Fable II - L'Avenir Dévoilé (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : mai 2009
Développeur : Lionhead Studios
Editeur : Microsoft Games
Genre : aventure - RPG

Support : en téléchargement sur Xbox Live (nécessite Fable II)
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 490Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en coop online
Titre alternatif : Fable II : See the Future (US)
Prix au lancement : 7€



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Fable II

L'Avenir Dévoilé



Affichant un prix
Certes moins cher que le DLC "L'ile de Knothole", mais il y a encore moins de contenu et la durée de vie chute à 2h
plus honorable que son prédécesseur (7€ ici contre 10 pour L'ile de Knothole) ce second DLC de Fable II porte un nom qui ne laisse point de doute quant à son contenu. De là à penser qu'on pourrait peut être avoir enfin un épilogue convenable pour l'épopée d'origine, il n'y a qu'un pas que j'avais innocemment franchis lorsque je me suis essayé à la bête. Voyons de quoi il en retourne. Comme pour le précédent add-on, l'Avenir Dévoilé débloque essentiellement une nouvelle quête en plusieurs étapes. Ici, tout débute en retrouvant Murgo sur les quais de Bowerstone, celui-là même par qui débute notre aventure dans Fable II. Il n'a rien perdu de sa verve commerciale et nous refile des artefacts maudits pour 3 sous. Ces derniers sont en fait des lieux à visiter et à libérer du joug de quelques malédictions. Il y a ainsi 3 artefacts, chapitrant la quête : la boule à neige menant à un petit village ayant perdu ses couleurs où il faudra combattre des ombres colorés avec les bons types d'attaques, le crâne menant à un cimetière où un antique guerrier attend d'être libéré, et enfin une réplique de la flèche menant au fameux avenir dévoilé... Premier constat, c'est donc varié. Mais est-ce pertinent ? Le premier lieu à visiter a ses bons cotés, ravivant quelques souvenirs mais on n'y restera pas bien longtemps (une demi-heure à trois-quart d'heure). Le cimetière, qui repose sa quête sur des costumes ignobles à collecter pour avancer, représentant les monstres bien connus du jeu, il propose une variante des Belverines dont les griffures font halluciner un peu le personnage. Là encore, c'est pas mal car c'est assez frais, mais franchement court (une demi-heure tout au plus). J'ai assez apprécié le fait d'affronter un boss pour une fois. Et enfin l'Avenir Dévoilé, qui n'est pas à proprement parler un lieu puisqu'on y aura juste une courte vision de l'avenir. On a quelques bribes de réponses sur la quête principale, mais on reste un peu sur notre faim, et c'est bien dommage car ça aurait pu être plus percutant, étant donné ce qu'il avait à faire. En fait, cette vision introduit tout simplement la suite de la série (et une tenue royale abominable, heureusement qu'elle est gratuite). Une fois le tout terminé, Murgos se débarrassera également d'une arène miniature dans laquelle un nouveau challenge attend le joueur. Mais celle-ci n'apporte rien à l'univers du jeu, tans le concept est usé. Dans l'ensemble ça manque cruellement de durée de vie car le tout se termine grosso-modo en 2 heures. La possibilité de trainer en arène n'étant pas une option à porter à son crédit, au vu de la nature de la chose. Coté technique, point de révolution, ce DLC reprend bien l'ensemble de ce que Fable II propose. Du coup, le jeu est toujours aussi beau, c'est un fait. Le choix des décors est un poil osé, puisque la boule à neige est privée de couleurs jusqu'à sa résolution et le cimetière n'a rien de grandiloquent. Pas de surprise donc, ni bonne ni mauvaise. Comme toujours, l'un des gros point fort reste le doublage. Après il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent en terme de discutions passionnantes, mais Murgo est un marchand véreux et cela se voit comme cela s'entend. Comme ça joue sur l'immersion, c'est quand même une très bonne chose. Pas de thèmes nouveaux cependant...



Les ajouts de Note
L'Avenir Dévoilé (ce second DLC de Fable II qui nécessite le disque original pour fonctionner) sont donc minces, la possibilité de changer le chien d'apparence (pour une race précise, passant outre votre alignement), quelques costumes rigolo 5 minutes mais franchement moches, un monstre sympa mais pas assez exploité selon moi (les quelques hallucinations que provoque la Belevrine empoisonnée ne changent pas grand chose, et puis il y en a si peu...), un boss pas trop mal, et quelques vêtements/tatouages/coupes que nous vends Murgo, mais dont la qualité laisse à désirer. Au final, si il est plaisant d'avoir une nouvelle excuse pour remettre notre DVD de Fable II dans le pauvre lecteur de la Xbox 360 (que le jeu fait largement souffrir, ce manque d'optimisations est pénible !), ce DLC est essentiellement réservé aux mordus du titre qui ont des signes flagrants de manques, car il n'y a ici rien à rater (pas même la dites révélation, trop confuse et trop creuse).



Test réalisé par Aquel

juin 2010