Rock & Roll Racing (SNES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1993
Développeur : Silicon & Synapse
Editeur : Interplay - Ocean
Genre : courses

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Abréviation : RRacing
Prix au lancement : 450Frs


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Rock & Roll Racing








Jeu de courses
Les graphismes ne payent pas de mine mais jouer sur les plus gros morceaux du Rock, ça c'est génial !
atypique, Rock 'n Roll Racing est un titre culte. Mais son statut de jeu d'élite, il ne le doit pas à des graphismes indignes de la console de Nintendo. En clair, c'est moche ! Tout en 3D isométrique, les courses se déroulent relativement bien grâce une jouabilité plutôt bien adaptée. Au départ, on choisit son personnage parmi 6 tronches de l'espace (aucune différence au début) ainsi que son véhicule. Il y a 3 bagnoles au choix et évidemment, la meilleure est hors de prix. Car au fur et à mesure qu'on gagne les courses contre 3 autres concurrents sur divers tracés de plus en plus sinueux, on gagne de l'argent qui sert plus tard à faire des emplettes. Bien avant des jeux comme Need for Speed Underground, il est donc question de tuning, à hauteur de 16bits bien sûr. Ca reste léger mais l'idée est bien sympa. Entre autres options, nous avons des pneus ultra-grip, de gros moteurs ou encore des améliorations pour les armes. Autre nouveauté, autre originalité, bien avant WipEout cette fois, les courses sont pimentées par des véhicules armés. Rien d'extraordinaire, nous avons principalement un blaster avant et des mines. Mais ce n'est pas tout, si le jeu a récolté autant de lauriers, c'est aussi pour sa bande-son fabuleuse ! Bon je n'évoquerai pas des bruitages affreux ou la voix de Larry "Super Mouth" Huffman pour mettre l'ambiance (de bonne qualité cette fois) mais plutôt des musiques. Reprenant les plus grands classiques du Rock international, on a du très lourd à se mettre dans les oreilles, de quoi monter (à fond!) le son de sa télé : avec du Black Sabbath, George Thorogood, Steppenwolf, Deep Purple, Blues Brothers ou Henry Mancini's Peter Gunn, c'est sûr, les affrontements sont forcément fumants et rythmés d'une bien belle manière ! En plus, les instruments sont retranscrits de façon qualitative (basse, batterie, guitare électrique) donnant à ces versions instrumentales un réel cachet acoustique. Du grand art, même pour une Super Nintendo.



Il est Note
évident que Rock 'n Roll racing ne mise pas sur des courses au demeurant classiques ou sur des graphismes vieillots et loin d'être beaux, mais plutôt sur l'originalité de son concept. Des courses musclées où les véhicules les plus puissants ne gagnent pas forcément, un peu de tuning, des armes et surtout une bande-son de folie. Vous avez donc là l'un des meilleurs jeux de la console et paradoxalement, l'un des plus laid. Reste que ce titre-là est aussi l'un des plus funs...



Test réalisé par iiYama

décembre 2007