Wii Sports Resort (Wii)

 








Note générale


Sortie du jeu : juillet 2009
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : compilation de mini-jeux

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Multi-joueurs : 4 joueurs
Abréviation : WSR
Titre alternatif : Wii Sports 2 - Wii Sports Beach
Prix au lancement : 50€ (bundle avec un MotionPlus)
Score des ventes : 32.4 Millions





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Wii Sports Resort








Tout le monde
12 jeux, pas tous nouveaux, pas tous interressants
le sait désormais, la Wiimote et sa reconnaissance de mouvement, c'est du vent ! C'est à la fois imprécis et pas forcément agréable à se servir. C'est un point de vue, j'assume. Si le pointage est une grande réussite, face aux nombreuses critiques et après l'effet de surprise, Nintendo se devait d'arranger cet épineux problème. Voilà pourquoi le Wii MotionPlus a été dévoilé en juillet 2008, comme étant le gros palliatif aux problèmes de détection. En plus des accéléromètres de la Wiimote, le MotionPlus apporte un capteur gyroscopique qui mesure la vitesse de rotation par rapport à un référentiel inertiel, suivant un ou plusieurs axes. Le résultat est sans appel : les mouvements sont plus fidèlement retranscrits à l'écran et surtout c'est plus réactif (la détection se fait en temps réel et non une fois le mouvement accompli). Dommage par contre que Nintendo ne tienne pas ses promesses (on est habitués) puisque cet accessoire ne sera finalement pas rétro-compatible avec les anciens jeux comme c'était initialement annoncé (faut dire que la Wii est rarement connecté au Net, d'où certaines complications pour récupérer les patches). Un peu partout dans le monde, le MotionPlus est vendu en bundle avec Wii Sports Resort, la suite du jeu le plus vendu du monde. Et oui, Wii Sports a bel et bien dépassé le "grand master" des ventes qu'était Super Mario Bros sur NES avec plus de 80 millions de ventes (!!!) contre 40 millions pour le plombier (le fait que le jeu soit vendu en bundle avec la console dans presque tous les pays, l'a forcément aidé). La pression est donc énorme pour Nintendo car détrôner le numéro 1 des ventes ne sera pas facile. Et la première chose qui choque lorsqu'on lance Wii Sports Resort, c'est qu'on a droit à une vidéo explicative et en Français, pour bien comprendre comment connecter le "sucre additif" à sa télécommande. Et là, on sent bien que Nintendo nous prend pour des débiles profonds.




Le Wii MotionPlus


Allons,
La qualité et le fun est très variable d'un jeu à l'autre
comment voulez-vous galérer à brancher un accessoire aussi simple ? Bon, on reste calme, une fois qu'on s'est fait bien prendre pour des neuneus, on lance le jeu et on découvre qu'on a à disposition 12 mini-jeux, pas tous nouveaux, pas tous intéressants. Avant de commencer à jouer, Wii Sports Resort nous demande d'initialiser notre Wiimote, la face posée contre le sol ou sur une table. Etrange, pourquoi pas à l'endroit ? D'ailleurs la procédure sera à reproduire chaque fois qu'on branche ou débranche le Nunchuck, qui est obligatoire selon la discipline. Sur certains jeux, une fois le mode classique achevé, on débloquera de nouveaux modes, voire même de nouveaux niveaux. Pour chaque jeu, on peut aussi accomplir divers objectifs, ce qui remplace habilement les épreuves au score. Il est toujours possible de jouer à plusieurs avec une seule momote mais d'un point de vue global, Wii Sports Resort est bien trop proche de son prédécesseur. Par exemple il n'y a pas d'options (ça aurait été pratique pour couper ces musiques insipides ou pour désactiver ces pénibles et inutiles replay), les graphismes sont clairement en dessous des standards de la machine (même si pour ce type de jeux, ce n'est pas bien important) et les spectateurs ressemblent toujours à des culbutos. Bon point quand même pour certaines épreuves où les graphismes restent agréables (Wakeboard, jet-ski ou golf) et les Mii qui s'affrontent, sont un peu moins ridicules. Voyons maintenant quelques détails sur chaque jeu.


  • Sabre : on affronte en duel un adversaire, façon kendo. La détection des mouvements est plutôt bonne mais le gameplay est à coucher dehors. Il est possible de mettre son opposant hors piste en 3 coups seulement, la meilleure technique étant de secouer énergiquement sa Wiimote pour que ça marche. Résultat, au bout de 5 minutes on abandonne toute stratégie et on bourrine. C'est sans intérêt. Le mode "seul contre tous" est une variante à la rigueur plus utile.

  • Wakeboard : tracté par un bateau et posé sur une planche, le but est de se servir des vagues pour réaliser des sauts. Plus on enchaîne de combos et plus ça va vite. Pas de mode déblocable et un gameplay vite lassant.

  • Frisbee : avec l'un des objets préférés des plagistes, il faut réaliser un lancé précis et à l'occasion crever des ballons. Si vous le trouvez trop classique, le frisbee golf (un mode à débloquer) est pas contre assez génial. Au lieu des balles et des clubs, on jette son disque, les règles du golf étant toujours en vigueur. Vraiment sympa.

  • Tir à l'arc : sympathique discipline qui est loin de demander la concentration du jeu original, c'est assez précis et bien fait pour se laisser entraîner dans de véritables compétitions. Le jeu gère bien la perte de force dû à la distance et les décalages dû au vent. Quasiment passionnant.

  • Basket-ball : vraiment sans plus, il suffit de jeter des ballons en vue de mettre des paniers. C'est pas spécialement bien fait (les feux d'artifices à chaque jet réussis sont vraiment de trop) et ça fatigue le poignet.

  • Tennis de table : digne remplaçant du tennis de Wii Sports, le ping-pong assure le divertissement. L'interprétation des mouvements est fluide, précise et même si c'est largement assisté, on passe un très bon moment. Bon point aussi pour le mode versus en splitté vertical, plus lisible que l'ancien plein écran.

  • Golf : version améliorée du golf de Wii Sports, la détection fait ici des merveilles. Le jeu interprète les vrilles du poignet, les effets de balle et les inclinaisons. On peut avoir une vue schématisée des reliefs et en plus des parcours classiques, on dispose de 3 nouveaux circuits. Assurément l'un des 2 meilleurs jeux (avec le bowling) de la compilation.

  • Bowling : classique parmi les classiques, le bowling fait son grand retour. Il était sans réfléchir le seul jeu valable de la précédente version, et il nous revient presque inchangé. Faut dire qu'à part une meilleure détection des mouvements, il n'avait pas besoin de grand-chose. Quelques nouveaux modes de jeux plus pimentés auraient quand même été les bienvenus.

  • Jet-ski : il parait que ce sympathique mini-jeu aurait été développé par l'ancienne équipe en charge de Wave Race 64 (sorti sur Nintendo 64 en 1996). Ca expliquerait que, malgré quelques maladresses, le jeu soit si sympa. La précision est bonne, les graphismes sont agréables et les épreuves, à base de courses avec checkpoints et temps limité, sont sympas.

  • Canoë-kayak : sans doute le pire jeu du disque. La détection est une horreur, ce qui rend la moindre épreuve très fastidieuse. A éviter…

  • Cyclisme : pareil que précédemment, c'est défoulant, crevant même, mais le gameplay est bordélique et la détection est catastrophique. L'un des pires jeux de la compilation.

  • Jeux aériens : lors d'une épreuve de saut en parachute, on doit relier le plus de monde possible pour faire une photo (plus il y a de monde, plus on gagne de points). C'est sympa 5 minutes et puis on passe à autre chose.

  • Si on recompte bien,
    Il va s'en vendre des camions même si ce n'est pas totalement justifié. Depuis que la Wii existe, le jeu vidéo se perd puisqu'un Wii Fit se vend plus que les "vrais jeux"
    on garde sous le coude l'inépuisable bowling, le golf et le tennis de table. Si jamais on n'est pas trop difficile, on peut aussi se mettre de côté le frisbee-golf et le tir à l'arc. Pour le reste, soit ça n'a aucun intérêt, soit c'est vite lassant. Le résultat est donc très mitigé et lorsque je vois des magasines, que je croyais sérieux (comme Jeux Vidéo Magasine) mettre à Wii Sports Resort la note invraisemblable de 18/20, je me dis que soit le pot de vin venu tout droit de Nintendo était sacrément copieux, soit il faut qu'ils arrêtent l'alcool !! Comment peut-on coller une telle note à un jeu pareil ? Wii Sports Resort n'est pas un mauvais titre, mais comme son prédécesseur, il ne peut pas être considéré comme un hit, puisque ce n'est même pas un vrai jeu. Sorte de démo technique très évoluée du MotionPlus, c'est vrai que l'add-on/gadget est assez précis. Ca c'est la bonne nouvelle mais il faut être réaliste, les graphismes sont sommaires, les musiques sont banales, les voix sont restées en Anglais (pour le peu qu'il y en a, Nintendo aurait pu faire l'effort de les doubler), nos Mii ressemblent encore à des Playmobil animés comme des patotes de plastique et sur 12 jeux, il y en a 3 de bons auxquels on peut en ajouter encore 2 à 3 de sympas derrière. Selon moi, un titre qui mérite 18/20 est un jeu au bord de la perfection et Wii Sports Resort est loin de l'atteindre. En plus, chez Nintendo on n'est pas gonflés. Nous faire payer les défauts de conception d'une Wiimote au prix fort, c'est assez osé. Car si vous démontez une Wiimote, vous comprendrez de suite que son prix de vente est une énorme arnaque (il n'y a presque rien dedans !). Et je suis sûr que si on démonte un MotionPlus, ce sera la même histoire : 2~3 composants, le gyroscope et basta. Nintendo prend vraiment ses joueurs pour des vaches à lait...



    Wii Sports Resort Note
    est un achat valable, même si on possède déjà l'ancienne version, parce qu'il se révèle plus précis et mieux fini dans les disciplines qu'il (re)propose (golf, bowling, tennis). Seulement le tarif de 50€, même en bundle, me semble excessif pour un jeu qui a dû suscité 6 mois (peut-être 9) de développement. Avec ses 80 millions de vente et une machine qui baisse de prix au bout de 3 ans seulement (alors que la Wii n'est autre qu'une GameCube faussement améliorée, donc la recherche et le développement n'ont pas dû coûter bien cher), Nintendo prend ses fans pour des pigeons (et après on se demande pourquoi j'essaie toujours de boycotter cette machine...). Bref, dans le contexte du jeu lui-même, Wii Sports Resort est sympa mais reste encore trop classique et ne propose pas assez de bons jeux pour mériter une note plus ample. N'empêche qu'il animera encore quelques belles soirées entre amis, sans doute parce que lui aussi, est promu à un bel avenir... pas forcément mérité.



    Test réalisé par iiYama

    novembre 2009