Super Aleste (SNES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1992
Développeur : Toho company
Editeur : Toho company
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Space Megaforce (US)
Prix au lancement : 450Frs






Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Super Aleste








Chez Toho on a
Les graphismes sont vraiment superbes, presque au niveau d'Axelay. Autant dire que c'est du grand art sur certains levels
tout compris et on sait faire plaisir aux joueurs en créant le sommet du shoot "grand spectacle". Voici donc Super Aleste. Se basant sur un scénario bateau on-ne-peut-plus classique (invasion, blabla, dernier espoir, blablabla...) le jeu en version PAL offre une intro et une fin assez sympa mais qui est loin d'égaler la version Japonaise et son aspect manga. Le soft de la petite firme asiatique, se dote en plus d'une difficulté "contrôlée" : en -easy- on ne misère pas trop pour arriver au bout de l'aventure. Et ça fait plaisir de ne pas se faire ratatiner dés le second stage parce que c'est trop dur. Le plaisir est aussi sonore avec de belles musiques techno-dance du plus bel effet. Les bruitages quand à eux sont des tueurs d'haut-parleurs ! En effet les explosions sont carrément dévastatrices et pour les autres FX, ils restent excellents. Même les voix digit ont reçu un soin particulier quant à leur qualité et leur crédibilité. Du tout bon donc. La jouabilité, comme toujours dans ce type de jeux, est réactive et précise. Le panel d'armes est étoffé, y'en a pour tous les goûts et le principe de régression lors d'un contact (si on se fait toucher, on perd la puissance de ses armes au lieu de perdre tout de suite une vie) est le bienvenue. En plus, il y a des mega-bombes "auto-nettoyantes" histoire de se sauver la mise lorsque trop d'ennemis sont présents.


J'ai gardé
La bande-son est vraiment superbe et si le gameplay reste finalement assez basique, difficile ne pas trouver le jeu très fun
le meilleur pour la fin : les graphismes. En effet le titre est très coloré (avec la Super Nintendo c'est pas trop dur quand même) avec des levels variés et graphiquement beaux (Super Aleste étant un shoot vertical = en vue de dessus). Des dizaines d'ennemis se profilent à l'horizon (les détails sont parfois impressionnants), les boss sont énormes et l'animation gobe tout d'un bloc et sans ralentissement (ou si peu) s'il vous plait. Les tirs fusent dans tous les sens, le scrolling (sans être une formule 1), est rapide, de nombreux effets sont présents, ça pète dans tous les sens et la Super Nintendo ne sature pas. On peut féliciter les concepteurs du jeu pour avoir su maîtriser au mieux les capacités de la machine. Le Mode7 est évidemment de la partie avec de très gros effets de zooms, rotations et distorsions. Par exemple au level 2, c'est tout le niveau qui est en mouvement et le tout géré par notre puce à effets préférée. Même pour un habitué comme moi, ça surprend, ça impressionne !



Vous l'aurez compris, Note
Super Aleste est ce qui se fait de mieux dans le genre (avec Axelay bien entendu) sur Super Nintendo. C'est un shoot à l'ambiance terrible et l'action très soutenue sans pour autant être insurmontable, sans oublier la superbe bande-son. Un plaisir ludique sous toutes les coutures.



A savoir : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

décembre 2005