Phalanx (SNES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1991
Développeur : Kemco
Editeur : Kemco
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 400Frs


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Phalanx

The Enforce Fighter E-144


J'ai connu ce
Evidemment, Phalanx ne tient pas la comparaison avec Axelay mais il reste très sympa
brave shmup' par le biais du jeu de combat Zero Divide sur PlayStation. Un excellent jeu de baston qui proposait via un code au démarrage, d'accéder à Tiny Phalanx, une version allégée de ce titre. Sur le cas de Phalanx sur Super Nintendo (qui fut ensuite adapté existe sur GBA), nous sommes en présence d'un titre propre, accrocheur, bien que peu novateur. Finalement assez proche d'un Thunder Force III sans en atteindre le génie et la puissance, on retrouve une petite intro et quelques options. 4 armes upgradables (super-charge, homing, plasma et laser) sont au programme, qui servent aussi de mega-bombes souvent efficaces (on est parfois invincible pendant un temps) le tout sur une jouabilité efficiente. Techniquement, on croirait assister à un jeu PC-Engine avec des graphismes assez épurés, caractéristiques de la console de NEC et des musiques mélodieuses, bien que peu mémorables. Les bruitages sont corrects (pas de voix digit), le jeu use de quelques effets graphiques sympas mais trop rares pour impressionner (sauf pour le boss final assez sympa). Par contre le jeu subit pas mal de ralentissements, notamment face à des boss suffisamment imposants. Au final nous obtenons 8 levels pour un shoot certes classique mais très plaisant. Il est vrai qu'il n'a pas l'étoffe des grands shmup', comme Axelay, Super SWIV ou Super Aleste, notamment à cause de son manque d'originalité et d'une réalisation graphique en dessous des attentes (une caractéristique importante dans ce type de jeux), mais Phalanx reste tout de même un titre accrocheur. Difficile mais sans excès, on passe un bon moment, surtout si on aime le genre. Cependant, et hors du contexte de qualité du jeu, une question se pose : si en Europe nous avons été sauvé de la noyade, je me demande pourquoi sur les Etats-unis ont eu droit à une boite aussi laide ! Ils ont fait quelque chose de mal pour que le développeur (japonais) lui en veuille à ce point ? En plus, le vieux et sa gratte n'ont absolument rien à voir avec le jeu ! Bref, c'est une incompréhension, d'autant que les pochettes Euro et Japonaise sont vraiment sympas...

Test réalisé par iiYama

décembre 2007