Batman Returns (SNES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : avril 1993
Développeur : Konami
Editeur : Konami
Genre : beat-tham-all / action

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Batman 2
Prix au lancement : 450Frs


Cette version de Batman Returns est exclusive à la Super Nintendo mais d'autres versions sont disponibles sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Batman Returns








Juin 1992,
Cette version reprend exactement le scénario du film et nous propose une véritable construction scénaristique
Tim Burton sort la suite de son premier Batman. Nommé Batman Returns aux USA (Batman : Le Défi chez nous), pour un budget qui a plus que doublé, le réalisateur nous a sorti l'un des pires films issu de l'univers inventé par Bob Kane (de son vrai nom Robert Kahn) et Bill Finger en 1939. Un jeu d'acteur épouvantable, un scénario bidon, des ennemis ridicules au possible (le Pingouin, pfff...), bref même s'il n'était pas parfait, le premier épisode reste selon moi bien meilleur. Comme toujours, grosse sortie ciné rime avec jeux vidéos bâclés, donc on retrouve notre Batman Returns sur les machines du moment : Mega Drive, Mega-CD, Game Gear, Master System, Lynx, NES, PC, Super Nintendo et même Amiga. Mais il est clair que nous nous occuperons que des versions 16bits les plus connues, les autres étant sans intérêt ou alors nous n'avons pas la machine (c'est le cas de la Lynx et de l'Amiga). Contrairement aux versions développées par SEGA, Konami a fait cavalier seul en produisant un titre unique qui ne sortira que sur sa console favorite : la Super NES. Au passage, on ne parle plus d'un jeu d'action/plate-formes mais d'un beat-them-all. Autant vous le dire de suite, c'est bien cette adaptation-là qui surclasse toutes les autres ! Pas exempte de défauts, elle dépasse mes espérances et ce pour plusieurs raisons. Et on commencera par un véritable développement scénaristique, chose déjà rare dans les jeux de l'époque, encore plus sur un jeu de cet acabit. Reprenant exactement la trame du film, dés l'intro l'histoire est bien développée et reprend évidemment le long-métrage de Tim Burton. Mais là où le jeu fait fort, c'est en introduisant ce qu'on appellerait aujourd'hui des cut-scènes. Entre chaque niveau nous avons donc un texte avec de nouvelles images, qui viennent donner du corps à toute cette histoire. Bien sûr les images sont fixes mais ce sont des digitalisations du film, ce qui donne un réel cachet à l'ensemble. Et que ce soit un jeu cartouche qui fasse ça, là où la version Mega-CD n'a absolument rien apporté au jeu d'origine, affirme mon opinion que le support CD de SEGA était vraiment sous-exploité. En tout cas cette version SNES nous dévoile que Le Pingouin (joué au cinéma par Danny DeVito, d'habitude très bon) a tué la Princesse des Glaces et qu'il rejette la faute sur Batman. Ce dernier se met donc en chasse de ce vrai-faux alcidé, dans le but de rendre la tranquillité à Gotham et de lever le voile sur sa culpabilité. On retrouve aussi Catwoman (jouée par Michelle Pfeiffer) et vous vous doutez bien que les 2 bougres servent avant tout de boss.


Si vous
La jouabilité alterne beat-them-all et jeu d'action... avec en cadeau surprise une poursuite en Batmobile
trouviez les versions SEGA abominablement difficiles, sachez que celle-ci est tout à fait abordable. Je l'ai lu un partout, "Batman Returns est super dur" et je rétorque où ça ? Bon d'accord j'ai joué en easy mais j'ai réussi à le finir sans tricher. Donc, le jeu est abordable, c'est bien ce que je disais. Après c'est vrai, la fin en easy est assez minable. Il faut le finir au minimum en normal pour avoir un épilogue décent. S'il n'a pas la dimension action/plate-formes des versions SEGA, le jeu s'articule tout de même autour de 2 phases principales. D'un côté nous avons du beat-them-all tout ce qu'il y a de plus classique et bourrin. Avec seulement 2 touches qui servent vraiment (coup et saut), on cogne comme un forcené, les 2 touches en même temps réalisent une attaque spéciale qui consomme de la santé, on aura quelques Batarangs en guise de projectiles, plus original en pressant L ou R Batman se protège (mais on n'y pense jamais), et on aura aussi toute une panoplie de projections : au sol, jeté contre un mur ou un banc, fracasser les têtes de 2 ennemis ensemble… bref de quoi varier les plaisirs. Bien sûr les joueurs actuels trouveront que ça manque de combos (à l'image d'un Streets of Rage II bien plus riche) mais bon, on est déjà dans une bonne moyenne. Ensuite on retrouve tout ce qui fait l'absurdité du genre à savoir des ennemis qui nous sautent dessus le cul en avant, un scrolling imposé où les ennemis adorent se cacher, des ennemis sous diverses formes et attaques ça va de soi. L'autre alternance de gameplay se table plutôt sur un jeu d'action qui se déroule sur un seul plan, un peu comme Metroïd. Là les Batarangs sont infinies et on se rapproche cette fois du jeu d'action. Pour égayer tout ça, notre Dark Knight possède un grappin afin de passer quelques précipices (ce qui rappelle les plaisirs de Spider-Man) mais au final il n'y a rien de vraiment original… hormis justement ce double-cycle là. La dernière grosse originalité vient du Stage 5 (il y en a 7 en tout) où à l'instar de la version Mega-CD, on pilotera la Batmobile dans une course effrénée et musclée. Bien plus facile que chez la concurrence, la technique est peut-être un poil en retrait mais ça varie les plaisirs et surtout la difficulté ne vient pas nous gâcher tout le jeu.


Malheureusement,
Les ennemis sont sacrément mal animés mais les décors et le design sont de qualité
la vraie mauvaise nouvelle c'est que le titre de Konami ne se joue qu'en solo. A l'image du Final Fight de Capcom, visiblement les développeurs n'ont pas réussi à faire tourner correctement le jeu en binôme. On pourrait même leur trouver une excuse en disant que le jeu à 2 ne serait pas adapté aux phases d'action ou même qu'il difficile de trouver un acolyte. En effet, dans Batman Returns notre héros tout de noir vêtu est encore seul, Robin n'arrivera que plus tard. Alors oui on trouve des raisons à cette limitation mais étant donné l'époque (début des années 90) et le succès du genre sur consoles et Arcade, ça reste tout de même un manque impardonnable. Sur le plan de la réalisation, il est clair que Konami connait bien la console. Il connait ses limites et surtout il connait ses points forts. En résulte un jeu très coloré, aux décors fouillés et avec cette finesse graphique qui charme l'oeil, et dont la Super Nintendo a toujours su nous régaler. Une fois encore, on est bien loin de la version Mega Drive. D'ailleurs le jeu nous charme encore un peu plus avec quelques effets discrets (rotations, distorsions, zooms), utilisés à bon escient (la phase en voiture est quant à elle rapide et jouable). Par contre, Batman Returns aurait vraiment mérité de tenir sur une cartouche d'au moins 12Mb. En ne faisant que 8Mb, les développeurs ont dû réduire beaucoup d'animations. Si notre héros est potablement fluide (bien que lourdaud à déplacer), les ennemis sont animés tout simplement à l'arrache ! C'est vraiment dommage car ça amenuise l'impact que peuvent avoir des graphismes de bonne qualité. Enfin dernier point, on apprécie que Konami ait repris les musiques du film mais bon sang ce qu'elles sont chiantes ! Toujours trop fortes, elles saoulent vite (surtout pendant les boss) et on regrette vivement de ne pouvoir garder que les bruitages. Tien en parlant d'eux, il est clair qu'ici aussi, c'est pas au top de la qualité. Si les attaques sont passablement dynamiques, le résultat est très sourd et manque franchement de pêche. Quand on a joué à Streets of Rage II ou Street Fighter II, dont les bruitages déchirent tout, c'est sûr on devient plus exigeant.



Sur Super Nintendo, Note
il est clair que Batman Returns est 2 crans au dessus des autres versions. Beau et fun à jouer, il n'est pas trop difficile et suffisamment long pour attirer sa clientèle. En clair, on est passé tout près du gros hit incontournable ! Et oui tout près car cette bande-son moisie (certes fidèle mais vite gonflante), ces animations saccadées et surtout ce mode 2 joueurs cruellement absent, sont les gros défauts de ce titre fort sympathique. Alors si comme moi vous jouez en solo dans plus de 9 cas sur 10, évidemment ça ne vous manquera pas. Par contre, si vous êtes habitués à vous friter avec un pote, il est clair que ce jeu étarque un gros manque. Maintenant je suis tout de même ravi de voir comment Konami a littéralement enterré ses concurrents. Car c'est un fait, sur Super Nintendo, Batman Returns est un "vrai" bon jeu, globalement bien fait, varié, divertissant et ce qu'on retient, une fois la console éteinte, ce ne sont pas les défauts mais les qualités du jeu. Pas besoin d'en dire plus…



Les -

  • Bande-son fidèle au long-métrage mais gonflante
  • Animations qui manquent de fluidité
  • Pas de mode 2 joueurs
  • Les +

  • Les graphismes sont vraiment attrayants
  • Véritable développement scénaristique
  • L'alternance beat-them-all / action
  • La course en Batmobile
  • Fidèle au film


  • Test réalisé par iiYama

    aout 2011