ZombiU (WiiU)

 







Note générale


Sortie du jeu : novembre 2012
Développeur : Ubisoft
Editeur : Ubisoft
Genre : survival horror

Support : 1 disque
Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en local (1 gamepad + 1 control-pad)
Titre alternatif : Zombie U
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 710.000



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

ZombiU








Le vrai survival-horror
L'histoire est vraiment légère et on ne s'attachera pas à notre personnage
a disparu depuis quelques années, au profit des jeux d'action/horreur. Personnellement, le dernier survival qui m'a étonné et surpris, voire collé au fond de mon canapé, c'était Resident Evil 1 et 2 et depuis, seul l'action/horreur vue dans Dead Space a réussi le même exploit. J'attendais donc avec impatience ce jeu 18+ (enfin un jeu de line-up chez Nintendo qui est un vrai 18+, qui tente de séduire les "gamers"), un jeu qui démontre tout de suite que la Wii U a les moyens de ne pas être juste une console "casual". Alors ce ZombiU, inspire t'il la terreur, la peur, ou est-ce un simple jeu qui n'instaure pas de sentiment d'horreur, si ce n'est la lassitude du déjà vu ? L'histoire de ZombiU est comme celle des films de Romero et consorts, à savoir léger, très léger même. Une épidémie mondiale, une pandémie a ravagé le monde : Londres, où les cadavres errent à la recherche de victuaille, et la nourriture c'est vous !! Et les quelques survivants dans la ville… Vous, vous êtes un individu, impossible de vous dire lequel, car à chaque mort vous réapparaissez sous une nouvelle identité (flic, ambulancier, étudiant, militaire...), l'important c'est que ce n'est pas votre histoire (vous ne vous prendrez pas d'affection pour votre avatar car il y a peu de chance qu'il reste longtemps en jeu) mais l'histoire d'un survivant dans un monde hostile et dévasté. Vous serez "aidé" dans votre démarche par une voix, celle du "survivant", l'histoire évoluera durant le jeu mais il faut le reconnaitre que ce n'est pas Walking Dead. Le scénario semble déjà vu et revu, par moment il devient incohérent, mais il arrive à installer une trame sombre et glauque, et ça colle parfaitement au jeu. Je ne vais pas y aller par 4 chemins, le jeu est assez laid (ne vous fiez pas aux images).


Il ne met pas
Difficile de dire le contraire : c'est moche ! La Wii U est capable de bien mieux que ça...
en avant les nouvelles capacités HD de la console, il traine un brouillard très désagréable, c'est sombre, limite trop sombre ! Par moment ça frôle l'injouable et ce malgré l'utilisation d'une torche. Mais ici, on nous démontre que l'atmosphère ne dépend pas uniquement du visuel, car malgré sa faiblesse technique, on se sent oppressé par ce monde en décomposition (dans tout les sens du terme). Mais si on ne critique que les graphismes, alors il faut admettre que c'est presque ridicule, en 2012, de voir de tels graphismes sur une machine de cette génération. On ne peut pas dire que ZombiU soit une vitrine technologique pour le line-up, bien au contraire si on le juge uniquement sur ses graphismes (mettons de côté 2 minutes le gameplay, et l'ambiance) ce n'est pas ce titre qui vous donnera envie de la Wii U. Mais ce qui est rassurant, c'est que le jeu aurait été développé en une année (alors que généralement les jeux sont développé en 2 ou 3 années, ce qui au vu du résultat final, laisse présager du meilleur et l'éventualité d'avoir de vrais futurs hits en puissance). Jouabilité et gameplay, voilà les vrais points forts du jeu ! A partir d'ici on comprend pourquoi ZombiU était tant attendu. La jouabilité au gamepad apporte une évolution réelle à ce type de jeux. La tablette permet de gérer son sac à dos, crocheter et pirater des codes, scanner des pièces, barricader une porte, changer d'armes à la volée. Au premier abord cette façon de jouer est déroutante, il faut vraiment s'habituer à cette jouabilité qui permet de gérer son inventaire, tout en continuant l'action (et oui, le jeu ne se met pas en pause !), prenant ainsi le risque de se voir dévorer par un zombie pendant que vous regardez ailleurs. Le jeu est simple : éliminer du zombie avec tout ce qui vous traine sous la main (une batte, un flingue… mais les munitions sont rares), en essayant de ne pas mourir sous peine de voir son nouvel avatar repartir avec un sac à dos presque vide. Car une fois mort, si vous souhaitez récupérer le contenu de votre ancien inventaire, il n'existe qu'une solution : retourner (grâce aux raccourcis) à l'emplacement où vous vous êtes fait zombifié, ensuite vous tuez votre ancien compagnon de jeu et éventuellement ses petits camarades qui ont une "dent" contre vous pour récupérer vos anciens items.


La map est
Ce gameplay à 2 écrans et sans aucune pause, rend le jeu particulièrement stressant
assez vaste, mais la sensation de couloirs est très présente et est même renforcée par la présence des raccourcis éclairs. Tout est relié par un réseau de galeries qui rejoignent un bunker central. ZombiU c'est une nouvelle façon d'appréhender le survival-horror, ici, si vous courez dans le tas, votre espérance de vie ne dépassera pas 5 minutes. Il faut sans arrêt jouer du scanner pour trouver les "bons" passages, en évitant la masse des zombies. Car au-delà de 3 zombies, vous risquez d'avaler rapidement votre extrait de naissance. Prévoyez toujours un plan, et ce pour vous évader rapidement d'une pièce ou d'un couloir, ou simplement d'utiliser les ressources extérieures pour éradiquer plus facilement les adversaires (tourelles, bidons...). Bref, il faut tout anticiper. L'arme principale, c'est la batte de criquet, les autres armes étant customisables mais très limitées en munitions, de plus l'utilisation intempestive d'arme à feu risque de sonner la cloche du repas pour les zombies proches de votre position et qui entendraient les détonations. En clair, si vous ne souhaitez pas finir en buffet de crudités à une bande de décérébrés, il vaut mieux la jouer discret. Du coup l'aventure est stressante, il faut surveiller chaque recoin, les portes peuvent sauter à n'importe quel instant, des zombies peuvent tomber du plafond... Si vous êtes touchés 2 ou 3 fois et que vous ne réagissez pas assez vite, c'est la mort garantie ! De même si le zombie vous mort directement c'en est fini de votre personnage, en bref c'est un challenge de tous les instants. Le jeu est passionnant, il faut réfléchir même pendant les affrontements car les zombies ne s'abordent pas tous de la même manière, il faut vraiment gérer au cas par cas. Un zombie portant un casque ne va pas se tuer comme un simple zombie, il faudra réussir à d'abord lui faire sauter son casque et ensuite l'enchainer. L'ambiance est liée au gameplay, il fait monter la tension en permanence au travers de divers éléments : par exemple, le scanner qui s'affole (est-ce dû à des zombies ou à des rats, telle est la question ?).


Envie de vous
Avec son ambiance de folie on peut le dire, le survival horror est encore en vie ! Merci Ubisoft :)
faire peur, ce ZombiU va vous offrir un gameplay insidieux, qui privilégie la lenteur et la surprise, plutôt que l'action débridée. ZombiU distille du début à la fin, une sensation de stress et de peur, que peu de jeux sont capables d'instaurer. La jouabilité est plutôt bonne, même si on peut regretter que la précision des tirs ne soit pas toujours au point. L'un des points faibles du jeu, c'est que la nouvelle manette de Nintendo à un poids et une taille qui oblige par moment à regarder son écran et donc de quitter du regard l'écran de la télévision, prenant par la même le risque de se faire dévorer. A noter que la difficulté du titre est présente et qu'il vous faudra des nerfs d'acier lors de certains passages. Pour ce qui est de la bande sonore, ici point d'orchestre philharmonique, on reste dans le feutré, l'ambiance colle parfaitement à l'univers globale du jeu. Ici tout est stressant, des bruits de pas, des grognements, des portes qui claquent ou grincent, le bruit de la respiration qui s'emballe lorsque son personnage est en pleine crise de stress. Tout est fait pour que la tension s'installe de la première à la dernière minute. A noter que le jeu offre la possibilité d'avoir la voix du "survivant" sur sa télévision ou sur le gamepad, auquel cas on obtient un filtre type radio. Pour une nouvelle licence, ZombiU nous offre 15 à 20 heures de jeu, en prenant le temps de tout découvrir la première fois. Après en augmentant le challenge et en connaissant l'aventure par cœur, on peut compter moins d'une dizaine d'heures pour le finir à nouveau. Les plus courageux tenteront le mode "survivant", où il n'y aura qu'un avatar de disponible, un "one life" avec en plus une difficulté accrue : un vrai challenge ! Le jeu offre aussi un mode "multi" complètement confus et sans intérêt.



Pour une première, Note
c'est une première de qualité ! ZombiU ne fait pas le sans faute, car son moteur graphique est complètement à la ramasse et ne fait pas honneur à la nouvelle console de Nintendo, son scénario n'est pas à la hauteur de certains titres issus du même univers mais au-delà de ça, le jeu est une vraie bonne surprise. C'est un vrai survival-horror, crasseux, froid, dérangeant, stressant, une véritable immersion dans un monde sans vie, cruel et destructeur. Il ne démérite pas sa note et ce, pour une raison évidente : ZombiU réussit le pari risqué de mettre en place une nouvelle licence sur un line-up qui compte sur ce titre pour attirer les "hardcore gamers". On pourra bien sûr se désespérer que la technique ne soit pas à la hauteur de son univers et de son contenu, mais ce jeu d'Ubisoft nous rappelle qu'un jeu vidéo c'est avant tout une question de ressenti et de fun. Ici on se prend à sursauter dés qu'un rat déclenche le radar, on ressent le stress du survivant poursuivit par une horde de décérébrés affamés de notre chair. L'utilisation du gamepad est complètement différente d'un titre comme Mario : ici elle permet de gérer ses actions avec beaucoup de naturel et laisse présager du meilleur car si les éditeurs jouent le jeu, on pourrait avoir dans les mois à venir des jeux très prometteurs et pourquoi pas révolutionnaires (mais attendons, il ne faut pas s'emballer pour autant). Maintenant avec des graphismes plus soignés et un scénario plus travaillé (et qui nous aurait tenu aux tripes) le jeu aurait été un must have, mais on se retrouve quand même face à une licence pleine d'avenir ou tout du moins elle réouvre les portes du vrai survival-horror, élevé à la dure. Merci Ubisoft !



Les -

  • Le switch de personnage ne provoque aucune affection pour eux
  • Une histoire franchement légère
  • Franchement dur par moments
  • C'est pas bien beau
  • Les +

  • 2 écrans à surveiller... le stress est infernal
  • Le gamepad est vraiment bien usité
  • Une ambiance super flippante !
  • Un bon gameplay


  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI72
    décembre 2012