Alien Breed 2 : Assault (X360)

 






 


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : septembre 2010
Développeur : Team17
Editeur : Team17
Genre : action

Support : en téléchargement sur XLA
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 560Mo (install)
Moteur graphique : Unreal Engine III
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Compatible Kinect : non

Multi-joueurs : 2 joueurs
Titre alternatif : Alien Breed 2 Damnation
Prix au lancement : 10€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Alien Breed 2

Assault


En 2009,
Assault reprend exactement là où Evolution/Impact finissait
le Xbox Live Arcade de la Xbox 360 accueillait Alien Breed : Evolution qui devait rester une exclusivité. Mais quelques mois plus tard, le voilà adapté sur PS3 et PC, en prenant le nom d'Alien Breed : Impact. Cette tardive sortie apportait quelques nouveautés (une section Prologue, des aliens redessinés et une boutique d'upgrades des armes) mais à cette occasion, la Team17 s'est bien foutue de la gueule des joueurs, en vendant leur jeu 15€ contre seulement 10€ sur Xbox 360 (d'ailleurs le volume est passé de 430Mo à 1.2Go... comment peuvent-ils justifier une "telle prise de poids" ?). Alors qu'une fois de plus la console de Sony est livrée en retard par rapport à la concurrence (à croire que Sony fout des bâtons dans les roues de chaque éditeur... souvenez-vous du cas Super Street Fighter II Turbo HD Remix), Alien Breed nous revient presque un an après la sortie de l'opus Evolution. Dans Alien Breed 2, on reprend les commandes de Conrad (qui est toujours aussi vilain et aussi peu attachant), dans la suite directe de la première aventure. Cette fois le vaisseau Leopold est un peu mis de côté puisqu'on crapahutera uniquement à bord du vaisseau fantôme dans lequel ce dernier s'est encastré. Par la même occasion on appréciera de voir que le scénario prend des tournures assez sympathiques et plus originales qu'au début. On retrouvera également les fiches (toutes celles de l'opus Evolution/Impact ont été reprises à l'exact, et il y en a quelques nouvelles qui étoffent agréablement la trame) mais aussi la même mise en scène. Les cut-scènes sont donc très rares et entre chaque chapitre, on retrouve les BD avec voix-off et on apprécie quand même d'avoir un résumé du premier opus. A bord du vaisseau, qui approche dangereusement du sol de la planète voisine, on sera comme d'habitude assailli par des aliens belliqueux, le tout avec un but simple : survivre !


D'ailleurs on affrontera 2
Rien ne change niveau gameplay, pour le meilleur comme pour le pire
boss au lieu d'un (ils sont vraiment énormes et comme ils ne sont pas du matin, ils ont l'air de sacrée mauvaise humeur), avec un final qui tombe sans prévenir comme un cheveu sur la soupe (de toute façon, la vraie fin ne sera accessible que dans l'épisode 3). On retrouve donc l'exact univers avec bien entendu, l'exact gameplay (entre parenthèses j'ai été déçu qu'on ne récupère absolument rien d'un chapitre à l'autre). Conrad a à disposition 6 armes plus ou moins puissantes : 4 sont les mêmes (fusil à pompe, fusil d'assaut, lance-flammes et flingue à balles infinies) et 2 ont été remplacées. Le laser devient un puissant "hyper blaster" (une sorte de gattling) et le "canon à ions" (qui était royalement nul) devient un lance-roquettes pas mal puissant. Ensuite rien ne change, les interactions se limitent au strict minimum à savoir trouver et utiliser des commandes, utiliser des grenades pour déstabiliser les ennemis (on a toujours une jauge de lancée à activer, c'est débile), fouiller les cadavres et ramasser des crédits. Cet argent sert ensuite à faire des emplettes sur des bornes dédiées (achat de munitions, améliorations des armes), mais ça vous le savez déjà. Par contre, si le bon est resté, le mauvais campe aussi sur ses positions. Par exemple Conrad s'agrippera un peu partout (ce qui est chiant, surtout dans les endroits exigus), on se fait stopper par 3 fois rien (alors qu'il suffirait de simplement "enjamber" l'obstacle), on se fait toujours attaquer dès qu'une action importante doit être réalisée, et pire, les allers-retours finissent par agacer. Ça devient gonflant de se faire balader à travers les niveaux et ce, au gré des scripts. On était devant un terminal 10 secondes avant, il ne se passait rien, 10 secondes après, juste parce que le script se déclenche, paf c'est accessible (pareil si c'est un objet à récupérer, sans le déclenchement du script on ne peut même pas ramasser le-dit objet alors qu'il est sous notre nez !).


Alors certes ça arrange
La réalisation, comme l'ambiance, sont un cran au dessus du premier opus
les développeurs mais bon sang, la plupart du temps ça va à l'encontre de toute cohérence. Parce qu'entre nous, si on était à la place de Conrad, il y aurait peu de chance qu'une simple table nous barre la route... d'autant plus avec ces saletés d'aliens aux fesses. Comme précédemment, l'aventure se compose de 6 chapitres, qui durent individuellement 1 heure environ. La durée de vie n'est donc pas exceptionnelle mais le rapport prix/durée est très convenable, surtout en comparaison avec certaines productions. Fonctionnant toujours sous l'excellent moteur créé par Epic, l'Unreal Engine III, Alien Breed 2 est plus beau que son prédécesseur. On regrettera que certains décors aient été recyclés (mais après tout on est sur le même vaisseau) et que certains angles de vue imposés, font qu'on n'y voit encore moins. Sans ça, la gestion des lumières est mieux maitrisée, les textures sont plus détaillées, en clair on sent que Team17 a fait des efforts. Enfin le son est du même acabit avec des musiques discrètes mais une bonne ambiance, et des armes au timbre assez dynamique. Dans l'ensemble ça se tient très honorablement. Cette fois pas de jaloux, cette suite directe (qui reprend exactement là où on avait laissé le premier épisode) est identique sur les 3 plate-formes. Celui qui devait s'appeler Alien Breed 2 : Damnation, est donc un achat tout fait envisageable (d'autant que cette fois le prix est pour tout le monde pareil) mais attention tout de même : faisant parti d'une trilogie, si vous voulez le jeu en entier il faut prévoir de débourser 30€ (ou 35€ si vous payez le premier opus 15€). Au final, si pour ce prix la durée de vie est très correcte (au moins 15 heures de jeu), il faut se mettre en tête que ça reste répétitif, que les mécaniques n'évoluent pas et que passer autant de temps enfermé sur le même vaisseau, à subir presque toujours les mêmes décors, ça peut sérieusement lasser. Heureusement on retrouve le fameux mode coop' pour arpenter l'aventure à 2, et un nouveau mode (Survivor) qui allonge encore un brin la durée de vie.



Ce 2e épisode, Note
de la nouvelle trilogie Alien Breed, est un peu meilleur que le précédent, surtout en termes de contenu, d'ambiance (qui est un poil mieux maitrisée) et de réalisation mais reste encore trop proche du premier volet. Et ce n'est pas qu'une impression, on joue au même jeu ! Alien Breed 2 : Assault n'est alors qu'un ajout de levels, qui à la rigueur étoffent un peu le scénario. Si on peut légitimement attendre la sortie de la trilogie en pack et à prix réduit (qui sait, peut-être même au format boite), d'un autre côté ce serait vraiment dommage de rater ça, tant le titre (malgré ses petits défauts) est fun !



Test réalisé par iiYama

mars 2011