique, le rayon X fait référence à ces fameuses ondes dont on se sert pour passer des radios. Le X-Ray nous offre des scènes d'une violence sans comparaison puisqu'on voit littéralement les os se briser suite à une attaque ou à un accident de parcours. Un peu gadget mais fort bien réalisé. Finalement, la seule fausse note vient, encore une fois, de la protection via une touche (gâchette). Je sais, ça fait parti du folklore Mortal Kombat mais personnellement, j'aurai aimé avoir une alternative. Si à l'époque ça se justifiait, de nos jours c'est toujours aussi inconfortable et incongru. J'aurai vraiment apprécié que les options nous permettent d'avoir une garde comme partout ailleurs (traduisez en pressant "arrière"). Mais ce défaut, à mes yeux gênant, sera vite oublié devant la tonne de contenu qu'offre le jeu. D'abord on peut avoir la "skill list" de son personnage via le menu pause (une très bonne chose), ensuite le titre de NetherRealm dispose d'un mode histoire assez bien foutu et riche. Ça aussi, c'est l'effet Street Fighter IV. Depuis quelques épisodes, parus notamment sur PS2, les Mortal Kombat offrent bien plus qu'un simple jeu de combat. En effet on y retrouve tout un tas de modes de jeu (dont le très attendu mode versus en ligne) mais aussi un choix assez large de mini-jeux.


Du coup la durée de
La réalisation n'impressionne pas mais reste très agréable et forte d'une aura particulière. Les coups X-Ray quant à eux, sont délicieusement crados
vie est dopée par ses petites interactions annexes, et si vous y êtes allergiques, que voulez juste de la baston, la Tour des Défis contient près de 300 combats à thème. De quoi rester sur le jeu pendant un bon moment. Si vous aimez les Mortal Kombat et connaissez leur passif, vous savez alors qu'elle a été créée par Midway Games. Et bien en 2009, Midway est racheté par la Warner (qui veut étendre sa branche Entertainment) et le studio d'Ed Boon, devient NetherRealm. Donc malgré le changement de nom, l'équipe est à peu près la même, le gage d'une bonne continuité dans la série. Fonctionnant sous Unreal Engine 3 (en fait Midway a déjà les droits du moteur, suite à l'édition d'Unreal Tournament III et de Stranglehold, 2 jeux tournant sous le moteur d'Epic), on retrouve un Mortal Kombat à la fois très classique, et super classe. Classique dans le sens où ça fait bien longtemps qu'on n'avait pas eu un "vrai" MK donc les développeurs en ont profités pour remasteriser certains lieux bien connus comme la forêt aux arbres à tête ou The Pit. Mais cette réalisation tout en 3D apporte un vrai plus à ce qu'on connait déjà. En effet, si de son côté Street Fighter IV a joué sur les innovations (comme les expressions faciales) et des graphismes très cartoon, Mortal Kombat lui, cherche à rester sur ses anciennes positions de jeu (un tantinet) plus réaliste. Certes on ne parle plus de personnages digitalisés mais l'ambiance est sauve, avec en plus un petit grain d'humour plus subtil et mieux placé qu'autrefois. Les décors sont donc jolis (pas extra-ordinaires non plus mais il n'y a rien à jeter d'autant que l'aliasing est étonnamment discret) et même si les protagonistes sont particulièrement raides, les animations sont quand même de très bonne facture. Et le petit plus MK, c'est que les dégradations physiques sont gérées en temps réel (comme dans certains jeux d'Ultime Combat ou de Catch). L'effet est très sympa. Pour ce qui est du doublage, ma premère version était US et plutôt correcte. Maintenant que j'ai une version française, je peux apprécier un doublage français partiel (dans les cinématiques, pas lors des combats) et ma foi c'est pas trop dégueu'. C'est sûr il y a mieux, certains préféreront sans doute le doublage anglais avec sous-titres mais personnellement, je préfère avoir les cinématiques en français. Le reste de la partie sonore profite elle aussi de quelques remixes de thèmes bien connus et de bruitages très dynamiques. Particulièrement percutants, les coups claquent et exhortent une violence visuelle déjà bien mise en avant.



Mortal Kombat Note
(2011) est le reboot réussi d'une vieille licence de 20 ans qui s'encroutait sérieusement. Se tablant sur l'héritage des anciens opus, cet épisode est particulièrement respectueux de l'ambiance originelle des Mortal Kombat, tout en actualisant à la fois son gameplay, son univers et sa réalisation. C'était un pari risqué mais c'est aussi un pari réussi. Et pour être franc, si je lui préfère toujours ce bon vieux Street Fighter IV, sachez qu'il le talonne et qu'il est selon moi, bien meilleur qu'un Blazblue, un Dragon Ball Z : Raging Blast ou encore un Tekken 6. Bref, c'est un excellent jeu de baston, à la fois bien conçu, super agréable à jouer, inventif malgré sa propension au recyclage, plutôt beau et qui distille un énorme contenu, pour des heures de jeu. Peu de titres (surtout de combats) arrivent à en faire autant.



Test réalisé par iiYama

juin 2011