Endless Ocean (Wii)

 








Note générale


Sortie du jeu : novembre 2007
Développeur : Arika
Editeur : Nintendo
Genre : exploration

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté : ?
Multi-joueurs : 2 joueurs online
Prix au lancement : 30€
Score des ventes : 1.04 Million



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Endless Ocean








Si je connais
Beurk les modélisations sont affreuses et les PNJs parlent sans ouvrir la bouche. Minable... :(
Arika depuis un moment déjà, c'est pour nous avoir pondu en 1998 le premier Street Fighter en 3D (Street Fighter EX sur Arcade et PSX). Un gameplay fumant, une animation béton mais un graphisme vomitoire. Aujourd'hui ils reviennent, après quelques jeux passés inaperçus (hormis Everblue sur PS2) dans un jeu qui m'a laissé perplexe. La presse spécialisée s'accorde à dire que c'est exactement le type de jeux qu'on aime ou qu'on déteste, à l'image de REZ ou Killer7. Sans être aussi radical qu'eux (bien que je serais plus proche de détester que d'aimer) je dois dire que ce jeu me laisse froid. Sans doute parce que l'eau de cette mer lointaine est encore trop fraîche en cette saison. Le but de ce titre, si on peut appeler ça un but, est de prendre le contrôle d'un plongeur qui devra explorer des criques tropicales, cataloguer des espèces de poissons, prendre des photos... dans une eau bleu lagon à faire rêver. Le seul souci c'est que c'est mou à dormir et que franchement, ça n'a que peu d'intérêt. D'accord le jeu vidéo est une forme d'évasion et ceux qui pensent ça seront servis. Parfait pour se détendre après une journée de boulot éreintante, parfait comme aquarium virtuel si le PC est loin du salon lorsqu'on reçoit des amis, mais dire que c'est un jeu vidéo à part entière mérite réflexions. Techniquement, ce n'est pas encore ce titre-là qui va vous décrocher la mâchoire.


Juste joli,
On croisera quelques mythiques mammifères marins
les décors paraissent naturels, les poissons aussi, notamment grâce à une animation travaillée et un comportement assez réaliste. Les modélisations par contre (notamment votre assistante qui est vraiment laide !!) laissent à désirer. Encore une fois, la Wii ne va pas trop forcer avec ce jeu. La jouabilité est assez simple et entièrement pensée pour la Wiimote : on vise l'écran avec un pointeur et notre plongeur suit comme un âne devant une carotte. Passer en vue à la première personne aide à l'immersion (amis "FPSsiens" levez la main), c'est assez facile à prendre en mains et explorer les fonds marins a quand même quelque chose de sympa (pour un temps). L'ambiance sonore est aussi bien travaillée, notamment avec un thème d'intro superbe et des bruitages convaincants. Reste que je n'ai pas été emballé pour autant. Les missions sont plates, voire molles (je pense que faire ce métier doit être génial, mais en jeu, je doute de l'intérêt), il y a qu'une seule PNJ qui nous fait l'affront de même pas savoir nager (on sera donc toujours seul... c'est l'effet "Grand Bleu") et pire encore, elle n'ouvre même pas la bouche en parlant (elle gigote bêtement la tête comme dans un vieux jeu PSOne). C'est un peu laid quand même.



Avec Note
un minimum d'objectivité, je dirais ce titre peut plaire (là je suis sérieux), tant pour son côté détente que sa réalisation sous l'eau (je précise). Il est vrai qu'on croisera virtuellement quelques espèces fascinantes comme le requin baleine, des poissons d'eaux chaudes, des coraux, des raies manta ou une baleine blanche. Mais pour les joueurs, même occasionnels, je ne vois pas l'intérêt. Autant acheter des poissons rouges ou faire de la plongée pour de vrai, c'est à mon avis plus... gratifiant.



Test réalisé par iiYama

novembre 2007