Prehistorik Man (SNES)

 








Note générale


Sortie du jeu : 1995
Développeur : Titus Interactive
Editeur : Titus Interactive - Kemco (JAP)
Genre : plate-formes

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR
Titre alternatif : P-Man (JAP) - Prehistorik 2
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 450Frs

Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Prehistorik Man








Prehistorik Man
L'ambiance et rigolote et les textes sont traduits en français. Ca fait plaisir :)
est l'adaptation de Prehistorik 2, initialement sorti en 1993 sur PC (sous DOS) et Amstrad CPC. Ce jeu de plate-formes s'est vu ensuite remanié par Titus lui même (car entre les performances d'un CPC et d'une Super NES il y a tout un monde) et voit le jour sur la 16bits de Nintendo, presque 2 ans plus tard, en 1995. Une seconde version fut aussi développée sur Game Boy un peu plus tard grâce au succès que le soft a eu a l'époque. Enfin, cette versions SNES fut porté sur Game Boy Advance en 2001. Le scénario, même si il n'est pas très élaboré apporte, quand même sa dose d'originalité pour l'époque. Les dinosaures ont en effet volés toute la nourriture du village de nos pauvres hommes préhistoriques, ce qui fait que notre pauvre Sam (le héros du jeu), qui ne pense qu'a son estomac, n'a plus rien pour satisfaire sa faim… C'est alors qu'il décide de partir chasser à coup de massue tous les bestiaux qu'il croise, et tente par la même de sauver son village, même si (mine de rien) son but premier est d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent (le coquin) et de ramasser un max de thunes (représenté par les os dans le jeu) pour pouvoir se payer à becter ! L'ancien du village lui parle alors d'un cimetière de dinosaures qui est un véritable trésor pour celui qui y parviendrait, car forcément un cimetière est plein à craquer d'os ! C'est alors que notre homme se met en chasse. Voici donc à quoi s'attende en termes de scénario. Vous me direz "ben quoi, c'est tout?" auquel je vous répondrez que oui. Mais il faut se remettre dans le contexte du temps de la SNES pour comprendre que le jeu était vachement original par rapport aux différents titres de l'époque. Un scénario assez rafraichissant même si encore une fois il n'est pas trépidant, ni très élaboré. A noter tout de même que dans sa version Euro, les textes sont traduits en français ! C'est suffisamment rare pour être signalé, même si ça se comprend aisément puisque Titus Interactive était un développeur français, basé sur Paris. Quant à la jouabilité, c'est une pure merveille ! Sam est fluide et réagit exactement comme on le souhaites aux sollicitations de la manette. Que ce soit dans les sauts, quand il est en train de courir, quand il frappe avec sa massue, etc. Le seul petit hic que je pourrai signaler c'est que pour mettre de bons coups dans la gueule des ennemis, il faut parfois dangereusement se rapprocher.


La hitbox des
Une bonne jouabilité, de jolis graphismes, mais une bande-son pas toujours calibrée et une hitbox en mousse
ennemis est en effet assez étrange : il faut quasiment se faire toucher pour pouvoir porter un coup. Pas tout le temps je vous rassure mais assez fréquemment, ce qui pourrait être frustrant pour certains joueurs. Non non, je ne parle pas des pros next-gen… Le but de Sam est donc de sauver son village et en même temps de s'en mettre plein la panse… A moins que ce ne soit le contraire. Sacré Sam. ^_^ Pour se faire, il aura droit à plusieurs façons d'arriver a ses "faims". Il a donc une massue pour frapper ses ennemis, mais notre protagoniste peut aussi courir à 4 pattes comme un toutou, afin de pouvoir atteindre plus facilement certaines plate-formes ou encore sauter par dessus les ennemis si nécessaire. Sam a aussi la possibilité de pouvoir monter sur certaines bestioles comme des tortues afin de passer certains passages avec des piques ou autre. Ou encore de monter sur des araignées pour pouvoir atteindre quelques plate-formes situées en hauteur. Le plus marrant est le cri de Cro-Magnon de Sam qui a pour effet d'assainir l'écran de tout les ennemis.Parlons maintenant des graphismes qui sont tout simplement sublimes ! Effectivement pour l'époque, le jeu est très coloré et fourmille de détails. Que ce soit dans les décors, dans les animations de Sam, de la faune et de la flore, le soft est tout à fait admirable. Quant aux animations de notre ami, elles sont tout simplement hilarantes avec son sourire béat et ses différentes façons de se mouvoir dans les décors. Hélas, il n'y a pas grand chose à dire de plus sur les graphismes, vu qu'il s'agit d'un jeu Super NES. Passons maintenant à la bande-son qui, pour moi, est persque un défaut du jeu ! Ben oui, tous les jeux n'ont pas que des qualités nous sommes bien d'accords ;) La bande-son est assez affligeante sur certains passages car ce sont des musiques plutôt mal choisies dans certains contextes. L'ambiance est de mise, mais parfois ça pêche. Malgré tout, la qualité reste correcte. On regrette juste que pour certains passages, ce ne soit pas toujours le cas. La musique reste tout de même très entrainante et joyeuse, et puis on a déjà vu (entendu ?) bien pire. Le jeu nous offre aussi le choix de la langue ce qui est très plaisant. Mais le vrai gros défaut du jeu reste sa durée de vie. En effet, vous aurez vite fait le tour de cette aventure : comptez une petite après-midi sans chercher tous les bonus. Sans quoi il vous faudra compter le double, c'est à dire 6 ou 7 heures. Le jeu peut donc se finir en 3 ou 4 heures, ce qui est peu quand on connait certains gros hits de la console. Une petite déception, même si le jeu reste très fun à jouer.



Prehistorik Man Note
aurait pu avoir une note plus élevée si la durée de vie était plus conséquente. Malheureusement ce n'est pas le cas, surtout lorsqu'on le compare à d'autres jeux Super NES dont je ne citerai pas les noms mais que je suis sûr que vous connaissez. Le manque d'efforts de la part de Titus Interactive sur ce plan-là en paye donc le prix... De même, on peut déplorer une bande-son pas toujours en phase avec l'ambiance ou une hitbox assez mal gérée, ce qui contrebalance une jouabilité hyper réactive et très agréable. Car Prehistorik Man (à ne surtout pas confondre avec Joe & Mac), s'il n'est au final qu'un "petit" jeu, il plaira sûrement à toute la famille. Son univers un peu décalé, ses décors colorés et même ses textes traduits en français, le rendent convivial et attrayant. Un bon petit jeu à découvrir, si on ne veut pas se prendre la tête et rigoler un bon coup.



Les -

  • Des musiques pas toujours appropriées
  • Une hitbox mal gérée
  • La durée de vie
  • Les +

  • Les graphismes
  • La jouabilité
  • Sam !

  • Test réalisé par Mugiwara

    mai 2013