Xenoblade Chronicles (Wii)

 








Note générale


Sortie du jeu : aout 2011
Développeur : Monolith Soft
Editeur : Nintendo
Genre : RPG

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : JAP ou US (au choix)
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Monado : Beginning of the World
Prix au lancement : 50€
Score des ventes : 860.000



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Xenoblade Chronicles








Au commencement
L'histoire de Xenoblade est particulièrement prenante
de l'univers de Xenoblade Chronicles, deux dieux s'affrontaient (Bionis et Mékonis) dans un combat titanesque. Le combat fût si violent que les ces dieux finirent par se figer sous la violence de leurs coups respectifs. De leur affrontement est née la vie, les Homz qui survivent sur Bionis à une guerre destructrice initiée par les machines vivant sur Mékonis. Seule la puissance de l'épée Monado pourrait sauver les Homz d'une disparition totale si celle-ci est utilisée par l'élu. Shulk (un jeune garçon de Bionis) sera peut-être celui-ci, à condition qu'il réussisse à mettre à jour le secret de cette lame légendaire qui semble avoir de nombreux pouvoirs dont celui de voir des bribes de l'avenir. Mais est-il vraiment l'élu et que se cache derrière cette guerre avec les machines... Xenoblade Chronicles est un RPG, son scénario est incroyable, car si l'histoire semble traditionnelle, les rebondissements et les ramifications eux, sont passionnants. Tout au long du jeu, chaque détail, chaque interaction avec les personnages principaux permet de s'immerger un peu plus dans l'univers proposé. Techniquement, ce jeu pousse la Wii dans ces derniers retranchements : c'est très beau (pour de la Wii), même si le jeu aurait mérité d'être en HD pour en faire la référence ultime du RPG. L'univers est incroyablement vaste, chaque décor s'étend à perte de vue et souvent sur plusieurs étages. Il y avait longtemps qu'un RPG ne m'avait donné une telle sensation de liberté. Seuls les personnages (dont les PNJs) ont un graphisme légèrement inférieur à la qualité globale du soft. D'ailleurs, le monde de Xenoblade est plein de vie, les environnements sont diverses et variés (attention quand même ils ne sont pas tous de qualité identique, certains sont hélas ternes). Vous l'aurez compris, Xenoblade Chronicles est un RPG classique (vous pouvez aussi comprendre un RPG "japonais" ou J-RPG) comprenant moult combats, quêtes annexes, développement des personnages, création de GEMS, équipements... bref avec une grosse durée de vie.


Les combats
A part quelques rares fausses notes, le jeu est une réussite à tous les niveaux
sont gérés en temps réels, obligeant le joueur à gérer stratégiquement les affrontements, car les coups portés aux bons endroits et au bon moment permettront des enchainements qui peuvent modifier l'issus d'un combat, de même que certains sorts seront à utiliser à bon escient. Le leveling est obligatoire comme dans tous les RPG, sinon les combats deviennent difficiles, voir impossibles face à certains ennemis. L'équipement et les Gems sont nombreux, très nombreux, voir trop. Le jeu a un défaut rarement vu, il est trop généreux, entre un stock d'équipement et de Gems pouvant atteindre entre 3 et 10 pages, on peut (avec un manque de rigueur ou d'habitude) vite ce perdre et louper une optimisation intéressante. Mais on ne va quand même pas se plaindre de cette légère gêne face à ce jeu qui propose une trame principale longue et passionnante, des quêtes annexes très nombreuses. Niveau prise en mains, seule une caméra capricieuse sur les combats multi-ennemis pourrait être légèrement handicapante sur le gameplay, mais là aussi, une fois habitué ça se gère sans difficulté. La musique du jeu est superbe, on retrouve des thèmes épiques, des musiques classiques de toute beauté et on ne vous gâchera pas la joie de découvrir la dernière musique qui sublime vraiment la fin du jeu. Elles ont été composées par Yoko Shimomura (Kingdom Hearts) et Manami Kiyota (Mahoroba Final Fantasy Song Book) pour l'une des meilleurs OST de ces dix dernières années. D'ailleurs le club Nintendo a offert lors de la saisie du code Pin du jeu, un OST de 12 titres qui permet de profiter pleinement de ces musiques enchanteresses. Le doublage est paramétrables en anglais ou japonais (le japonais donnant un plus au jeu, on vous le recommande) et sous-titré en français.



Xenoblade Chronicles Note
est sans conteste le RPG de 2011, il est même certainement le meilleur RPG depuis plusieurs années. Il n'est pas uniquement réservé aux habitués, en effet le fait de réapparaitre non loin de l'action précédente, évite aux néophytes les crises de nerfs que certains titres du genre peuvent provoquer. De même, la téléportation sur des points déjà trouvés, évite la lassitude. L'histoire et la musique nous plongent dans un univers incroyable, durant une centaine d'heures voir plus grâce à un "new game +". Xenoblade Chronicles démontre s'il y en avait encore besoin, que le RPG a encore de beaux jours devant lui, pour peu que les studios s'investissent avec autant de passion que sur celui-ci. Il est donc un jeu Wii absolument indispensable.



Les -

  • Quelques soucis de caméra
    et de prise en mains
  • Inventaire foutoir
  • Les +

  • Un "vrai" RPG à l'ancienne
  • Une histoire prenante
  • Grosse durée de vie
  • Super beau !

  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI72
    avril 2012