Mario Party 8 (Wii)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 2007
Développeur : Hudson Soft
Editeur : Nintendo
Genre : party game

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs simultanément
Prix au lancement : 50€
Score des ventes : 8.1 Millions



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Mario Party 8








Le premier Mario Party
On peut jouer à 4
est sorti sur N64 en 1999. Nintendo, toujours dans son optique de "jeux vidéos pour tous", nous sort aujourd'hui un 8e opus après quelques passages remarqués sur Game Boy Advance, Nintendo DS et surtout GameCube. Un party-game ressemblant beaucoup à un autre party-game, c'est en surfant sur divers sites que les critiques furent unanimes : Mario Party ne se renouvelle pas assez à chaque épisode et ce 8e opus ne propose rien de neuf par rapport au 7. Etant donné que je n'ai testé aucun autre opus de la série, je serai sans doute moins dur mais je n'irai pas dire qu'on tient là un hit pour autant. Tout d'abord il n'y a aucun scénario. La bande à Mario se retrouve pour faire la fête et s'affronter dans une sorte de grand jeu télévisé. Fin de l'histoire. Difficile de ne pas penser à Wario Ware avec ce jeu bien que dans l'esprit, c'est moins loufoque et bien moins rapide. Se posant comme un jeu de société géant où peuvent participer jusqu'à 4 joueurs, le titre vous propose de choisir parmi 12 personnages (plus 2 déblocables) et de jouer à un jeu de l'oie amélioré. Le but est de ramasser les étoiles du niveau afin de l'emporter sur son adversaire. Pour se faire, on lance des dés (c'est qui dédé ? :) et selon le score, on avance de 1 à 10 cases. Il y a bien sûr des bonus comme le double et le triple jet de dés, le ressort (on rejoint son adversaire où qu'il soit sur le plateau), le mode 2D qui nous fera ramasser pas mal de pièces ou encore d'autres qui plumeront votre opposant. Dans tout ça, on récolte des pièces d'or (comme dans tout bon Mario) car pour accéder à l'étoile, il faut en avoir un nombre prédéfini. Donc rien ne sert de courir jusqu'à l'étoile si on n'a pas les pépétes qu'il faut. Les niveaux sont assez simplistes même s'il faudra de temps en temps choisir son chemin.


Certains tableaux
Toute la clique est là
(ils sont au nombre de 6), comme dans le château de Boo, il y a plusieurs chemins possibles et les étoiles cachées varieront les plaisirs. D'ailleurs, le dernier tableau (celui de Bowser), ne se débloquera que lorsque vous aurez fini les 5 premiers. Dans tout ça, il y a bien sûr divers jeux, qui sont de 2 types : soit on joue contre le ou les adversaires, soit c'est un mini-jeu où on joue seul (jeu d'adresse le plus souvent). La Wiimote est bien sûr mise à contribution puisque les mini-jeux sont du style faire du bricolage (couper du bois, enfoncer des clous, peindre), piloter un avion, mettre des coups de tampon, etc... Débiles mais pas stressants pour autant. Moins dosé au LSD que ceux de Wario Ware, dans Mario Party 8 les mini-jeux sont sympas et relativement calmes. La difficulté n'est pas très élevée, on peut même s'entraîner avant chaque épreuve (ou refaire hors parties les mini-jeux déjà débloqués). En somme, si tout ça est très conventionnel pour un party-game, on s'amuse bien, surtout à plusieurs. Visuellement, il n'y a rien de terrible, les graphismes sont dans le ton de la console et de l'univers emprunté. On retrouvera des décors typique de Mario Sunshine, de Donkey Kong ou d'autres plus originaux comme un train ou une l'île de pirates Goomba. Les couleurs sont douces, les graphismes sont agréables, tout en 3D et je n'ai noté aucun bug. En bref si encore une fois ça n'a rien d'exceptionnel, ça reste très sympa. De son côté la musique est assez anecdotique puisqu'on y prêtera jamais attention (musiques festives mais en sourdine). Les bruitages sont rigolos, bien dans le ton des Marios et des Donkey Kong et les quelques voix que compte le jeu sont en Anglais. Seul bémol, notre aventure ressemble à un show TV et le présentateur aura la pénible attitude d'user d'onomatopées relativement lourdes. A base de "Ah-Ah-Ah" et autres grognements typiques (le tout à répétition) il est dommage de pas pouvoir lui faire fermer son clapet.



Mario Party 8 Note
est un party-game de plus. Difficile de le comparer aux autres épisodes de la série (puisque je n'en connais aucun autre) mais je peux dire que j'ai bien aimé celui-ci. Posant une réalisation simple et agréable, il n'y aura qu'un présentateur digne de TF1 pour nous gâcher ce moment de détente. Avec des mini-jeux sympas et variés en solo ou à plusieurs, le tout sur 6 plateaux différents, il y a matière à bien s'amuser. Bien sûr le principe est d'une simplicité enfantine, évidemment que la Wii ne va beaucoup chauffer avec ce jeu mais Mario Party 8 s'avère particulièrement sympa et pas vraiment speedé. Du coup, étant donné sa prédisposition à ne pas me faire transpirer comme un sauvage, je le préfère à Rayman contre les Lapins Crétins ou un Wario Ware : Smooth Moves totalement azimuté et qui prend plaisir à vous faire suer.



Test réalisé par iiYama

juin 2007