Harms Way (X360)

 







Note générale


Sortie du jeu : décembre 2010
Développeur : Bongfish Interactive Entertainment
Editeur : Microsoft Games
Genre : courses / tower defense

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR
Espace disque nécessaire : 300Mo (install)
Moteur graphique : Soma Engine
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Compatible Kinect : non
Compatible 3D : non
Multi-joueurs : 4 en local, 8 online
Prix au lancement : gratuit



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Harms Way








Le titre Harms Way
Seulement 3 circuits, une jouabilité à côté de la plaque, un sérieux manque de finitions mais...
(à ne pas confondre avec harm's way) est disponible uniquement sur la XLA. Dans ce jeu à mi-chemin entre MotorStorm et Split/Second, on parcourt des tracés en vu de gagner des courses, sur des terrains très sec (désert américain, terre). On a sous le pad 4 véhicules à piloter (Bus, Buggy, Camion et Pick-up), qui ont chacun leur propres caractéristiques... bien que ces derniers soient un peu à l'ouest (un bus plus rapide qu'un buggy, en plus dans le désert, on y croit vachement). Malheureusement, la jouabilité est moisie et la physique est bizarrement gérée. Le stick analogique est bien trop sensible pour avoir un comportement routier stable et agréable, et notre caisse à savon monte sur ce qui lui passe sous les roues et ce, contre toute logique et tout réalisme. Ainsi on est loin d'avoir une conduite aussi souple que dans MotorStorm, et si les développeurs nous narguent d'une jouabilité proche de DIRT, croyez-moi c'est tout l'inverse. Mais la grosse originalité du titre, c'est qu'en fait les coureurs n'affrontent pas que leurs semblables, ils doivent aussi faire gaffe aux tireurs. En fait, placées un peu partout sur les maps, des tourelles de défense sont positionnées, prêtes à vous défoncer la carrosserie ! On commence doucement avec un simple sniper (qui ne peut pas détruire une voiture en un coup puisqu'elle possède une jauge de vie) mais pendant la course on peut ramasser des items et notamment des upgrades pour ces tourelles. Une fois qu'on en a le contrôle, de la simple pétoire on peut par exemple passer au lance-mines ou au lance-missiles, bien plus efficaces, le but étant de barrer la route aux coureurs. Et pour se faire, en plus de leur tirer dessus, on peut également créer des dégâts au niveau du décor : éboulement, effondrement d'un pont... ce qui dans un premier temps risque de concasser le véhicule qui se trouve dessous et qui ensuite, barrera le chemin au tour suivant (il faudra alors trouver un tracé annexe). En tant que pilote, on a absolument rien pour se défendre, si ce n'est de trouver du nitrous pour donner un coup de fouet à notre vitesse (pratique pour se relancer efficacement dans la course ou juste avant de faire un saut), nitrous qu'on trouve sous forme d'item ou en réalisant des drifts.


Le jeu ne
... c'est gratos ! Alors personne ne se plaint et l'alternance course/tower defense est assez original
possède que 3 circuits, un peu tous similaires et sans grande inventivité, si ce n'est qu'on peut ouvrir des raccourcis, qui portent généralement bien leur nom (seul bémol, les barrages sont souvent abusivement résistants). Pas d'histoire, pas d'intro, pas de chichi, le jeu se contente du strict minimum et essaye d'imposer son fun, ce que j'ai eu un peu de mal à trouver. En effet les phases de shoot sont marrantes mais lassent vite et les courses sont pourries par cette jouabilité mal calibrée et cette physique qui ne respectent rien (par exemple, en plein virage, si on tourne trop, la voiture fait un roulis... n'importe quoi). Donc en l'état, ce titre édité par Microsoft lui-même, ne mérite pas plus de 11/20. Seulement voilà, comme vous le savez déjà, le prix de vente est souvent un élément décisif dans la notation d'un jeu et ô miracle, celui-ci est gratuit ! Vous avez bien lu, Microsoft a mis en ligne sur le XLA, un jeu gratos. Donc la jouabilité, le faible nombre de circuits et de véhicules, on s'en fout pas mal ! Jouable en solo façon "seul au monde" ou contre des bots, le jeu prend évidemment une autre dimension en ligne. Et à mon avis Harms Way est là pour vous inciter à vous abonner au Xbox Live Gold, histoire de profiter du jeu entre potes (de toute façon je suppose que le contenu arrivera plus tard, sous forme de DLCs, payants cette fois). Une bien belle initiative de la part d'un éditeur qui ne nous jamais habitué à une telle générosité. Enfin Harms Way fonctionne sous un moteur maison, le Soma Engine, et le retour est (encore une fois) proche de MotorStorm... la maitrise et les effets en moins. Reste des décors très agréables et si les véhicules sont sommairement modélisés, la vitesse est par contre très bonne. Harms Way est donc une bonne surprise. Sans son statut de "cadeau", on lui aurait volontiers trouvé les pires défauts mais sa gratuité excuse pas mal de ses tares. Jouabilité, graphismes trop homogènes, manque de contenu... quand on ne paye pas, on ne râle pas. Voilà donc un jeu accessible à tous et que vous vous devez d'au moins essayer. Après libre à vous de le garder ou de passer à autre chose.

Test réalisé par iiYama
mai 2011