Biometal (SNES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son (version occidentale)
Le son (version japonaise)

Note (version occidentale)
Note (version japonaise)


Sortie du jeu : novembre 1993
Développeur : Athena
Editeur : Activision
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 8Mb
Versions testées : US et JAP
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 450 Frs





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Biometal








Des vacances
Les graphismes sont pas mal selon le niveau. Malheureusement c'est trop difficile et ça ralentit constamment
placées sous le signe du shoot-them-up, voilà ce que mes lecteurs doivent souvent se dire. En fait, les shoots ont plusieurs avantage dont un principal : ce sont des jeux d'Arcade sans prise de tête et ils sont courts. Ainsi je profite des mes vacances pour rédiger un maximum de tests, histoire de profiter de bons jeux qu'on finit en 2 heures à peine. Mais trêve de justifications, voici donc le test de Biometal, un énième shoot sur 16bits. J'aime le genre et alors ? Biometal est un jeu assez méconnu et pour cause, il est censé être sorti en version PAL mais personne ne sait qu'il existe ou a existé. J'ai donc testé les versions américaine et japonaise et malgré son fonctionnement en 60hz, le jeu accuse de très gros ralentissements. Et c'est là sans doute sa pire critique car graphiquement, Biometal est agréable. Le design est propre (entre machine et aliens) et les décors sont pour la plupart corrects. Seulement le jeu est assez difficile (j'ai eu du mal à le finir) et il est trop court. Seulement 5 niveaux pour une aventure qui se boucle en 1 heure à peine si on est un crack du pad. En parlant de pad, il faut reconnaître que la masse de ralentissements nous aident un peu tant la nuée d'ennemis est agressive et leurs tirs incessants. Côté armement, on dispose de 3 armes différentes (sur 3 niveaux de puissance), plus 3 armes secondaires et à chaque fois qu'on se fait descendre, on ne reprend pas à un check-point mais on continue en perdant 1 vie et 1 niveau de puissance. Ca aide.


Mais votre
Oubliez les versions américaine et européenne du jeu, elles proposent une bande-son atrocement merdique ! Préférez la version japonaise, qui est magnifique ^_^
meilleur arme sera votre bouclier. Géré par une jauge, il vous permet d'avoir une bonne protection contre les petites attaques ou alors d'opter pour une attitude plus offensive. Une belle trouvaille. Reste à vous parler d'une bande-son soit énorme, soit merdique ! Allez savoir pourquoi, la version occidentale (dont US et Euro) du jeu a vu la totalité de ses musiques modifiées et elles sont à chier ! Travaillées par le groupe 2 Unlimited (qui était à la mode en ces temps là), le jeu en est dénaturé, l'ambiance est complétement fauchée et de toute façon, les compositions sont vraiment minables ! Quelle ne fut pas ma surprise, après le test original de la version nippone, de retrouver la version la version occidentale "dans cet état" (en plus il manque un bout d'intro)! Je vous conseille donc FORTEMENT de jouer à la version japonaise. Si les bruitages sont assez moyens, les musiques y sont tout simplement superbes. Composées par Yoshio Nagashima, les musiques proposent de magnifiques mélodies, parfois mélancoliques, le jeu n'en ai que plus rythmé et soutenu. A vrai dire Biometal ne serait pas ce qu'il est sans elles (vous comprennez ainsi ma frustration sur la version occidentale). Et j'insiste sur le fait qu'elles sont vraiment excellentes, prouvant une fois de plus que le chip son de la Super Nintendo offrait une qualité inégalée en son temps. Biometal est donc un titre très sympa, à la bande-son ravageuse et s'il n'arrive pas au niveau d'un Axelay, il reste tout de même un titre prenant et assez original.


Test réalisé par iiYama

décembre 2007 (mise à jour : juin 2013)