Legendary (X360)

 








Note générale


Sortie du jeu : octobre 2008
Développeur : Spark Unlimited
Editeur : Gamecock Media Group / Atari
Genre : FPS

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 1Mo (saves)
Moteur graphique : Unreal Engine III
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 8 joueurs online
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 390.000 (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Legendary








Spark Unlimited
Le gameplay est basique au possible. La seule originalité c'est le bestiaire issu de la Boite de Pandore
n'est connu que pour 2 jeux : le moyen Call of Duty - Le Jour de Gloire sur consoles de 6e génération, et le désastreux Turning Point - Fall of Liberty sur consoles HD. Avec un tel CV, difficile de partir sur une bonne appréhension avec Legendary, leur dernier FPS. Déjà il faut dire qu'il sort à une période un peu trop chargée (proches des fêtes de fin d'année) et se heurte de plein fouet à de gros blockbusters tels que Mirror's Edge, Far Cry 2, Dead Space et surtout Gears of War 2. En sachant que le molosse d'Epic allait faire un carton d'office, il aurait été plus judicieux de sortir son jeu soit avant, soit bien après celui qui allait forcément faire l'unanimité. Bref, pour se démarquer, Legendary essaie de faire original. Charles Deckard est un cambrioleur, en charge de voler la mythique Boite de Pandore. Mais inconscient, inculte ou simplement débile, le bougre ouvrira la boite et libérera tous les monstres qu'elle contenait. New York se retrouve donc envahi de tout un tas de bestioles au passif à faire pâlir nos taulards, et Charles Deckard sera en première ligne pour tenter de renverser la vapeur. Au passage, la Boite de Pandore le marquera du Signet, un pouvoir qui permet d'absorber l'énergie magique (l'animus) des ennemis abattus. Cette énergie sert à remonter sa vitalité ou lancer une attaque qui déroutera l'ennemi. Par exemple face à un minotaure il faudra d'abord lancer son pouvoir puis lui tirer dessus copieusement. Premier problème, il aurait été plus crédible qu'on puisse tuer l'ennemi sans ça. Le fait d'utiliser le pouvoir aurait dû raccourcir le temps du combat au lieu de nous imposer une tactique qui consomme de la santé (la jauge/pouvoir santé est la même). Comme énoncé, on affrontera toutes les saloperies que pouvait bien contenir la boite : loup-garous (dont il faudra exploser la tête pour éviter qu'ils revivent), golems, léviathan, griffons… la panoplie donne une mixture savoureuse qui mélange l'héroïc-fantasy et le FPS classique (en plus des monstres, il faudra également faire face à des humains belliqueux, l'Ordre de Pandore). Les armes sont banales, mais ne manquent pas de puissance, cependant le second gros problème du jeu vient du fait que la jouabilité est assez imprécise. Pire certaines armes ont tellement de recul qu'entre 2 salves il faut se remettre dans la mire. En plus les ennemis sont hyper agressifs, au point qu'on se fait très vite déglinguer.


Question arsenal,
Pas aussi catastrophique qu'on le dit, malgré tout Legendary n'offre pas de graphismes de grande qualité
notre héros du jour ne peut porter que 2 armes à feu, plus une arme de mêlée et des explosifs (grenades, cocktails molotov). Ainsi on change souvent d'arme, même si comme toujours j'ai une large préférence pour le fusil à pompe, qui en plus dégomme bien. A part ça, le jeu est très ordinaire. En fait, hormis son bestiaire assez peu commun, Legendary n'est qu'un FPS de plus… et même avec quelques moins. Les chargements sont très longs, il y a des bugs, certaines textures mettent du temps à apparaitre, c'est très linéaire (on suit uniquement le chemin imposé), c'est scripté et seuls les ennemis ont certaines facultés. Par exemple détruire le décor leur ait réservé, nous on pourra faire tout ce qu'on veut, rien ne bougera. Et c'est un peu dommage car la physique est (en règle générale) assez bien gérée. Question graphismes, on est en présence d'un jeu tout sauf impressionnant. Certes il reste quelques bastons épiques contre des monstres gigantesques mais le reste du temps, on suit les sentiers battus dans des couloirs vaguement maquillés. En plus, même s'il tourne sous le performant Unreal Engine III, le jeu n'est pas spécialement détaillé, il est juste très bof, surtout si on le compare à certains gros titres parus avant lui. Evidemment, il ne faut pas non plus écouter certains testeurs pro-PC qui voient tous nos jeux sur consoles moches (Dr Choca quoi déjà ?), car leur manque d'objectivité est à faire vomir un geek qui se serait empiffrer de chocapic. De là à dire que c'est beau y'a tout un monde, disons que ce n'est pas si catastrophique, c'est juste très moyen. Si les armes démontent bien (surtout pour un Calibre 12 tout à fait "expressif"), il est par contre plus difficile d'apprécier un doublage bâclé. Certes en Français, les doubleurs n'ont pas cherché à être un tantinet crédibles ou charismatiques, ce qui donne un résultat décevant, surtout si encore une fois on vient à le comparer à d'autres titres plus travaillés à tous les étages. Il reste quand même des musiques pseudo-Rock assez sympas, mais en trop petit nombre.



Legendary Note
est une déception, là où il avait tout le potentiel d'être un grand titre, avec notamment quelques scènes épiques. Si le scénario pose là une originalité intéressante, elle n'est pas exploitée à fond, c'est un peu difficile (même lorsqu'on joue en easy), la jouabilité est mal calibrée, les graphismes sont bugués et pas spécialement beaux… bref le jeu accumule les tares de conception, ce qui alourdie l'expérience. Et c'est un peu dommage, car il y avait matière à faire un grand FPS qui mélangeait un peu les univers. Légendaire par les notes qu'il a reçu, légendaire pour la déception qu'il procure alors qu'on avait de bons espoirs, Legendary restera à jamais un jeu qu'on oubliera tous très vite. Pas la merde du siècle, juste un titre moyen vendu au prix fort et à ce prix-là, il y a mieux à trouver, comme Call of Duty 4, Bioshock ou Unreal Tournament III .



Test réalisé par iiYama

mai 2010