Super Mario Maker (Wii U)

 





Cliquez pour agrandir

   


Note générale


Sortie du jeu : septembre 2015
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : plate-formes / éditeur de niveaux

Support : 1 iDensity
Version testée : Française
Doublage : -
Textes à l'écran : FR

Multi-joueurs : non (mais partage de créations)
Abréviation : SMK
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 3.2 Millions




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Super Mario Maker








A mon humble avis,
Comme Lunar Magic, mais de façon "officielle" et plus complète (puisqu'offrant 4 jeux), Super Mario Maker est un excellent éditeur de niveaux
le développement de Super Mario Maker est parti d'un constat simple. Sachant que depuis quelques années déjà (notamment depuis Super Mario World sorti en 1990 au Japon) Nintendo développe des outils bien spécifiques pour la création de ses jeux "Super Mario" et devant l'engouement de programmes -non officiels- tels que Lunar Magic (créé par FuSoYa mais ce dernier s'est inspiré des outils originels), et vu qu'ils n'ont aucun contrôle sur ce genre de hacks ou sur cette communauté de créateurs en herbe, Nintendo s'est dit qu'ils allaient faire leur propre logiciel de "game design", faire en sorte que le plus grand nombre se sente dans la peau de Miyamoto-san, créateur de l'emblématique série. Voulant aller plus loin, poussant le concept à un niveau supérieur, Nintendo ne s'est donc pas cantonné aux épisodes 2D, les plus faciles à concevoir et à game-designer, ils ont étendus les sources d'inspiration de ce brave Super Mario bros (paru sur NES en 1985), Super Mario bros 3 (paru sur NES en 1988 sur NES, considéré par beaucoup comme le meilleur opus 8-bits), Super Mario World (paru sur Super NES en 1990, considéré par beaucoup comme le meilleur opus 2D) et enfin New Super Mario bros U (paru sur Wii U en 2012), qui combine les ficelles et le design de New Super Mario bros Wii (paru sur Wii en 2009). Super Mario Maker est donc un jeu de plate-formes mais aussi et surtout un éditeur de niveaux, sorti en septembre 2015 sur Wii U à l'occasion du 30e anniversaire de la série Super Mario. Au fond, il s'agit d'une application permettant aux joueurs de créer et jouer leurs propres niveaux. Premier constat, si vous ne supportez pas le plombier italien, ce jeu ne sera certainement pas le titre de la rédemption. Si vous aimez le plombier et que vous avez une âme de créateur alors ce titre risque d’être le Saint Graal ! Commençons par l'histoire, oui il y en a une (en mode 10 et 100 défis) qui vous proposera une princesse kidnappée et puis... après on s'en fout. Après tout c'est le même scénario bidon depuis 30 ans, qui plus est avec une mise en scène toujours minimaliste, donc ne perdons pas plus de temps sur ce sujet qui n'a aucun intérêt puisque Nintendo n'a jamais fait aucun effort sur ce plan-là. Dans Super Mario Maker, le but est donc devenir un Game Designer amateur mais éclairé, grâce à des outils fantastiquement simple d'utilisation (c'est presque de la création pour les nuls). C'est juste génial, le joueur peut créer un stage, plus ou moins important, rempli, vicieux, sympa, automatique, du shoot-them-up, un niveau sous-marin, changer de personnage... tout est possible.





Au fur
Lors de nos créations, on n'est pas limité par la puissance de la console d'origine. On peut donc abuser sur le nombre de sprites :)
et a mesure du temps, le contenu se développe et votre imagination peut se lâcher, avec une cinquantaine d'éléments tous issus de l'univers de notre plombier, plus 4 univers qui vous permettront de créer des niveaux depuis le premier Mario jusqu'au design du dernier. Ils vont vous permettre de libérer votre imagination, en plus les éléments rajoutés réagissent différemment suivant l'environnement, et il est possible de conjuguer des environnements entre eux et donc d'ouvrir des perspectives de folie. En clair Super Mario Maker offre le rêve de beaucoup : se prendre pour un développeur de jeux ! Alors bien sûr il faut de la patience (avec Lunar Magic, iiYama a mis 5 ans à créer son Super Mario World : The Other Quest... c'est dire le temps que ça prend), certains niveaux demandent plusieurs heures pour être élaborer, surtout si vous vous accrochez à obtenir des niveaux détaillés et exempts de bugs visuels, plus encore si vous voulez créer de véritable labyrinthes et/ou des pièges qui nécessitent l'utilisation de la physique et de réactions bien spécifiques de certains blocs ou ennemis. Cependant ne soyez pas inquiets, il est également possible de créer des niveaux tout simples en quelques minutes, l'utilisation de la "Mablette" étant un régal d'ergonomie et de simplicité. Il est possible de construire ses niveaux tout en regardant un autre programme. Mais si vous voulez vous faire remarquer et noté d'une étoile, et/ou obtenir un commentaire sympathique, il vaut mieux prendre son temps. Car oui, à l'image de littleBIGplanet, on peut partager ses créations grâce à Internet. Pour espérer apparaître dans les premiers il faudra être extrêmement créatif, voir un peu fou-fou, éviter les pièges absurdes et les difficultés abusives, et n'oubliez pas que la simplicité engendre souvent des niveaux incroyables et vous permets d'appréhender au mieux la structure du titre. D'ailleurs n'oubliez pas de tester régulièrement votre réalisation, au fur et à mesure de son avancement, car cela vous évitera des déconvenues. De plus pour les vicieux, oubliez le coup du niveau impossible à franchir car pour le mettre à disposition sur le réseau, il faut l'avoir fini au moins une fois (merci Nintendo).





Quant à
Même si les épisodes 2D gardent tout leur charme, c'est évidemment les niveaux créés avec New Super Mario bros U qui seront les plus jolis
la partie purement technique du titre, sachez qu'on retrouve agréablement les designs des jeux à game-designer. Evidemment Super Mario bros 1 et 3 restent des jeux 8-bits, Super Mario World est un jeu 16-bits, donc les décors et les sprites restent relativement simples (et pixellisés !). Pour ce qui est du design de New Super Mario bros U, avec sa réalisation de 8e génération et ses graphismes en 3D bien lisses, forcément c'est déjà nettement plus joli, même si la 2D gardera à jamais un charme indéniable. Autre détail, sachez aussi que vous ne serez pas limité aux capacités des machines d'origine. Comprennez par là qu'une NES n'était capable de gérer qu'une poignée de sprites dans des décors très simplistes, mais dans Super Mario Maker, cette limitation est abolie et vous pourrez abuser de certains objets ou ennemis, ce qui aurait été impossible avec une simple "émulation" de la console. Enfin on retrouve naturellement les musiques des jeux originels, mais aussi de nouvelles compositions, notamment pour les univers qui ne faisaient pas partie des jeux en question (comme par exemple la maison hantée pour le premier Super Mario bros). Les musiques et les bruitages sont donc ancrés dans l'univers de Mario donc si vous les aimez, c'est du tout bon. Seul bémol finalement, si dans Lunar Magic il est plus ou moins facile d'implanter de nouvelles musiques (pour créer par exemple, un level issu de Mega Man X, musiques et graphismes compris) ici le programme est fermé. Nintendo offre diverses mises à jour de son jeu depuis sa sortie, ce qui inclut des décors, des bruitages, des sprites, des musiques... cependant vous ne ferez rien "rentrer" de l'extérieur. Super Mario Maker est un logiciel "fermé" et propriétaire, donc vous ne pourrez jamais bidouiller le code source. On vous propose de créer des niveaux, dans les limitations que nous impose Nintendo, même si avouons-le, on peut déjà faire pratiquement tout ce qu'on veut.



Que penser de Note
ce Super Mario Maker ? Car c'est un fait, depuis quelques années la licence des Super Mario perd de la vitesse (même si ce n'est rien en comparaison de la chute vertigineuse de Sonic). Et bien dites-vous que celui-ci est juste fantastique !! Au lieu de nous livrer un simple jeu de plate-formes qui finalement peine à renouveler sa formule, Nintendo nous propose de devenir Gamer Designer, à l'image de Shigeru Miyamoto, l'idole de bien des joueurs. Proposant une sorte de Lunar Magic boosté, vous allez pouvoir créer des niveaux qui n'auront de limites que votre imagination. Avec son background et ses sprites issus de Super Mario bros 1 et 3, Super Mario World et New Super Mario bros U, il y a de quoi faire et de varier les plaisirs. Maintenant c'est sûr, certains pourront être déçus par certains manques. En effet, certains titres majeurs de la licence sont étrangement absents tels que Super Mario bros 2 (même si ses origines issues de Yume Kojo : Doki Doki Panic auraient peut-être compliqué la chose), Yoshi's Island, Super Princess Peach ou encore les excellentes versions Game Boy telles que Super Mario Land 2. De même, on regrette un peu que les jeux d'origine ne soient inclus (pour mieux les vendre sur l'eShop) et que les vieilles versions NES ne profitent pas des graphismes remasterisées de Super Mario All-Stars. D'ailleurs, je suppose que c'est dans un souci de simplicité de création que les versions 3D ont été volontairement mises de côté, pourtant je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'un Super Mario 64 ou un Super Mario Galaxy à développer soi-même, aurait été génial (mais un brin complexe à mettre en place, je le conçois). Il n'empêche que Super Mario Maker est un magnifique logiciel de création, avec un contenu énorme et si vous avez l'étincelle créative ainsi que le temps nécessaire à faire les choses en grand, alors vous allez pouvoir créer un Super Mario à votre image. Car tout (ou presque) est possible ! Créer des labyrinthes complexes, des pièges retors, utiliser la physique des objets et des ennemis pour créer des réactions en chaine, faire ce que Nintendo n'a jamais osé implanter dans ses jeux... les possibilités sont presque infinies. De plus vous pourrez partager en ligne vos créations et de votre côté, vous pourrez jouer/tester les élaborations des autres. Au vu du nombre de créations de la communauté et des guests (tels que Michel Ancel, Koji Igarashi, Tim Rogers et Derek Yu), on peut penser que ce jeu n'est pas prêt de s’arrêter et qu'avec un peu de chance, de nouveaux créateurs de génie vont immerger. En clair Super Mario Maker est un peu l'épisode ultime pour les amoureux de la licence, car si Nintendo peine à se renouveler, maintenant c'est vous qui avez les commandes de vos propres épisodes, vous pouvez confronter vos réalisations et profiter d'un contenu qui, à l'heure actuelle, est presque inépuisable (il vous faudrait au moins 10 ans pour tester toutes les créations disponibles !).

Maintenant on croise les doigts bien forts car malgré le quasi abandon du support Wii U au profit de la future NX, on espère un jour voir apparaitre le même jeu/logiciel avec la licence Zelda. Imaginez un peu ce que donnerait un "Legend of Zelda Maker", qui reprendrait les Zelda 1 et 2, Link's Awekening, A Link to the Past, The Minish Cap, Oracle of Ages/Seasons et soyons fous, les épisodes Phantom Hourglass et Spirit Tracks dont les gameplays sont restés en 2D. Le rêve... En attendant ça existe déjà pour Mario et pour les créateurs en herbe, c'est déjà un très très lourd.



Les -

  • Pas de multi-joueurs ! Un comble pour un Mario :/
  • Il manque beaucoup d'épisodes (2D) majeurs
  • Les jeux d'origine ne sont pas inclus
  • Pas de checkpoints
  • Les +

  • Tous les Amiibos sont compatibles avec le mode 8-bits (mais ils n'apportent rien)
  • Obligation de finir son niveau avant de l'envoyer en ligne (ça évite les abus)
  • Le mini-jeu caché qui rappelle aux bons souvenirs de Mario Paint
  • 4 grands épisodes de Super Mario à créer soi-même
  • Un éditeur de niveaux accessible et complet
  • Possibilités de création quasi infinies !


  • Test réalisé par Puffmagicd & iiYama

    Lire l'article original sur CHISHIKI 72
    aout 2016