Mortal Kombat Trilogy (SAT)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1996
Développeurs : Midway Games - Avalanche Software
Editeur : Midway Games
Genre : combats

Support : 1 CD
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Abréviations : MK3 - MKT
Titres alternatifs : Mortal Kombat 3 / Ultimate Mortal Kombat 3
Prix au lancement : 350Frs


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Mortal Kombat
Trilogy







Mortal Kombat
32 persos jouables (dont les boss !) c'est la classe :)
Trilogy n'est malheureusement pas une compilation des 3 premiers épisodes parus sur Arcade. Pourtant, avec Mortal Kombat II on a bien eu la preuve que la Saturn était tout à fait capable d'assurer un excellent portage. Mais non, comme vous je me suis bien fait avoir car c'est en fait la version finale de Mortal Kombat 3, l'opus remanié d'un Ultimate Mortal Kombat 3 pourtant bien sympa. Avec Street Fighter II Capcom nous a habitué à l'exercice (version classique, prime, turbo, super, super turbo…) et voilà maintenant que Midway s'y met. Un an avant que la série ne passe définitivement à la 3D avec l'épisode 4, Mortal Kombat Trilogy délaisse volontairement l'Arcade et les consoles 16bits (celles là même qui lui ont donner son plus grand succès) pour ne sortir que sur les machines du moment, puisque je rappelle que nous sommes en 1996 : PlayStation, Saturn, Nintendo 64 (dans une version bridée dû à la capacité limitée des cartouches), PC et sur Game.com (non il n'y a pas de faute, cette petite console portable 8bits a fait un bide face à la Game Boy, malgré son écran tactile et ses fonctions PDA… et oui la DS n'a rien inventé). Bref, puisque c'est du Mortal Kombat 3, reprenons le test de ce dernier et faisons comme Midway : une mise à jour. Au niveau de l'histoire, c'est encore Shao Kahn qui fait des siennes, en ressuscitant entre autre son ancienne reine Sindel, après avoir foutu la tôlée à Liu Kang. S'en suit un nouveau tournoi, bla bla bla… Malgré le support, tout à fait à-même de nous pondre de superbes vidéos, on se tapera une intro minable (avec uniquement une image de fond et du texte) puis la présentation succincte des personnages. Autant dire que le premier contact est décevant.


Au niveau du
Oubliez le solo, la difficulté y est dévastatrice :(
roster par contre, les développeurs n'ont pas lésinés car c'est pas moins de 32 personnages jouables qui nous attendent dont les boss Motaro, Kintaro, Shao Kahn ou Goro. Enfin, il était temps que Midway se mette à la page et bon sang ce que ça fait plaisir ! On retrouve également les portés disparus des précédents épisodes (Baraka, Johnny Cage et Raiden) mais aussi les formes MK / MKII (dit versions "classiques") de Jax, Kung Lao, Kano et Raiden. Il existe également un personnage caché connu sous le nom de Chameleon : il a la particularité d'alterner rapidement entre tous les ninjas masculins (Sub-Zero classique, Scorpion, Noob Saibot, Human Smoke, Rain, Reptile et Ermac). Autant dire une sale bête. Bref le casting est énorme et enfin on nous offre une "vraie version ultime" (à vrai dire les anciens absents comme Johnny Cage, ont trouvés de nouveaux acteurs). Par contre, la prise en mains n'est pas spécialement réactive. Un peu lourde, un peu longue à la détente, les coups spéciaux ne sortent pas aussi facilement qu'on l'espérait même si au final, ça n'y changera pas grand-chose. Pourquoi je dis ça ? Et bien simplement parce que Mortal Kombat Trilogy est sans réfléchir l'épisode le plus dur auquel j'ai joué ! Ouep, rien que ça. Ok je l'admets, en Mortal Kombat je suis vraiment nul mais là c'est indéniable, le jeu est plus dur que jamais !! En réalité, il nous fait le même coup que lors de Mortal Kombat II, à savoir que les adversaires priment toujours sur nous (en somme ils trichent) et que même en easy, ce sont de vrais pitbulls enragés. En somme le solo est à proscrire d'office car finir le jeu demande une maitrise sans pareille de son perso… et encore. Par contre on profitera bien du versus (surtout avec l'impressionnant nombre de fighters) et même d'un mode tournoi à 8 joueurs.


Au niveau des nouveautés,
La réalisation est très bonne et se rapproche de la version Arcade d'Ultimate Mortal Kombat 3. Un plaisir
on conserve les mises à jour d'Ultimate Mortal Kombat 3 comme les "brutalities" et on a de nouveaux coups spéciaux pour certains persos, de nouvelles fatalities et une nouvelle jauge nommée "Agressor Bar". Elle se remplit pendant les combats et une fois pleine, le personnage devient plus rapide et plus fort pendant une courte période (ce qui débloque aussi certains combos)… comme ça on en prend ENCORE PLUS plein la gueule. On profite également de la quasi-totalité des stages découverts jusque là. Comprenez que les décors de MK, MKII et MK3 sont presque tous là. Ça c'est sympa. Techniquement on est en présence du Ultimate Mortal Kombat 3 version Arcade, enfin plus ou moins. Les persos sont grands, c'est plutôt bien animé, les décors ne sont pas statiques… bref si ce n'est pas spécialement nouveau, au moins on appréciera une réalisation qui fait le boulot (même si la console est capable de mieux) avec un jeu proche de l'Arcade (je me souviens encore du Mortal Kombat 3 sur Mega Drive qui était particulièrement hideux). D'ailleurs après les déboires des loadings de Mortal Kombat II sur PlayStation (la version Saturn allait très bien, merci pour elle :), cette édition impose des temps de chargement plus longs mais bien moins fréquents (même lorsqu'on traverse le plafond d'un stage). Ce n'est pas un mal. Pour le son, il est évident qu'on reste dans le grand classique de la série avec l'import des pistes des épisodes 2 et 3 (désolé, pas de musiques issues du 1). Malheureusement on parle ici des musiques Arcade, encore une fois, et on peut déplorer leur qualité aléatoire ainsi que le fait de tabler sur des musiques déjà connues. Avec l'intro, le support CD aurait au moins pu servir à ça. Pareillement, sans dire que les bruitages sont mauvais, je les trouve encore un peu mous. Avec ce qu'on prend dans la tronche en solo, j'aurais apprécié que ce soit plus "vivace".



Si je Note
fustigeais Ultimate Mortal Kombat 3 de n'avoir d'ultime que le nom, cette fois Midway a fait les choses en grand. Si le support CD-Rom est sous-exploité, au moins il ne nous gâche pas le jeu. Et puis c'est un plaisir de retrouver (à peu de choses près) un jeu d'Arcade à la maison. La réalisation est en effet très proche de la borne d'UMK3 et ça, ça fait plaisir. En parlant de plaisir, les 32 personnages (dont les boss et les persos disparus) sont vraiment le plus gros argument de cette édition. Alors s'il est vrai que Mortal Kombat n'arrive toujours pas à détrôner Street Fighter, autant vous dire qu'en versus vous allez vous éclater. Oui en versus car le solo est littéralement pourri par une difficulté monstrueuse, abusive et fourbe. Mais ça, on commence à être habitué sur cette licence.



Test réalisé par iiYama

avril 2014