Mario & Sonic aux Jeux Olympiques (Wii)

 








Note générale


Sortie du jeu : novembre 2007
Développeur : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : party games

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs
Titre alternatif : Mario & Sonic at the Olympic Games (US)
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 13 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Mario & Sonic
aux Jeux Olympiques





SEGA essaie
Sympa à petite dose mais hautement irréaliste, alors à quoi bon avoir la licence officielle ?
de remonter la pente comme il peut et depuis les J.O. de Bejing 2008, ils ont réussis à choper la fameuse licence officielle. Et on se demande bien à quoi peut servir une coûteuse licence officielle lorsqu'on brasse les univers de Sonic et de Mario... Ben oui, le jeu ne sera jamais réaliste alors à quoi bon ? Bref, on retrouve donc toute la clique : Mario, Luigi, leurs némésis, Sonic, Tails, Knuckles, Peach, Bowser, Shadow, soit 16 personnages issu des 2 univers et partagé entre diverses spécialités (puissance, vitesse, habilité ou équilibre). Vous avez aussi la possibilité d'utiliser vos Mii (qui font encore plus tâche dans le décor). Avec eux, il sera possible de concourir dans toutes les épreuves qui composent les J.O. : 100m, javelot, gym, trampoline, tir à l'arc, ball-trap, etc. Mais là où le titre de SEGA devrait être un tantinet sérieux, licence officielle oblige, nos héros de plate-formes semblent décrédibiliser le tout. Je ne vous explique pas comment on joue, la Wii étant une grande spécialiste pour nous faire gigoter comme des débiles en brassant de l'air. Une Wii qui ne force d'ailleurs pas beaucoup tant les graphismes sont simplistes avec en plus, une bande-son qui n'offre pas mieux. Les personnages ne sont jamais habillés de circonstance (tout le monde reste habillé comme d'habitude, même pour les épreuves d'escrime ou de natation), on enchaîne les mini-jeux sans réel entrain d'autant que certaines épreuves sont vraiment faciles (comme la course) et d'autres sont vraiment ardues (comme le tir).



On Note
est en présence d'un jeu inégal, pas spécialement fun mais qui pourrait bien servir à animer quelques soirées entre amis. Encore que, il ne faudra pas se lasser d'un concept usé et d'un réalisme olympien aux oubliettes. Personnellement, sans être mauvais, je lui préfère un bon vieux Mario Party, plus lent mais aussi plus rigolo.



Test réalisé par iiYama

février 2009