The Terminator (SNES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 1993
Développeur : Gray Matter
Editeur : Mindscape
Genre : action

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : US
Difficulté : impossible !

Multi-joueurs : non
Abréviation : Terminator
Prix au lancement : 450Frs


D'autres versions de Terminator sont disponibles sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The Terminator








Terminator fait
Le gameplay est simpliste mais c'est surtout la difficulté, acerbe et frustrante, qui vous fera lacher très vite ce jeu
parti de ces films hollywoodiens ultra-cultes, qui ont laissés un souvenir impérissable dans l'esprit des cinéphiles. Sorti en 1984, son adaptation vidéoludique n'est parue qu'en 1993 sur Super Nintendo, sans doute pour profiter du hype énorme de Terminator II, le film. Partant sur les bases du genre, The Terminator est un jeu d'action pur et dur, un jeu à l'ancienne, inspiré des plus grands run & gun de la console tels que Contra III ou dans une autre mesure, Super Star Wars. Déjà connu sur Mega Drive pour être un jeu franchement raté (même si Virgin se rattrapera largement avec une version Mega-CD assez excellente), Terminator débarque enfin sur la console concurrente. Cette fois c'est Mindscape qui l'édite et Gray Matter qui le développe. Gray Matter, quand on pense que ça veut dire "matière grise" et quand on voit le résultat, on se dit que ce studio porte bien mal son nom. L'aventure commence un peu avant le début film. Si je peux dors-et-déjà vous dire que The Terminator n'est pas ce qu'on peut appeler un bon jeu, sans entrer dans les détails techniques ou de gameplay, la première grosse déception vient du fait qu'il ne comporte qu'une poignée de niveaux. Il est vrai que le développeur a été obligé de faire sa sauce, de s'arranger avec le scénario original car sur 16bits il est difficile de faire un jeu qui suit exactement le long-métrage. Seulement là, celui ou celle qui n'a pas vu le film (il en reste ?) va trouver que ça n'a ni queue ni tête ! Aucun texte ne vient expliquer un minimum la trame de fond, la "matière grise" s'étant dit que seuls les amateurs du film joueront à leur jeu. Au niveau 1 nous sommes en 2029, le soulèvement des machines a déjà eu lieu, et Kyle Reese (notre personnage) doit rejoindre les labos secrets de Skynet pour voyager dans le temps jusqu'en 1984. Entre 2 levels, on assiste à une scénette (expédiée mais sympathique) mais sans la moindre explication (pas de texte) et donc, son intérêt tombe à zéro. Au niveau 2, en 1984, on arrive sur les toits de Los Angeles, les Terminator se sont changés en flics et en loubards et la moitié de la ville en a après nous !


Au niveau 3,
Cette course poursuite est une anthologie à elle seule ! Hyper difficile, injouable et sans intérêt ! La grande classe quoi...
le jeu reprend la fameuse course-poursuite où notre méchant T-800 poursuit Kyle et Sarah Connor (et n'allez pas chercher comment le père de John a fait pour la retrouver !!). Seulement voilà, dans cette séquence d'anthologie où la voiture avance toute seule, on doit éviter les tirs du Terminator, les voitures qui nous arrivent en face, plus les barrières. Totalement injouable et d'une difficulté hardcore (d'ailleurs, à quoi ça sert qu'on puisse tirer puisque ça ne change rien ?), même les meilleurs joueurs s'arrêteront sûrement là. Si jamais vous avez la chance de pouvoir tricher un peu (Action Replay ? Game Genie ?) vous découvrirez qu'an niveau suivant, nous n'avez même plus de munitions et que vous êtes obligés de tuer vos ennemis à coup de poing... Terminator (qui casse les murs pour vous choper) compris ! En clair ce jeu est un énorme foutage-de gueule !! Dés le premier niveau, la difficulté est abusive, très irritante et punitive. Mais arrivé à ce stade de masochisme, il est clair que les développeurs vont beaucoup trop loin. Je dirai même mieux, il est clair que le jeu n'a pas été bêta-testé car la moindre prise en mains leur aurait fait comprendre que le titre en perdait tout intérêt ! Mais avant de conclure, revenons un peu en arrière. Au niveau 1, les Terminators sont légion et on aura un super-blaster pour s'en défaire en quelques tirs seulement. A ça s'ajoutent des missiles (très rares) et des grenades. Une fois dans le présent, le blaster se change en fusil à pompe, les grenades en cocktails molotov et nous n'avons plus de missiles. Sur les échelles, Kyle peut tirer à l'horizontale, ainsi qu'en diagonales sur la terre ferme. Cependant il ne peut pas tirer simplement vers le haut, ce qui est à la fois idiot et inconfortable. De plus, le jeu ne se renouvelle pas du tout. C'est toujours les mêmes "patterns", les mêmes situations, les mêmes ennemis (comme cet hélico qu'on affronte 20 fois au niveau 2) qui reviennent sans cesse.


Techniquement,
La réalisation fait peine, surtout sur une console qui nous a habitué à beaucoup mieux !
le jeu est clairement en dessous des standards. Quand on pense que cette année-là sur Super Nintendo a connu de très grands hits comme Mega Man X, Flashback ou le fort joli Mr Nutz, il est clair que la console était capable de mieux. Bien que très sombre, le niveau 1 s'en sort correctement. Plusieurs plans de parallaxes, des Terminator relativement bien fait... c'est hyper difficile mais en avançant, on se dit que le jeu est pour l'instant, pas trop mauvais. Malheureusement dés le niveau 2, la qualité des graphismes s'effondre (la course en voiture étant, elle aussi très mal faite et sans mode7... ne cherchez pas, moi non plus j'ai pas compris) et les décors deviennent sacrément moches et répétitifs. Idem pour les ennemis. Si dans le futur est il est normal d'affronter une armée de robots tous identiques, sachez que par la suite, nos adversaires sont aussi des clones avec tout au plus, 3 modèles différents. Quant aux animations, franchement, à part le héros, c'est sérieusement limite. Comme sur Mega Drive, quelques digitalisations (images fixes) viennent agrémentées le jeu et vu le nombre de couleurs affichables de la console, elles sont naturellement de qualité. Dommage que ça n'est pas servi à construire une mise en scène "qui a du sens". Enfin la partie sonore souffle le tiède et le glacial. D'un côté on a le bruit des explosions et de quelques tirs, qui sont bien rendus. De l'autre, notre personnage fait un bruitage totalement saugrenu en sautant (sur le coup, je pensais que c'était un tir ennemi !). Et même on se demande ce que ça fout là ! Quant aux musiques, l'écran titre ne reprend même pas le fameux thème du film et en plein jeu, nous avons des musiques sombres mais pas mélodieuses pour un sou. Beaucoup trop discrètes et vraiment peu attrayantes, elles nous laissent un peu trop apprécier les autres bruitages qui, à base de zip-zip et de tac-tac, sont moches comme tout.



Gray Note
"matière grise" Matter, est l'un des risibles développeurs de l'adaptation de Wayne's World. Avec un CV pareil, comment Mindscape a-t'il pu laisser ce studio s'occuper d'une telle licence ? Beaucoup ont trouver que The Terminator sur Mega Drive n'était pas un bon jeu, mais en se forçant un peu, on arrive encore à lui trouver quelques qualités. Ici, ce sera nettement plus laborieux. Rien que le niveau 1 est une galère tant c'est difficile, et après ça n'ira pas en s'arrangeant, allant même jusqu'à nous priver de notre arsenal ! Non mais c'est quoi ce jeu ? Aucun des développeurs ayant travaillés sur titre ne l'a testé, car c'est impossible à faire sans tricher ! Tout est mauvais, oui tout : les graphismes sont affreux, la bande-son est ratée, la jouabilité est imprécise et cette difficulté, extrêmement punitive (le jeu nous en veut personnellement ou quoi ?!!) est un véritable calvaire pour les nerfs. Bref, ceux qui pensaient qu'on ne pouvait pas trouver pire que la version Mega Drive, ils se trompaient lourdement ! Terminator sur Super Nintendo est donc un jeu à EVITER ABSOLUMENT (je lui mets 5/20 pour son premier niveau... presque sympa à jouer -_- ) et mon dernier conseil sera alors de vous aiguiller vers la version Mega-CD, unique adaptation vraiment réussie de ce film mythique.



Les -

  • Au niveau 4 on tue le Terminator à coup de poings ? Sérieux ?!! Oo?
  • Globablement, la difficulté est masochiste et punitive
  • Réalisation très en dessous des capacités de la machine
  • La difficulté du level 3 = HARDCORE !!!
  • Scénarisation complétement à l'ouest
  • Les +

  • Le premier niveau... à la rigueur


  • Test réalisé par iiYama

    aout 2013