Super Metroïd (SNES)

 








Note générale


Sortie du jeu : juillet 1994
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : action / plate-formes

Support : cartouche de 24Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Metroïd 3
Prix au lancement : 450Frs
Score des ventes : 1.42 Millions


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Super Metroïd








Aussi appelé Metroïd 3,
La réalisation est de qualité, l'ambiance est géniale mais...
on comprend tout de suite que Super Metroïd prend place juste après l'épisode 2, paru sur NES. D'ailleurs l'intro se veut assez explicite sur le sujet, posant une trame vraiment sympa. On reprend donc le contrôle de Samus Aran, dans un jeu mieux réalisé que sur NES (normal non ?) mais tout aussi tortueux. Chaque niveau s'apparente à un petit labyrinthe, qui devient vite complexe et vaste. Samus récupérera diverses aptitudes et armes au fil de l'aventure, dont la première est le fameuse "morphing ball". C'est assez jouable bien que Samus fasse des bons de 15 mètres de haut et que le tout soit assez imprécis. Il se dégage tout de même une ambiance volontairement lourde, notamment parceque les passages en extérieurs sont rares. Graphiquement c'est moyen, surtout pour un titre aussi tardif dans la ludothèque de la Super Nintendo. A peine meilleur qu'un Castlevania IV ou qu'un Super Protector (les screenshots étant assez trompeurs), il use toutefois de quelques effets graphiques bien gérés ou de boss parfois impressionnants mais rien de bien palpitant, surtout après avoir joué à Rendering Ranger. Le son aussi, est assez fade par moment. Pas vraiment de musiques mais plutôt des ambiances sonores qui aident à l'immersion du joueur dans cet univers sombre et dangereux. Dommage que ce soit si répétitif et lancinant.


Difficile
... bon sang ce que c'est dur !
à souhait, pour se repérer on dispose d'une carte assez bien agencée (il y a aussi une mini-map) mais je regrette que le jeu n'est aucune mémoire puisque les ennemis réapparaissent d'une pièce à l'autre. Certes ils permettent de récupérer des items mais à force, c'est plus chiant qu'autre chose, surtout lorsqu'on se perd dans le dédale et qu'on tourne en rond. Car sur cette note de pessimisme, j'avouerai ne pas avoir trop accroché à ce titre pourtant mythique. Je reconnais qu'on est en présence d'un bon jeu mais l'aventure est assez répétitive, les labyrinthes sont parfois trop complexes, rendant le jeu un peu trop ardu pour s'ouvrir à un plus large public. En résumé, Super Metroïd n'est pas la mega-bombe que j'attendais mais un jeu de plate-formes/action sympa, malheureusement plombé par une difficulté inégale bien que généralement trop élevée. Un titre avant tout destiné aux amateurs du genre et aux fans car si mon avis se veut quelque peu mitigé, je sais reconnaitre un bon jeu (objectivité quand tu nous tiens :) et Super Metroïd, s'il ne mérite peut-être pas les notes unanimes qu'il a reçu, à contrario il mérite bien sa réputation et son succès, malgré des ventes finalement assez faibles.


Test réalisé par iiYama

décembre 2007