Duke Nukem - Manhattan Project (X360)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : juin 2010
Développeur : Sunstorm Interactive
Adaptation : 3D Realms
Editeur : ARUSH Entertainment
Genre : action

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 250Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Compatible 3D : non
Compatible Kinect : non

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titres alternatifs : Duke Nukem 4 / Duke Nukem MP
Prix au lancement : 800pts (10€)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Duke Nukem

Manhattan Project



Pour son grand retour,
Duke est de retour dans un jeu d'action en vue de profil. Un retour aux sources pas forcément attendu
après le mythique Duke Nukem 3D, notre héros burné comme pas 2 retourne à ses premiers amours, à savoir le jeu de plate-formes/action. Car vous n'êtes pas sans savoir qu'à l'origine, Duke Nukem est un jeu d'action en vue de profil et en 2D, sorti en 1991 sur PC. Alors que Duke Nukem Forever est annoncé depuis 1997, c'est finalement Manhattan Project qui voit le jour, ce qui en a déçu plus d'un, car un jeu de plate-formes/action à la Contra est loin d'être un FPS. Alors que Duke Nukem 3D se termine sur cette explicite phrase "look for a Duke Nukem 3D sequel soon" ("attendez-vous à une suite de Duke Nukem 3D bientôt"... ah ah la bonne blague :), Manhattan Project est avant tout sorti sur PC en 2002, 6 ans après l'épisode 3D. 6 ans pour développer ça, moi je dis qu'au passage ils ont dû prendre une bonne grosse dose de vacances ! Réapparu en 2010 sur Xbox Live (pour fêter ses 8 ans juste), sur PC il est fortement conseillé de jouer au pad (car au clavier c'est franchement nul) et sur Xbox 360 on subit une configuration des touches un peu laide. Au choix nous avons 2 configs où soit on tire avec B soit avec RT. Ils sont cons chez 3D Realms ou quoi ? Et pourquoi on ne pourrait pas tirer tout simplement sur X... hein ? Le plus simple aurait été qu'on puisse configurer ses touches mais fallait pas y compter. De toute façon dans les 2 cas (sur PC comme sur console), la jouabilité n'est pas top niveau avec un perso un peu balourd qui a des réactions pas très bien interprétées par le jeu. Le scénario tient sur une feuille de PQ (et encore pas entière), avec en plus une intro bien laide et bien courte comme il se doit : à Manhattan, alors que Duke reçoit les félicitations publiques du président (sans doute pour avoir sauvé la Terre une 3e fois), la ville est attaquée par des extraterrestres, dont le chef se prénomme Mech Morphix. Duke va donc se remettre en selle pour éliminer la vermine. Point final. C'est passionnant hein ?


Avec Duke Nukem
Même pour un jeu de 2002, la réalisation fait peine. Imaginez aujourd'hui...
et ses hormones surdéveloppées, les développeurs ont vraiment du mal à nous pondre des scénarios potables. Etant donné ses aspirations de jeu d'action à tendance plate-formes, on contrôle Duke en vue de profil, avec un gameplay intégralement 2D. Pourtant les graphismes sont en 3D (d'ailleurs la caméra se paye quelques facéties), on a donc le parfait exemple du jeu 2.5D comme on aime bien les nommer de nos jours. Evidemment on retrouve tout l'univers de Duke, à savoir des blagues bien grasses sur le lit de sa voix bien rauque, les babes "à fortes poitrines" à sauver (la modélisation est par ailleurs affreuse), pas mal de zones cachées, des PigCops à dessouder et tout le ramdam qui suit et qu'on connait bien. Question armes, le père Duke ne part pas les mains vides : on retrouve les classiques du genre comme le Desert Eagle, le fusil à pompe, mais aussi des armes plus exotiques comme le lance-grenades ou le canon GLOPP. Sur un plan purement esthétique, pour un jeu de 2002 c'est tout juste passable. Les décors sont redondants, souvent vides, souvent moches et comme je le disais tout à l'heure, les modélisations ne sont pas top fraicheur. De plus les animations sont vraiment limites, même pour notre héros, comme lorsqu'il réalise une glissade à la "chorégraphie" un brin ridicule. Et sur Xbox 360 c'est pareil que sur PC, donc à part un léger lifting "HDisant", pas besoin de dire que ça a super (mal) vieilli. Si on ajoute en plus 8 ans de macération, il y a de quoi saigner des yeux. Pour les musiques on retrouve quelques remixes des thèmes bien connus, mais rien de transcendant, et les bruitages sont franchement banals pour ce type de jeux.



Ce retour aux sources Note
ne colle donc pas parfaitement aux attentes des joueurs, surtout sur PC. S'il était sorti (déjà à l'époque) sur consoles (entre la PS2, la DreamCast, la Xbox et la GameCube, ils avaient l'embarras du choix) je ne dis pas, mais sur PC, on attendait plus un FPS qu'un jeu d'action un peu tiède et à la réalisation moyenne. 8 ans plus tard, à sa sortie sur Xbox 360, le constat est encore pire. Les graphismes paraissent franchement moches, la maniabilité est toujours aussi imparfaite... bref c'est le même jeu mais qui a pris un sacré coup de vieux sur le coin du museau. Du coup à 10€ la blaguounette, ça revient un peu cher. Sur PC, le jeu fonctionnant sous DirectX 8.1, il est clair que vous aurez peut-être du mal à le faire fonctionner aujourd'hui (surtout sous Windows Vista… sous Windows 7 c'est encore possible). Dernier point à savoir, Manhattan Project n'a pas été développé par 3D Realms mais par Sunstorm Interactive, et édité par ARUSH Entertainment. Ces 2 sociétés ayant fait faillites depuis, 3D Realms a vite repris les droits du jeu mais n'y ont pas participé, comme le sous-entend la présentation. Ils ont uniquement développé le portage Xbox 360/XLA sans rien y apporter… et c'est justement là leur grosse lacune. Enfin bref, vu que ce n'est pas un super jeu, on s'en fout un peu. Un titre sympa, le temps d'une rapide partie ou à réserver aux super fans du héros à l'américaine. Entre temps, Duke Nukem Forever se fait toujours attendre...



Test réalisé par iiYama

mai 2011