House of the Dead 2&3 (Wii)

 








Note générale


Sortie du jeu : mars 2008
Développeur : SEGA (AM2)
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : shooter

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR/US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : HOTD 2 & 3
Prix au lancement : 40€
Score des ventes : 1.42 Millions


House of the Dead 2 est aussi disponible sur :



House of the Dead 3 est aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The House of the Dead

2 & 3 Return


La série des House of the Dead est née en 1996 sur Arcade. Le succès de Resident Evil faisant des émules et les films de monstres et autres zombies revenant à la mode, SEGA a senti le bon filon en adaptant le concept aussi simple et usé du shooter (tel que Virtua Cop) pour le transposer dans un univers horrifique. Véritable succès pour SEGA, qui accumulait les médailles à l'époque, l'épisode 2 est sorti 2 ans plus tard et le 3 en 2003 (7 ans après l'épisode 2 !). Véritable aubaine pour Nintendo qui, pour une poignée Yens, a développé une console facile à programmer car elle reprend tout l'hardware de la GameCube (ils sont fainéants chez Nintendo) auquel ils ont ajoutés la Wiimote, seule véritable nouveauté de cette machine techniquement arriériste. Et depuis sa sortie, Nintendo (comme tous les éditeurs tiers), s'en donne à coeur joie à recycler leurs jeux. A grand coup de compilations ou même d'adaptations faciles (Resident Evil 4, Pikmin...), la firme Japonaise va même jusqu'à nous matraquer de pubs pour des jeux sortis il y a bientôt 2 ans de ça. Revenons à notre sujet avec une nouvelle pièce au dossier, SEGA nous sort aujourd'hui la maigre compilation des House of the Dead 2 et 3. Si on peut à la rigueur comprendre qu'ils ne veuillent pas intégrer House the Dead 4, bien trop beau pour les maigres capacités de la console, on se demande en revanche pourquoi il manque le tout premier opus...


_____________________________________________________________________________
The House of the Dead 2


1998

En l'an 2000,
Aïe, HOTD2 vieillit. On se croirait presque sur un jeu PSone
2 ans après les événements de The House of the Dead, l'agence internationale secrète, l'AMS, a lancée une recherche sur les causes de l'incident du manoir du docteur Curien, afin d'empêcher dans le futur, une catastrophe semblable. Cependant, des évènements étranges ont eu lieu dans la ville de Venise où un agent du gouvernement, « G », est porté disparu. Les agents James Taylor et Gary Stewart sont envoyés sur place... Comme vous vous en doutez, le scénario est un peu bidon et la mise en scène est du même acabit. The House of the Dead 2 est sorti sur Arcade en 1998 et avec un jeu aussi vieux, on est légitimement en droit d'attendre une conversion fidèle de l'original qui tournait à l'époque sur Naomi (une DreamCast améliorée). Et bien ce ne sera pas encore pour cette fois. Il est vrai que le résultat est très proche mais il subsiste encore un léger flou sur l'image et des textures pas toujours travaillées. Le jeu étant très vieux (10 ans à la sortie de cette adaptation Wii), on se retrouve face à une réalisation un peu "série B", aux animations raides, au réalisme jeté aux oubliettes et à toutes les ficelles bien connues du genre (style la caméra tourne, lorsqu'elle revient à son point initial il y a 3 monstres apparus comme par magie). Hyper difficile dés le niveau easy, le jeu nous propose 4 modes. Dans le mode Arcade on retrouve le jeu d'origine, le mode Original nous propose le jeu Arcade avec en plus 2 bonus au choix (2 crédits supplémentaires, un chargeur contenant 2 balles de plus ou encore un flingue plus puissant). Le mode Boss vous propose de combattre les 8 "patrons" du jeu (même celui de fin) mais nous n'avez qu'un seul crédit (dur dur !) et enfin le mode Training porte bien mal son nom. En effet, dans ce dernier mode on traverse des parcelles de niveaux ayant chacun des objectifs précis à remplir comme sauver des innocents ou tuer tous les zombies du niveau avec seulement 30 balles (autant dire une galère). Moi je l'aurais appelé "Missions" ou quelque chose comme ça, car ça n'a rien d'un mode d'entraînement (c'est même plus dur que le jeu lui-même selon le niveau !). Bien sûr je ne reviens pas sur le gameplay, on se doute de quoi il en retourne : tuer des milliers de monstres et des zombies, sauver la veuve et l'orphelin lorsque c'est possible, trouver des bonus dans les éléments destructibles du décor, etc... Attention toutefois, j'en remets une couche sur la difficulté car cet épisode est très difficile. Et cette difficulté vient principalement du flingue qu'on porte. Si on avait un 357, je comprendrai aisément qu'on doive se contenter de 6 coups. Or, notre personnage est équipé d'un automatique type Glock 17 ou Beretta M9 et là c'est plus difficilement concevable. Avec si peu de balles, on passe son temps à recharger d'autant que l'efficacité de cette arme semble très relative par moment. Au final, House of the Dead 2 est un jeu qui vieillit.


_____________________________________________________________________________
The House of the Dead 3


2003

L'histoire se
Les graphismes, l'ambiance, le son, le scénario... HOTD3 a toujours été un grand hit de l'Arcade
déroule en 2019, soit 20 ans après celle de House of the Dead. Les civilisations humaines se sont depuis longtemps effondrées suites à une succession d'horribles incidents impliquant des morts-vivants qui, peu à peu, ont balayé toute résistance humaine et se sont rendus maîtres du monde. Ancien agent de l'AMS, Thomas Rogan et son équipe de commandos disparaissent mystérieusement dans l'infiltration d'un centre de recherches abandonné, appartenant autrefois à la corporation DBR et dirigé par Caleb Goldman, qui avait initialement financé les sombres recherches du Dr Curien. Lisa Rogan, sa fille (dont la mère n'est autre que Sophie Richard), part à sa recherche accompagnée de l'ancien coéquipier de Thomas : « G »... Le scénario, un peu plus fouillé, est cette fois étoffé par quelques cut-scènes par trop mauvaises et des vidéos entre levels. Sorti en 2003 sur système Chihiro (une grosse Xbox), House of the Dead 3 aura marqué les esprits. L'attente de cette suite aura été longue (entre temps SEGA est passé de justesse à côté de la faillite) mais elle apporte quelques nouveautés sympathiques. On commencera par le fait qu'il n'y a plus d'innocents à sauver. Ces scènes sont remplacées par l'entre-aide de son coéquipier qui, si elle réussit, vous redonne un point de vie. Ensuite, le jeu nous laisse bien souvent le choix entre 2 à 3 destinations différentes, soit en plein parcours, soit dans le choix direct du niveau. Une bonne manière de nous inciter à recommencer le jeu plusieurs fois. Enfin l'arme employée n'est autre qu'une jolie réplique d'un fusil à pompe. Evidemment sur Wii on remplace ce joujou de plastique où il fallait pomper pour recharger contre sa Wiimote mais on garde le reste. Le pompe a une zone de touche plus évasée, un tir plus puissant donc au final, le jeu est moins difficile que le 2. Et là pour le coup, 6 cartouches ça parait normal. Après c'est sûr, la recette ne change pas et comme le jeu se diversifie plus au cours de l'aventure, les modes sont maigres (Arcade, Contre la Montre). Ceci dit, j'ai toujours aimé cet épisode-là, pour son atmosphère particulière et l'intensité de son action sans poser une trop grosse difficulté (malgré tout, étant donné que les crédits sont limité, il sera difficile de le finir). Des 2 jeux, il est celui qui vieillit le mieux, tout d'abord techniquement et puis aussi parce qu'il laisse de côté son aspect série B et s'essaye à quelque chose de plus dramatique.


_____________________________________________________________________________
Réalisation technique

Il est vraiment
HOTD3 s'en sort fort bien alors que le 2 fait pâle figure
regrettable de voir que SEGA ne fait aucun effort. House of the Dead 2 est vieux de 10 ans et pourtant la Wii nous le ressort à l'exact. Même critique pour le 3, déjà vieux de 5 ans et dont la Wii aurait pu n'en faire qu'une bouchée. Si la machine n'est pas très puissante en soi, il faut aussi dire que les développeurs se contentent généralement du minimum. Prenons le cas d'House of the Dead 3, le jeu est buggé (comme le boss du niveau 2 qui traverse littéralement l'escalier !), la plupart des textures ont vu leur qualité largement revue à la baisse et Lisa, déjà pas très belle sur Arcade, est ici vilaine (la faute à des modélisations sommaires). Même si je ne suis pas fan de la dernière console de big N (vous aviez remarqué ?), je suis le premier à dire qu'elle est capable de mieux que ça, la preuve avec un Umbrella Chronicles bien plus beau. Et le pire dans tout ça, c'est que SEGA n'a même pas fait l'effort de traduire l'épisode 2 en Français, alors que le 3 l'est d'origine ! Si ça, c'est pas nous pondre une adaptation facile, un jeu torché "à la va que j'te pousse" alors je m'y connais pas. En contre partie, le développeur nous a pondu une vidéo de tutoriel qui nous pose les bases du genre et pour les plus jeunes, une option change le sang en vert (c'est moche mais c'est moins choquant d'autant que ça bidoche grave). La Wiimote est évidemment à la fête dans ce jeu car s'il y a bien un domaine où elle excelle, c'est bien dans la précision de son pointage. Du coup c'est un régal. Enfin la partie sonore n'est pas d'une grande qualité. Comme c'est souvent le cas, c'est de la Wiimote qu'émanent la plupart des bruitages d'armes (rechargement, coup de feu) et le son y est évidemment dégueulasse. Si le doublage est très correct pour les 2 jeux, question musique, House of the Dead 2 joue les bouffons avec des tracks rythmés mais loin de nous mettre dans l'ambiance horrifique de son univers. Quant au 3, si la qualité reste moyenne, au moins elles ont le bon goût de nous éviter les mêmes tristes envolées. Elles restent plus classiques et par la même, collent mieux à l'atmosphère.


_____________________________________________________________________________
Conclusion

Décidément, à force d'accumuler les petits jeux, SEGA ne sera plus jamais celui qu'il était. Loin de son ancienne et méritée place de numéro 2 sur le secteur des consoles, depuis que la Mega Drive n'est plus, SEGA ne cesse de chuter. La preuve encore avec une toute petite compilation des House of the Dead 2 et 3. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Pourquoi n'y a-t'il pas les épisodes 1 et 4 (même si pour le 4, techniquement on peut comprendre que la Wii ne suive pas) ? Par fainéantise, par radinerie... allez savoir. Autre preuve de leur manque de bon sens, SEGA limite pour chaque jeu le nombre de continue à 5. Ô les gars, on est plus sur Arcade là ! Vous vous êtes déjà assez fait de fric comme ça sur le dos des pauvres joueurs qui ont mis des dizaines de pièces dans vos bornes pour finir vos jeux. Une aberration de plus. Alors au final, si bien sûr on applaudit l'extrême précision de la Wiimote dans un exercice qui lui va si bien, on ne peut pas en dire autant des sensations de jeu. House of the Dead 2 est tellement difficile qu'il en est frustrant et si le 3 est moins ardu, plus agréable et surtout plus beau, il sera quand même bien compliqué de le finir avec seulement 5 crédits, surtout si on joue à 2. Et pourtant, c'est bien là le but premier d'une telle compilation puisque jouer en duo, c'est trouver le jeu plus facile et surtout plus fun. Avec un son pas fameux (surtout ceux qui sortent le Wiimote qui sont horribles), une adaptation graphique pas géniale alors que les jeux commencent à sérieusement dater, une durée de vie faussement rallongée par le manque d'un Free Play, cette maigre compilation ne dispose plus que du fun que peut procurer ces antiques jeux cultes. Globalement, The House of the Dead 2 & 3 n'est pas mauvais mais même s'il n'est vendu qu'à 40€ (sans le zapper), quitte à choisir préférez-lui Resident Evil Umbrella Chronicles ou même le très sympathique Ghost Squad, qui sont à mon sens bien meilleurs.


Test réalisé par iiYama

février 2009