Biometal (SNES)

 





Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son (version occidentale)
Le son (version japonaise)

Note (version occidentale)
Note (version japonaise)


Sortie du jeu : novembre 1993
Développeur : Athena
Editeur : Activision
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 8Mb
Versions testées : US et JAP
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Bio Metal
Prix au lancement : 450 Frs











Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Biometal








Des vacances
L'intro se veut explicative, une bonne chose
placées sous le signe du shoot-them-up, voilà ce que mes lecteurs doivent souvent se dire. En fait, les shoots ont plusieurs avantage dont un principal : ce sont des jeux d'Arcade sans prise de tête et ils sont courts. Ainsi je profite des mes vacances pour rédiger un maximum de tests, histoire de profiter de bons jeux qu'on finit en 2 heures à peine. Mais trêve de justifications, voici donc le test de Biometal, un énième shoot sur 16-bits. J'aime le genre et alors ? En GC 232 (Galaxy Century Year 232) une guerre débutée des années auparavant a divisé la Voie Lactée et toutes ses ressources naturelles ont été épuisées. Le Conseil Galactique fut obligé d'envoyer une flotte de vaisseaux spatiaux sur une planète proche du nom de UP457, à la recherche de toutes les ressources qui pourraient reconstituer celles perdues pendant la bataille. Cependant, au cours de cette mission, la flotte est détruite par une race d'extraterrestres mi-machine mi-organique nommée "biometal". Les chercheurs ont vite conclus que le nombre de ces "biométaux" augmente rapidement et que la Voie Lactée sera complètement submergée dans les 32 heures ! Ainsi, l'équipage du Halbard, le jeune pilote Kid Ray et le biologiste Anita (une référence au nom de la chanteuse du groupe 2 Unlimited), ainsi que leur flotte, sont affectés à l'élimination de la menace hostile sur UP457... OK le scénario est à peine plus recherché que sur les autres jeux du genre, à ceci près qu'une fois n'est pas coutume, nous avons une jolie intro, avec un texte qui nous explique les tenants et aboutissants de cette guerre spatiale. On a certes vu mieux, mais au moins on ne part pas en guerre sans savoir pourquoi. A noter que si l'épilogue est assez expédié, il reste mine de rien dans la bonne moyenne (combien de fois j'ai vu des shoots sans véritable fin... c'est désolant alors qu'on le voit bien ici, un petit texte et 3 images font largement l'affaire).


Biometal est
Les graphismes sont pas mal selon le niveau. Malheureusement c'est très difficile et ça ralentit souvent
un jeu assez méconnu et pour cause, il est censé être sorti en version PAL mais personne ne sait qu'il existe ou a existé. Développé par Athena, ce modeste studio est connu pour sa série des Dezaemon, ces logiciels de création de... shoot-them-up ! Dommage que ce soit systématiquement en japonais car créer ses propres jeux a toujours quelque chose de grisant. Pour en revenir à Biometal, j'ai donc testé les versions américaine et japonaise et malgré son fonctionnement en 60hz, le jeu accuse de très gros ralentissements. Et c'est là sans doute sa première grosse critique car graphiquement, Biometal est agréable. Le design est propre (entre machine et aliens) et les décors sont pour la plupart corrects. Par contre le jeu est assez difficile (j'ai eu du mal à le finir) et il est trop court : seulement 5 niveaux pour une aventure qui se boucle en 1 heure à peine si on est un crack du pad. En parlant de pad, il faut reconnaître que la masse de ralentissements nous aident un peu tant la nuée d'ennemis est agressive et leurs tirs incessants. Côté armement, on dispose de 3 armes différentes (et ce sur 3 niveaux de puissance), plus 3 armes secondaires et à chaque fois qu'on se fait descendre, on ne reprend pas à un check-point, on continue en perdant 1 vie et 1 niveau de puissance. C'est sûr, ça aide. Cependant la meilleure arme, aussi défensive qu'offensive, est le bouclier. Géré par une jauge, il permet d'avoir une bonne protection contre les petites attaques (en formant un bouclier rotatif autour du vaisseau) ou alors d'opter pour une attitude plus combative, soit en le lançant directement vers l'ennemi (comme on le ferait avec le drône de R-TYPE) soit en générant une expansion. Une belle trouvaille.


Il me reste
Oubliez les versions américaine et européenne du jeu, elles proposent une bande-son atrocement merdique ! Préférez la version japonaise, qui est magnifique ^_^
à vous parler d'une bande-son soit énorme, soit franchement merdique ! Allez savoir pourquoi, pour sa sortie en occident (NTSC US et PAL Euro, qui ont vu le jour 6 mois après la version nippone) les musiques ont été entièrement modifiées et elles sont à chier ! Recomposées par le groupe 2 Unlimited (qui était à la mode en ces temps-là), le jeu en est dénaturé, l'ambiance est complétement fauchée et de toute façon, les compositions sont vraiment minables ! Même si dans ma tendre adolescence j'aimais beaucoup ce groupe d'eurodance (notamment connu chez nous pour son titre "No Limit" qui a eu un gros succès), quelle ne fut pas ma surprise de retrouver la version occidentale "dans cet état" (en plus il manque un bout d'intro) ! C'est autant une incompréhension qu'une déception car ce qui partait d'une potentielle bonne idée, gâche littéralement jeu, le groupe 2 Unlimited ayant en plus réalisé un travail vraiment déplorable sur ce jeu. u_u Je vous conseille donc FORTEMENT de jouer à la version japonaise. Si les bruitages sont assez moyens, les musiques sont tout simplement superbes ! Composées par Yoshio Nagashima (qui était seul sur cette version), les musiques proposent de magnifiques mélodies (parfois mélancoliques) et le jeu n'en est que plus rythmé et soutenu. A vrai dire Biometal ne serait pas ce qu'il est sans elles (vous comprennez ainsi ma frustration sur la version occidentale). Et j'insiste sur le fait qu'elles sont vraiment excellentes, prouvant une fois de plus que le chip son de la Super Nintendo offrait une qualité inégalée en son temps.



Biometal est Version occidentale


Version japonaise
un shoot-them-up très sympa, qui offre une réalisation très correcte (la qualité des graphismes est malgré tout assez inconstante) et un gameplay certes peu original, mais dont le bouclier offre un sympathique vent de fraicheur et même un certain aspect tactique aux affrontements, vu que ce dernier est capable autant de protéger que d'attaquer. Maintenant c'est sûr, le jeu n'est pas parfait puisque la difficulté est très élevée et il ralentit beaucoup (certes moins dans ses versions NTSC 60hz que PAL 50hz). Mais ces défauts ne seraient finalement pas si importants si Activision, éditeur de la version occidentale du jeu (les versions américaine et européenne) n'avait pas eu la mauvaise idée de supprimer la bande-son d'origine, pour y imposer une nouvelle bande-son composée par le groupe 2 Unlimited, qui était très à la mode à l'époque. Et le problème est là, qu'on aime ce groupe d'eurodance ou pas, il faut surtout voir la qualité sobrement minable des compositions ! C'est véritablement une horreur ! Voilà pourquoi le jeu a 2 notes : si Biometal est un bon titre, c'est uniquement dans sa version japonaise, oubliez la version occidentale ! Car il faut bien comprendre une chose : sans sa bande-son d'origine, Biometal est dénaturé et perd tout son charme, son attrait et ce qui fait la qualité de son ambiance quasi mélancolique. Et j'insiste, les compositions de 2 Unlimited sont particulièrement mauvaises (ne devient pas compositeur de jeux vidéos qui veut) alors que celles d'origine (composées par Yoshio Nagashima) sont une merveille ! Mélodieuse, rythmée, envoutante... la bande-son fait tout le charme du titre d'Athena (qu'on connait pour la série Dezaemon). Au final, Biometal (en version JAP) est un bon shoot. S'il n'arrive pas au niveau d'un Axelay ou d'un Super Aleste (qui sont sans doute les 2 meilleurs sur la console), il reste tout de même un titre prenant et qui apporte sa petite originalité avec son bouclier.

PS : je ne sais plus si je l'ai dit, ou pas, mais évitez la version occidentale du jeu ! Comment ça je radote ?! Ah bon, je l'ai déjà dit... OK j'insiste pas plus. ^___^



Les -

  • La bande-son en version occidentale : dégueulasse !
  • Qualité inconstante des graphismes
  • De gros ralentissements
  • La difficulté
  • Les +

  • La bande-son en version japonaise : UNE MERVEILLE !!
  • Bon design et belle réalisation graphique
  • Le bouclier : une belle trouvaille
  • Action soutenue
  • Intro sympa



  • Comparatif des bande-sons japonaise et occidentale : cliquez pour ouvrir



    Test réalisé par iiYama

    décembre 2007 (mise à jour : janvier 2020)