Mario Kart 8 (WiiU)

 





Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : mai 2014
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : courses

Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 1 iDensity
Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs en local + 12 joueurs online
Abréviation : MK8
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 2.5 Millions


Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Mario Kart 8








Tout le monde l'attendait
Mario Kart 8 est sans doute le plus beau jeu de la console ! Un régal pour les yeux : )
et le voici enfin, le messie. Ce nouveau jeu sur Wii U est un espoir pour cette console moribonde, de pouvoir trouver un second souffle (ou au moins un premier souffle car elle en a jamais véritablement eu). Je ne suis pas spécialement fan de l'ensemble des Mario et pourtant globalement sur tous les titres sortis, j'ai dû en avoir au moins 5 Mario Kart, que j'ai toujours apprécié, essentiellement pour les quelques parties entre copains assis sur un canapé avec une pizza sur le coin de la table. Nous ne recherchions jamais le challenge mais plutôt le fun, le coup vicieux qui vous fait hurler à 3m de l'arrivée, le copain mort de rire qui vous aura fait perdre tous vos moyens et passe devant vous, juste devant le drapeau à damier. Bref cette licence est un pur moment de plaisir pourvu qu'on accepte l'idée de tout simplement l'acheter non pas pour son réalisme, mais bien pour sa conduite folle, ces innovations plus ou moins nombreuses suivant les épisodes, et souvent des réalisations hors normes (pour leur support respectif, entendons-nous). C'est donc avec une certaine impatience que j'attendais cet épisode de Mario Kart, car il est, à coup sûr, l'unique moyen pour la Wii U de se relancer face à ses concurrents. En effet ses concurrentes ont vendu beaucoup plus de consoles et cela en beaucoup moins de temps, mais cette nouvelle génération de machines a le même défaut que la Wii U : lors de son démarrage aucun jeu n'a été véritablement à la hauteur de leurs prétentions next-gen (bien qu'en y réfléchissant, c'est un peu le cas à chaque génération non ?). Ici nous attendions au moins tout ce qu'avait déjà la Wii U, un jeu qui envoie du lourd visuellement, tout en conservant un fun indéniable d'un point de vue du gameplay. Si possible quelques nouveautés assez sympathiques, mais quoi qu'il arrive la possibilité, la plus importante, était de pouvoir bien sûr affronter ses amis voir peut-être même de pouvoir jouer en ligne, le tout la bave aux lèvres, le rictus sur le visage en entendant arriver une carapace bleue synonyme d'une crise cardiaque imminente. Je ne vous fais pas l'affront de vous décrire l'histoire, vous vous rendez bien compte que sur ce type de jeux il n'existe aucune trame scénaristique. Il vaut mieux rester basique et considérer que cette licence doit rester un jeu de courses. Maintenant pourquoi ne pas imaginer un jour un Mario Kart avec une petite histoire, pourquoi pas une princesse qui aurait été enlevée ? Non ça c'est déjà vu et revu 1000 fois…


Graphiquement on peut
Le gameplay reste toujours aussi fun et quelques nouveautés viennent agrémenter le tout
dire sans hésiter ce jeu est juste magnifique. On avait déjà dit que Donkey Kong était un jeu exceptionnellement beau sur Wii U, mais ce Mario Kart enterre tout ce que nous pouvions espérer. Qu'elle que soit la génération, Mario Kart a toujours fait un effort majeur sur les graphismes. On se retrouve donc avec un univers somptueux, des couleurs éclatantes et une multitude de détails qui rendent ces circuits vivants. On s'émerveille tout au long des tracés qu'on redécouvre et ce malgré après plusieurs courses sur le même circuit, on continue à découvrir de nouvelles choses. Je prendrai l'exemple des effets de lumière ou d'éclairage (comme les phares des véhicules qui s'allument dans un tunnel). Le plus fort c'est que le jeu tourne en 60 images par seconde. Ca descend à 30 images par seconde lorsque l'on joue à trois ou quatre alors, bien sûr certains diront que c'est anormal, pour ma part je n'ai pas vu véritablement de conséquence grave lors de mes courses entres potes. On peut jouer sur le Net mais moi je prends plus de plaisir à faire des parties entre copains, sur un canapé. Et puis croyez-moi, à tous les réfractaires de la Wii U, dès que je leurs mets un pad dans les mains pour jouer à Mario Kart 8, ils ont la banane en sortant de la première course, ce qui fait plaisir à voir. Ce 8e opus compte 32 circuits, 16 nouveaux et 16 recyclés. Les vieux tracés proviennent d'anciennes versions sur console de salon (N64, GameCube…) ou portable (Nintendo DS). Ils ont été restaurés et améliorés afin d'avoir un rendu aussi exigeant que les nouveaux circuits. Maintenant, il faut être complètement honnête, certains circuits (neufs et anciens) ne m'ont pas spécialement marqués, quand d'autres circuits sont carrément époustouflants. On se retrouve véritablement face un dilemme : c'est soit regarder les décors, soit se concentrer sur la conduite. Pour ma part ayant un seul neurone, je ne peux que me concentrer sur la conduite et je profite des parties de mes potes pour essayer de voir tout ce que cache le jeu. Mario Kart 8 est assez complet dans l'ensemble, on commence donc sur le solo qui propose 8 coupes, composées de moitié par les nouveaux circuits, et pour autre moitié par les anciens circuits. Il y a toujours les catégories 50, 100 et 150cc.


Je dois bien
La bande son est de grande qualité
avouer que pour le moment, les 50cc et 100cc me paraissent légèrement plus simples que ce qui existait dans les versions précédentes, maintenant je ne suis pas suffisamment spécialisé dans les Mario Kart pour garantir la chose mais il me semble que c'est un petit peu plus accessible qu'auparavant. Pour les 150cc, il faut éviter la moindre faute car même si l'IA des pilotes adverses n'est pas spécialement très folichonne, il faut avouer qu'en 150cc ils ont tendance à vous serrer, et à "téter" la roue, essayant de provoquer la moindre faute, le moindre faux pas de votre part, vous faisant ainsi perdre de façon implacable les premières places. Le titre propose comme d'habitude des circuits fermés mais aussi des circuits que l'on va dire "en ligne droite" comme celui de la descente givrée qui n'est ni plus ni moins que la descente d'une montagne de son sommet jusqu'à la station. C'est une assez bonne idée maintenant cela ne révolutionne rien. En plein jeu c'est un joyeux bordel, toujours aussi fun. Le fait de devoir poursuivre, et/ou d'échapper à ses poursuivants le tout armé de boomerangs, de carapaces (vertes, rouges, bleues) et autres joyeusetés offensives et défensives est juste toujours aussi bon (quelques nouveaux items relances vraiment le fun, je vous laisse les découvrir). Comment ne pas être mort de rire face à ses potes qui prient pour obtenir parmi les items un de ceux capable de tenir tête à la carapace bleue. Mario Kart Wii m'avait dégoûté de la licence (car le jeu piquait les yeux et était largement déséquilibré), je n'avais vraiment pas envie d'y jouer à l'époque mais un ami était venu avec. Heureusement, Mario Kart 7 sur 3DS m'avait laissé une lueur d'espoir pour la suite de la licence même si le fun des épisodes N64, DS et autres n'étaient plus tout à fait présents. Et donc ce 8e opus était pour moi décisif pour la suite... On retrouve dans cet épisode d'autres caractéristiques des Mario Kart précédents, la possibilité de modifier complètement son Kart (du châssis, en passant par les roues et en passant par le deltaplane tout est modifiable). Il existe aussi un nombre assez conséquent de pilotes divers et variés à débloquer mais techniquement je ne vois pas trop l'intérêt d'avoir mis certains pilotes qui se ressemblent (recyclage de skins avec diverses couleurs) mais bon cela donne quand même un petit plus.


Le jeu offre
Le contenu est moins riche que dans les précédents épisodes... mais reste très correct
tout de même ses propres nouveautés : en effet on pourra faire appel à certains passages qui utilisent l'anti-gravité pour passer sur les côtés ou en hauteur. Le gros avantage c'est que la caméra suit le pilote de façon active, on se retrouve donc dans des situations alambiquées qui auraient pu provoquer une illisibilité complète. Autres petites nouveautés : le fait que les chutes ne soit plus complètement pénalisantes. En effet vous serez remis plus rapidement en jeu. Un élément qui revient en force, ce sont les pièces. En effet il faudra atteindre rapidement la limite de 10 pièces pour pouvoir bénéficier de la totalité de sa vitesse. Donc perdre des pièces sera synonyme de perte de puissance. Il faudra donc être très stratégique et quelques fois savoir très légèrement ralentir pour récupérer les 2 ou 3 pièces manquantes afin d'avoir un maximum de capacités lorsque le besoin se fera sentir. La durée de vie est incalculable, en effet un Mario Kart se joue à l'affectif, on ne peut pas déterminer à l'avance ce qui vous fera passer du temps dessus : est-ce l'aspect compétitif, les graphismes, ou tout simplement le fait de se taper une petite barre de rire entre amis… tout ceci est difficilement définissable. Dans tous les cas le fait d'avoir la possibilité de jouer en ligne est un plus certain, même si pour ma part, et je reste persuadé ce type de jeux se joue vraiment autour d'un verre de Coca et entre amis sur un canapé. Je mettrai cependant à bémol sur le gameplay car il faut être honnête il existe un mode ballon, ce mode est complètement loupé et inutile. Alors oui j'aime ce jeu mais véritablement là c'est du remplissage bas de gamme. Ce Mario Kart propose de collectionner des tampons (l'intérêt est certes limité), débloquer des éléments type custom de véhicule et des pilotes à débloquer. Enfin terminons par la bande-son qui, sans paraître pour un fan boy, est excellente. On retrouve beaucoup de musiques réorchestrées à partir des musiques originales des autres Mario Kart et c'est un véritable plaisir. On ne peut pas enlever cela au jeu, si les graphismes sont soignés, la bande-son est au diapason. On a véritablement envie de se faire une partie à la fois pour s'éclater les rétines et les tympans.



Ce Mario Kart Note
n'est pas le meilleur de la série (selon moi) mais il fait parti de mon tiercé gagnant. Il est pour moi véritablement le renouveau, et peut-être même le sauveur d'une Wii U qui a grandement besoin de titres qui font vendre des consoles. Je dois avouer que j'aime beaucoup cette console or comme à l'époque de la Nintendo 64, c'est Nintendo qui va au charbon et qui nous sort ses licences en mettant le paquet dessus. On aurait pu imaginer un Mario Kart plus classique, et cela aurait peut-être déjà suffi à donner un certain engouement à la machine, mais là, véritablement ce Mario Kart ne peut que combler les pros du pad comme les néophytes. Comment ne pas avoir envie de posséder une Wii U lorsque l'on voit dans certains magasins tourner ce jeu qui est d'une beauté incroyable et qui démontre que sous le capot, cette petite console qui est très loin d'un point de vue technique de ces concurrentes, peut nous proposer des jeux de qualité. Ce nouvel opus est convivial, addictif, avec une bande sonore qui est entêtante et surtout un fun lié à un gameplay à la fois simple et efficace, qui le rendent incontournable. Vous l'aurez compris je suis plus qu'enthousiaste, je m'amuse sur ce titre (et c'est rare en ce moment). Si vous avez des doutes, allez en magasin le tester ! Bien qu'il ne soit pas parfait (la durée de vie en solo - léger manque de fluidité à 4 - modes un peu fades), ce jeu démontre que la Wii U a sa place aux côté de ses concurrentes next-gen pour compléter ses expériences vidéo-ludique.



Les -

  • Le contenu se débloque trop vite
  • Baisse du framerate à plusieurs
  • Gamepad sous-exploité
  • Un casting recyclé
  • IA perfectible
  • Les +

  • Jouable en local comme en ligne
  • Un peu plus accessible qu'avant
  • Une réalisation magnifique
  • Les carapaces bleues :D
  • Bande-son de qualité
  • Toujours aussi fun !


  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI 72
    juillet 2014