Super Mario All-Stars (WII)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : décembre 2010
Développeur : Nintendo
Adaptation : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : compilation (plate-formes)

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Multi-joueurs : 2 joueurs en local
Titre alternatif : Super Mario All-Stars - 25th Anniversary Edition
Prix au lancement : 30€
Score des ventes : 2.55 Millions (+ 10 Millions sur SNES)


Aussi disponible sur :




 



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Super Mario All-Stars

Edition 25e Anniversaire


Chers Amis,
Mario All-Stars est un jeu génial. Mais le ressortir tel-quel 17 ans plus tard, fait qu'on se pose des questions sur les intentions de Nintendo :(
le père Mario, à la fois mascotte de Nintendo et icône du jeu vidéo, a fêté en 2010 ses 25 ans de carrière. A part peut-être Pac-Man ou les Space Invaders, aucun stéréotype d'un temps perdu, aucune figure emblématique de notre belle passion n'aura vécue aussi longtemps, et réalisé un aussi beau curriculum vitae. Pour fêter dignement l'occasion, Nintendo a mis les bouchées doubles. Ils vendent des bundle avec une Wii rouge qui rappelle le célèbre plombier, ils ont sortis à la fin de l'année dernière l'excellent New Super Mario Bros. Wii (allez si, on peut le mettre dedans), cet été est sorti le sublime Super Mario Galaxy 2 et pour finir le travail, en décembre 2010 le studio japonais nous a sorti Super Mario All-Stars, toujours sur Wii. D'ailleurs depuis qu'elle est sortie, la Wii a été sacrément gâtée puisqu'elle possède quasiment tous les opus sortis sur toutes ses grandes sœurs. Ainsi entre les Smash Bros, les cross-over, les spin-offs, les jeux de sports, les party-games et les jeux émulés sur Console Virtuelle… la Wii possède pas moins de 28 jeux estampillés Mario. Pour ce qui est de notre compilation, elle reprend à l'exact la fameuse cartouche Super Nintendo, qui contient les versions remasterisées de Super Mario Bros, Super Mario Bros The Lost Levels, Super Mario Bros 2 (Super Mario USA) et bien évidemment Super Mario Bros 3. Et Dieu sait si chez nous on aime ce best-of sorti en 1993, puisqu'il a été noté 19/20 dans nos colonnes et représente un peu le summum de la plate-formes sur Super Nintendo, une première place de l'excellence qu'il partage avec Super Mario World. Bien sûr on ne va pas revenir sur la qualité intrinsèque de chaque jeu. Déjà sur NES c'était de très gros hits, et une fois relooké à la sauce SNES, comprenez bien que les graphismes ont pris une envolée et que le son a également été remanié de façon qualitative. On pourrait donc noter, même à l'heure actuelle, les jeux comme suit :

  • Super Mario Bros : 16/20. Magnifique et cultissime jeu, le lifting lui fait le plus grand bien mais ça n'empêche pas qu'il reste très linéaire, répétitif et particulièrement ardu sur certains passages.

  • Super Mario Bros - The Lost Levels : 15/20. Suite "officielle" du premier épisode (car développée par les japonais eux-mêmes), Lost Levels reprend tout le bon de son prédécesseur mais aussi ses pires facettes, la difficulté en tête de liste. Tellement dur dés le début de l'aventure, qu'à moins d'être un cyborg vous lâcherez vite prise.

  • Super Mario Bros 2 : 17/20. Absolument merveilleux, cet épisode développé aux Etats-Unis et par une équipe autre que celle de Miyamoto (voilà pourquoi les japonais le nomme Super Mario USA), il présente un gameplay tout à fait atypique. C'est son originalité et techniquement, c'est super beau.

  • Super Mario Bros 3 : 19/20. Voilà l'un des rares jeux auxquels on aimerait coller la sacro-sainte note de 20/20. Si seulement il n'était pas si difficile par moment, et si seulement on pouvait refaire les niveaux, on obtiendrait le Mario ultime. Qu'à cela ne tienne, il reste le meilleur jeu de la compilation, mais aussi le meilleur opus 8-bits. La richesse de son gameplay, la magnificence de ses graphismes, la qualité de ses entêtants thèmes... Mario Bros 3 aura marqué son temps et reste encore aujourd'hui, l'un des meilleurs jeux de plate-formes 2D.


    Tout ça c'est
    La jouabilité accuse de gros défauts d'imprécision et de latence dû à la Wiimote
    bien beau mais on parle bien du jeu sur Super Nintendo non ? Qu'en est-il de la version Wii ? Et bien là mes amis, le discours va être complètement différent. Les sourcils se froncent, la sueur perle sur le front et j'engage dans mon fusil à insultes, les meilleures cartouches que je possède. En général, je n'aime pas ce que fait Nintendo à son héros fétiche. Avec ses jeux minables qui pullulent sur toutes leurs consoles, des trucs à base de kart, de tennis ou de foot, je trouve qu'ils salissent l'image du personnage. Bon, c'est un choix, du coup j'évite d'y jouer, ça évite de m'énerver. Le problème, c'est qu'on parle ici d'un jeu de plate-formes (en fait 4 jeux de plate-formes) et que ça par contre, je me dois de le tester. D'ailleurs je me dois également de vous prévenir, la suite va être rude pour Nintendo car je ne vais pas être tendre avec eux. Pourquoi ? Et bien simplement parce que ce sont les pires connards de développeurs que je connaisse, que leur avarice mériterait de leur faire bouffer leur égo et que ce jeu est tout simplement une insulte aux possesseurs de Wii. Commençons donc par le début, le jeu se lance et déjà c'est la première claque : il n'y a même pas d'intro. Je veux dire, une petite vidéo qui retrace un peu le passif du bonhomme n'aurait pas fait vilain en guise de mise en bouche. Bon, on presse "+" (ce qui revient à presser Start sur Super Nintendo), et si par chance on retrouve les sauvegardes pour chaque jeu, on s'aperçoit aussi que Nintendo n'a pas été foutu de représenter une Wiimote dans les menus. Non, on retrouve les touches Super Nintendo ce qui nous fait réaliser que cette compilation, n'est qu'une ROM que la Wii émule. Facile en plus, puisque la Console Virtuelle regorge de jeux émulés de façon "officielle". La question qui me vient alors c'est "pourquoi le jeu n'est-il pas sorti mondialement?". Je veux dire par là que Nintendo a sorti sa Wii rouge exprès pour lui, le bundle existe au Japon mais en France on se tape d'autres jeux. Ca encore, ce n'est pas trop grave car une fois qu'on s'est relevé, après être lourdement tombé de sa chaise, la 2e question vient naturellement : "Nintendo nous prendrait-il pour des cons ?". Oui, et ouvertement en plus !! Pour fêter dignement l'anniversaire de celui qui a nourri ces gros porcs pendant 25 ans, il est clair que ça manque de jeux. Sans dire qu'ils devaient remonter aux origines de ses aventures (quoique ?), en plus de ces 4 jeux là, ne trouvez-vous pas qu'il manque Super Mario World, Yoshi's Island et Super Mario 64.


    Ils sont
    Aucun effort d'actualisation n'a été fait. Le jeu est exactement comme sur Super Nintendo
    dispo sur Wiiware, c'était donc facile de les coller dans cette compilation. De plus, aux Etats-Unis une version spéciale de cette cartouche All-Stars propose également Super Mario World inclus, au minimum il fallait que ce jeu-là y soit ! Et même, si on devait chipoter, je dirais qu'il faudrait aussi les 2 épisodes de Super Mario Land et même les opus originaux sortis sur NES (ceux qui disent que Super Mario Sunshine est manquant vont trop loin, il est trop récent et reste compatible Wii, il est donc hors concours d'office). Parce que lorsqu'on réfléchit 2 minutes au problème, si on compte en termes de volume, le DVD est clairement vide puisque les ROMs NES, SNES et GB ne font au plus que quelques Mega-Octets. Sur les 4Go d'un DVD, ça fait maigre. Donc ce n'était pas un problème de place, pas un problème de droits... c'est juste que Nintendo sont des salopards qui cherchent à se faire du fric facile sur notre dos. Mais vous allez voir, ce n'est pas tout. Emulation certes, mais en plus, elle est imparfaite : le jeu est clairement moins jouable que sur NES et SNES. Dû aux temps de réponse absolument déplorables de la Wiimote, on subit une étrange latence des réactions du personnage, ce qui ne rend pas du tout honneur à la jouabilité absolument parfaite des versions d'origine. Il faut dire qu'on nous impose de jouer avec cette saloperie de Wiimote couchée et que question ergonomie, c'est à chier ! Heureusement qu'on peut brancher un pad GameCube ou un pad Wii Classic pour arranger un peu les choses. Ensuite question graphismes, sans dire que le jeu a perdu (ça n'a rien à voir, il a 17 ans un point c'est tout), attendez vous à ce que ce soit légèrement flou. Comme dans 98% des cas, je suis sûr que vous jouez avec le câble composite (fiche jaune) livré avec la console et question résolution et netteté d'image, c'est évidemment désastreux... surtout si comme moi vous jouez avec une télé HD. Ainsi les graphismes ressortent mieux avec une "vraie" Super Nintendo et son câble péritel de qualité. Et le plus balourd dans tout ça, c'est que Nintendo n'a même pas cherché à masquer ça. Par exemple, sur Xbox Live, les jeux émulés (comme les hits de SNK) possèdent des filtres graphiques qui visent à gommer un peu les imperfections. Bon ça ne marche pas mais l'intention est là. Chez Nintendo on s'en bat les œufs et si les graphismes paraissent pourris, on s'en tamponne bien la raie tant que le pognon rentre dans les caisses...


    Pour finir,
    Attention, on ne se méprend pas ! Je ne crache pas de venin sur les jeux (qui sont géniaux !), mais sur la compilation >_<
    je vous parlerai du CD bonus inclus dans la boite du jeu. A ce niveau c'est pas possible, autant qu'ils nous pissent dessus ça ira plus vite ! Non mais ils se foutent vraiment de nous !! Le-dit CD Audio contient environ 30 minutes de son, pour 26 pistes mais dans le tas il y a 10 bruitages (?). Mais à quoi bon, où est l'intérêt ? Quand on pense à tout ce qui a été composé depuis 25 ans (en grande partie par Koji Kondo, qui a signé tous les grands épisodes de la série), on se dit que là aussi, Nintendo a fait ça dans l'unique but de nous faire chier. A mon avis, ils doivent bien se marrer rien qu'à l'idée de la gueule qu'on fera lorsqu'on entendra ça ! Dans la packaging, il y a bien un mini-livret tout miteux, illustré d'artworks dont on se fout royalement. Je veux dire… qu'ils se foutent de nous, on le sait, on est au courant. Rien qu'avec la Wii déjà, c'est un beau foutage de gueule. La Wii ? Allez, ne venez pas me dire que vous n'êtes pas au courant ? La Wii n'est qu'une GameCube à peine améliorée, à laquelle on a collée une Wiimote faussement révolutionnaire, tant sa détection de mouvements c'est du vent (oui, le même vent fétide et malodorant d'un pauvre diable qui s'échine à gesticuler comme un gogol en manque de calmants devant sa télé, en espérant que cette saloperie de Momote daigne réagir). Donc comme je le disais, Nintendo se fout déjà de nous avec leur console bas de gamme, développée à l'arrache et qu'on a payé le prix fort pendant des années, pour des technologies bon marché (250€ c'était déjà une belle arnaque pour une console qui ne se donne même pas la peine de faire de la HD), mais avec ce jeu, on se fait littéralement arnaquer avec des bonus complètement inutiles (tout juste bons à caler une porte... et encore). Oui je suis en pétard car là, ils prennent vraiment les joueurs pour des benêts et les fans pour des pigeons sans cervelle ! Je sais pas moi, un simple DVD Video qui fait la rétrospective de la vie du plombier, en partant de Jumpman et en terminant en beauté sur Super Mario Galaxy 2, avec en plus une interview de Shigeru Miyamoto, créateur de la série et des meilleurs épisodes... ça, ça aurait été un beau cadeau, ça aurait été un bonus qui nous aurait incité à acheter ce qu'on a déjà. Car même si ce jeu est vendu à un prix tout à fait honorable, je vous invite fortement à prendre ces 30€, à allez sur 2xmoinscher, eBay ou priceminister, et de vous payer la console 16-bits de la marque avec le jeu et vous verrez, il vous restera encore du fric...



    Donc voilà Note
    où on en est : certains pestent violemment contre Activision et Electronic Arts pour leur politique capitaliste scandaleuse, mais moi ça fait bien longtemps que je sais que Nintendo prend ses joueurs pour des godiches à qui on vole l'argent sous couvert de nouveaux jeux, de nouvelles consoles révolutionnaires et de compilations tellement minables et tellement honteuses aux yeux même de la série, qu'on en viendrait presque à se crever les billes pour ne plus voir ça (presque parce que moi, j'ai encore ma dignité, je risque pas de verser une larme pour ces pourritures et comme je possède une PS3 et une Xbox 360, 2 machines bien plus méritantes, j'ai de quoi me consoler). Mais j'ai beau espérer que cette compilation ne se vende pas, je sais que c'est perdu d'avance. Je n'ai pas confiance en vous, vous êtes trop faibles et du genre à tout accepter (si vous voulez on remet le dossier Left 4 Dead 2 sur la table, on verra si vous la ramenez toujours) et je ne vous inciterai pas non plus au boycott. Non, j'espère juste que ce jeu sera massivement piraté (comme ça il n'y aura rien qui rentrera dans les poches de Nintendo), pour que ceux qui ne connaissent pas les génialissimes jeux qu'il contient, puissent s'éclater avec. Car pour moi, ce marketing du "emballé c'est pesé" me fait véritablement gerber ! Vendre cette compilation 30€ alors que les titres sont disponibles sur Console Virtuelle/Wiiware pour moins cher que ça, ça m'écœure. L'avarice est un péché et Nintendo en ait devenu son nouveau synonyme. Et comme on dit, cet article qui fustige ce genre de procédé, n'est autre que mon application de la Loi du Talion, un juste retour des choses pour un développeur qui ne mérite ni l'argent qu'il amasse, ni la réputation qu'il possède (et encore, je ne vous parle pas de ces pubs pour des jeux Wii ou DS vieux de 3 ans, ces mêmes jeux qui coutent toujours aussi chers et qui se vendent comme des petits pains... j'ai pas envi de repartir en croisade). Ainsi pour en arriver à une telle finalité, j'aurai sincèrement préféré que Nintendo dépose le bilan lorsque ses finances étaient au plus bas (à savoir au milieu de l'ère N64, juste après que la Virtual Boy ait fait un four). Comme ça je ne serai pas là à débiter des âneries qui en font sourire certains et qui en font rager d'autres, et je garderai une bonne image de cette marque qui autrefois, était respectable.



    Test réalisé par iiYama

    mai 2011